Dans une ambiance tendue    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    La flamme de la révolution toujours intacte    Les Verts veulent confirmer leur suprématie africaine    Ifticène, nouvel entraîneur    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Benzema pose un problème de fond    Brahimi élu meilleur joueur de la période octobre-novembre    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    6 personnes d'une même famille, victimes du monoxyde de carbone, sauvées de justesse    Report d'une troisième affaire de Hacène Hammar    ACTUCULT    .sortir ...sortir ...sortir ...    Des artistes dénoncent leur marginalisation    "Notre société continue de nier sa propre culture"    Retour à Amoudé, la Brûlée    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    Les femmes chefs d'entreprises en Afrique : La parité homme-femme : un mythe !    Bilan des incendies survenus cet été : Signe alarmant du recul du niveau de conscience citoyenne    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Tiaret: Trois morts dans un carambolage    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    LES NECESSAIRES ARGUMENTS    Une campagne électorale pas comme les autres    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Une activité de proximité à Alger    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Promouvoir le devoir citoyen    élection présidentielle du 12 décembre Marches de soutien dans plusieurs wilayas de l'Est    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Intempéries: Plusieurs routes des wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira et Jijel coupées à la circulation    Tizi-Ouzou: la commission pour la prise en charge des personnes sans abris installée    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Para-athlétisme / Mondiaux-2019 : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles, dont deux or    10e Fica : une sélection documentaire à la hauteur    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Levée de l'immunité sur Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat.. Le Sénat tranchera le 19 juin
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

De lourds soupçons de détournements pèsent sur les deux anciens ministres. Des sources médiatiques évoquent même la somme de 6 200 milliards de centimes de détournés…
Le Sénat va enfin trancher sur la levée de l'immunité parlementaire les concernant, à la demande du ministère de la Justice. C'est lors d'une réunion de son Bureau, présidée par Salah Goudjil, président intérimaire, que la chambre basse du Parlement a examiné le rapport de la commission des affaires juridiques et administratives, des droits de l'homme, de l'organisation locale, de l'aménagement du territoire et des régions, à la demande du ministre de la Justice.
Lequel traitait, selon un communiqué de l'institution, de «l'activation des mesures visant à lever l'immunité parlementaire sur les membres du Conseil de la nation, Saïd Barkat et Djamel Ould Abbès». À cet effet, le bureau du Conseil «a décidé de tenir une séance à huis clos, le mercredi 19 juin pour trancher sur cette demande, conformément aux dispositions de l'article 125 (paragraphe 4) du Règlement intérieur du Conseil de la nation», ajoute la même source. Bien que pour le moment, il n'y ait pas de détails concernant les accusations reprochées aux deux sénateurs, l'on sait déjà qu'il s'agit de faits liés à leurs gestions respectives à l'époque où ils avaient dirigé le département de la Solidarité nationale. De lourds soupçons de détournement pèsent sur les deux anciens ministres. Des sources médiatiques évoquent même la somme de 6 200 milliards de centimes de détournés, sous couvert d'aides aux nécessiteux et aux étudiants, d'acquisition de bus scolaires et d'ambulances, d'achats de matériels pour des handicapés. Des sommes qui n'ont jamais atteint leurs vrais destinataires. Des documents fuités sur les réseaux sociaux ont dévoilé une subvention de l'ordre de plus de 100 milliards de centimes, octroyée par Djamel Ould Abbès à des associations caritatives qu'il présidait lui-même! Quant à Saïd Barkat, il aurait, par exemple, accordé en deux ans, une subvention de plus de 550 milliards à l'Union nationale des étudiants algériens (Unea) présidée alors par un cadre au département de la solidarité. La justice aurait déjà entendu, dans le cadre de cette affaire de corruption plusieurs personnes impliquées, dont l'ex-secrétaire général du ministère de la Solidarité nationale, des directeurs et des hauts fonctionnaires du même département, ainsi que des responsables d'associations. Reste donc, que les deux principaux accusés répondent des soupçons de détournement de deniers publics.
Ce qui devra se faire dès demain, maintenant que la levée de l'immunité qui constituait un obstacle devant la justice, n'est qu'une question de quelques heures. Dans ce contexte de révolution populaire pour le changement du régime et au moment où la justice mène une lutte inédite contre la corruption, le Sénat ne peut – en effet – que donner une suite favorable à la demande du ministère de la Justice.
Par ailleurs, le Conseil de la nation a annoncé la reprise de ses travaux de plénière à partir du 17 juin prochain pour la présentation et l'examen de plusieurs projets. Le premier jour verra la présentation et au débat de la loi modifiée, complétant la loi n ° 06-01 relative à la prévention et la lutte contre la corruption, tandis que le lendemain 18 du mois en cours, sera consacré au projet de loi relative aux règles générales de prévention des risques de feu et de panique. Les deux textes seront adoptés le 20 juin. Le Sénat poursuivra ses travaux jusqu'au 27 de ce mois, avec le débat et l'adoption d'autres projets, notamment le projet de loi relative aux activités nucléaires, le projet de loi modifiant la loi n° 88-80 relative aux activités vétérinaires et de santé animale, la loi n°98-06 révisée et complétée, définissant les règles générales relatives à l'aviation civile et enfin le projet de loi sur les activités spatiales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.