Dans une ambiance tendue    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    La flamme de la révolution toujours intacte    Les Verts veulent confirmer leur suprématie africaine    Ifticène, nouvel entraîneur    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Benzema pose un problème de fond    Brahimi élu meilleur joueur de la période octobre-novembre    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    6 personnes d'une même famille, victimes du monoxyde de carbone, sauvées de justesse    Report d'une troisième affaire de Hacène Hammar    ACTUCULT    .sortir ...sortir ...sortir ...    Des artistes dénoncent leur marginalisation    "Notre société continue de nier sa propre culture"    Retour à Amoudé, la Brûlée    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    Les femmes chefs d'entreprises en Afrique : La parité homme-femme : un mythe !    Bilan des incendies survenus cet été : Signe alarmant du recul du niveau de conscience citoyenne    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Tiaret: Trois morts dans un carambolage    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    LES NECESSAIRES ARGUMENTS    Une campagne électorale pas comme les autres    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Une activité de proximité à Alger    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Promouvoir le devoir citoyen    élection présidentielle du 12 décembre Marches de soutien dans plusieurs wilayas de l'Est    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Intempéries: Plusieurs routes des wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira et Jijel coupées à la circulation    Tizi-Ouzou: la commission pour la prise en charge des personnes sans abris installée    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Para-athlétisme / Mondiaux-2019 : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles, dont deux or    10e Fica : une sélection documentaire à la hauteur    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La société civile parvient à un consensus et maintient sa conférence au 15 juin.. Tout pour une sortie de crise
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

«Nous sommes parvenus à un consensus après avoir rapproché les visions entre les trois dynamiques. L'annonce officielle du plan de sortie de crise sera faite le samedi 15 juin».
Voilà une société civile qui avance malgré toutes les divergences. Le Collectif des dynamiques de la société civile est parvenu à un consensus autour de la feuille de route de sortie de crise à présenter lors d'une conférence qui se tiendra ce samedi 15 juin à Alger. Le rendez-vous est finalement maintenu à sa date après les risques de report qui planait sur lui, à cause des écarts qui séparaient les trois composantes : le Collectif de la société civile pour la transition, le Collectif des syndicats algériens (CSA) et le Forum civil pour le changement. «Nous sommes parvenus à un consensus après avoir rapprochés les visions entre les trois dynamiques. L'annonce officielle du plan de sortie de crise sera faite le samedi 15 juin», nous a déclaré, hier, Sadek Dziri, président de l'Unpef. Les animateurs de l'initiative se sont réunis mardi jusqu'à tard dans la soirée.
C'était un défi pour eux d'arracher ce fameux consensus après l'échec de la réunion du 8 juin dernier où ils s'étaient séparés sur des divergences qui pouvaient hypothéquer la tenue de la conférence. Leur détermination est donc venue à bout de tous ces obstacles, comme il nous le confirme Sadek Dziri. Joint par nos soins, le syndicaliste explique : «Nous sommes décidés à poursuivre ensemble le chemin et nous allons continuer sur la même voie jusqu'à une sortie de crise». Quant aux divergences, de taille, faut-il l'admettre, puisqu'un courant voulait accélérer la tenue d'une présidentielle tandis qu'un autre insistait sur la nécessité de passer par une Assemblée nationale constituante, les animateurs ont essayé de trouver les formules qu'il faut.
«Nous avons débattu longuement jusqu'au point d'arriver à des compromis, avec des formules et des concepts qui arrangent toutes les sensibilités au sein des dynamiques et je crois que c'est un pas très important», affirme sur ce plan Dziri, refusant de donner plus de détail sur les points de convergence. Pourtant, notre interlocuteur admet qu'«il y a de grands axes» sur lesquels doit s'articuler la feuille de route qui sera dévoilée le 15 juin. Ainsi, tout le monde est d'accord sur «le passage par une période de transition qui soit suffisante pour préparer le climat adéquat au retour rapide vers processus électoral», précise-t-il. Le Collectif de la société civile pose, en outre, «le départ inconditionnel des 2B» comme préalable à l'application de son plan, considérant Abdelkader Bensalah et Noureddine Bedoui comme des figures du régime Bouteflika, responsable de la crise. S'ajoute aussi l'installation de la commission indépendante d'organisation des élections, conclut le président de l'Unpef qui assure de «la finalisation de la vision commune».
Reste juste la mouture finale qui sera rendue public après demain. D'ailleurs, les initiateurs ont déjà entamé l'aspect technique de ce rendez-vous qui rassemblera plus de 300 participants, en se penchant sur le lieu, l'aspect organisationnel et les invités. Des commissions ont été installées à cet effet. Quant au lieu de la tenue de la Conférence, le choix s'est porté sur la Safex dont la direction a déjà été sollicitée et «a donné son accord de principe», selon notre source. Mais, tout dépendra de la réponse que réservera la Direction de la réglementation et des affaires générales (Drag) de la wilaya d'Alger à cette demande. A défaut d'une autorisation, les organisateurs se regrouperont au siège du Cnapeste à Alger qui a déjà abrité plusieurs de leurs rencontres. «Cette conférence nous la tiendront quelles que soient les conditions. Si la Drag nous rejette la demande, le siège du Cnapeste nous accueillera», insiste Sadek Dziri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.