L'Algérie saura relever tous les défis auxquels elle fait face et s'en sortira plus forte    L'état de santé du président n'est pas inquiétant    Le procès de Zoukh, l'ex-wali d'Alger, reporté au 17 novembre    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    287 nouveaux cas en Algérie    Djerad inaugure la 1re Conférence nationale sur l'oeuvre de Malek Bennabi    Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    LDC: Le Real arrache un nul inespéré à Gladbach    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    Sélection algérienne: "Le contrat de Belmadi a déjà été prolongé"    Qualifications CAN-2021 (4e j.): des arbitres soudanais pour Zimbabwe - Algérie    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    Nouveau rassemblement de soutien à Khaled Drareni    LE GENERAL CHANEGRIHA AFFIRME : ‘'L'Algérie sortira gagnante''    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le gardien Donnarumma positif au Covid-19    Rahmoun Yazid en renfort    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Actucult    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elle est la seule femme conductrice d'engins au niveau de la wilaya.. Roza lance le défi
Publié dans Le Temps d'Algérie le 02 - 07 - 2019

Roza Kettou est l'unique jeune fille de la wilaya de Tizi-Ouzou qui lance le défi de conduire les engins lourds, en s'investissant dans le domaine des travaux publics où elle mène une vie professionnelle brillante. Cette jeune fille âgée de 27 ans, native du village Ibekarène, dans la commune de Bouzeguène, a été donc la seule jeune femme qui a défié ce métier réservé généralement aux hommes en allant conduire toutes les machines utilisées dans les travaux publics. Pour y arriver, elle n'est pas allée par trente-six chemins : c'est suite à une émission sur Dzair TV qu'elle a été motivée pour aller faire une formation de conductrice d'engins, comme elle nous l'a expliqué. Sa formation a été marquée par le passage de trois modules, électricité, hydraulique et théorie, en réussissant l'examen final où elle a obtenu un certificat de qualification avec la mention très bien. Actuellement, elle travaille dans les chantiers aux travaux de terrassement et de fondations dans des entreprises au niveau d'Azeffoun et Tigzirt, dans la wilaya de Tizi Ouzou. «Quand je suis allée travailler pour la première fois, les gens qui m'ont vu sont restés ébahis», nous déclare cette femme pleine d'entrain qui nous explique combien elle aime son métier «que je préfère à coudre sur une machine à la maison», explique-t-elle. Afin d'encourager la femme kabyle à aller travailler et défier le monde professionnel où beaucoup de tabous les empêchent de travailler dans des métiers réservés généralement aux hommes. «Pour moi, il n'existe aucune différence entre l'homme et la femme ; la femme doit dépasser toutes les considérations négativistes en allant de l'avant pour casser ces tabous et faire carrière dans tous les domaines sans exception», a déclaré cette courageuse jeune femme, en disant qu'il est temps que la femme kabyle sorte de la cuisine et de ses besognes domestiques en allant s'investir dans tous les métiers à différents niveaux. «Si elles veulent pratiquer ces métiers, je leur dirai qu'il n'existe aucune peur ; si elles veulent, elles peuvent et elles vont réussir», ajoutera Roza, en disant que celles qui veulent se lancer comme elle dans le domaine de conductrices d'engins ne peuvent que la contacter et qu'elle est prête à aider toutes ces femmes à relever le défi.
C'est d'ailleurs le projet qu'elle souhaite réaliser, puisque Roza se prépare à ouvrir une école pour conducteurs de travaux publics dès septembre prochain : «Tout le monde sera le bienvenu, les hommes et surtout les femmes, toutes les femmes qui veulent apprendre, je serai à leur côté ; ce n'est pas la mer à boire, il suffit de s'y mettre et ne pas avoir peur ou être timide», finira-t-elle par déclarer, tout en nous informant qu'elle aide aussi les gens à faire leurs travaux de terrassements, puisqu'elle travaille bénévolement les vendredis afin d'aider toutes les personnes dans le besoin.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.