Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    Gaïd Salah persiste et signe    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Louisa Hanoune maintenue en prison    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    130 comprimés psychotropes saisis par la police    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OSN, dirigé par le maestro syrien Missak Baghdoudarian anime un récital à Alger
Culture
Publié dans Le Temps d'Algérie le 29 - 11 - 2013

L'Orchestre symphonique national (OSN) dirigé par le maestro syrien Missak Baghdoudarian a animé un récital jeudi soir au théâtre national Mahieddine Bachtarzi, dans une ambiance relevée, mêlant l'harmonisation précise et rigoureuse du classique universel aux belles mélodies a consonances orientales.
Le son ample et dominant des premières sonorités de l'orchestre, exécutant l'Ouverture, donnaient déjà un aperçu sur la teneur de la soirée, où le silence absolu régnait pendant la prestation, laissant s'exécuter la partition sur les visages illuminés des spectateurs.
Côté programme, l'assistance a été gratifiée d'un florilège de pièces composées par de grands noms de la musique symphonique prenant soin d'allier le lyrisme des mots à la beauté de la mélodie dans l'intense plaisir des sens.
Giuseppe Verdi, Giacomo Puccini, Aram Khatchatourian, Léo Delibes, Francesco Sartori, les frères Rahbani, Rachid Saouli et Piotr Ilitch Tchaïkovski ont été fidèlement rendus par l'OSN dont les instrumentistes ont brillé de maîtrise et de dextérité. La cantatrice Talar Dekrmanjian (soprano) à la voix suave et cristalline, aux côtés du ténor Fabio Andreotti, au timbre vocal ample et imposant, ont brillé d'intensité et de résonance, dans "La Traviata de Verdi" notamment, mettant en valeur leurs tessitures dans des prouesses vocales impressionnantes.
Dans "Aâtini ennaye aghanni", de Feirouz, Diva de la chanson arabe, arrangée pour Opéra par Missak Baghdoudarian, Talar Dekrmanjian a été époustouflante de technique, de puissance et de limpidité, après avoir emballé l'assistance dans "Madame Butterfly" de G. Puccini, et "Les filles de Cadix" de L.Delibes.
De même pour Fabio Andreotti qui s'est distingué dans "Aria De Tosca" de G. Puccini et "Aria de Rigoletto" de G. Verdi, "dont on continue de fêter le bicentenaire de naissance à travers le monde", a rappelé Abdelkader Bouazzara, directeur de l'OSN.
Guiseppe Fortunino Francesco Verdi (1813-1901), célèbre compositeur italien connu par ses compositions pour l'Opéra en particulier, "Nabucco", "Ernani", "Aida", "Otello" et "La Traviata", figurant parmi ses plus grandes œuvres.
L'assistance a pu apprécier les airs mélodieux de la musique algérienne, élevée au rang de l'universalité avec un retour aux sources ponctué par les arrangements de Rachid Saouli qui a proposé "Ya M'rahba Bewled Sidi", savamment enchaîné à "Achek Mamhoun", dans un rythme "Zendali" balançant et des sonorités autochtones de la "Gheita".
Le public, venu nombreux a eu du répondant, applaudissant chaleureusement le maestro syrien, les duettistes ainsi que l'ensemble des instrumentistes qui ont été à l'œuvre d'un récital relevé par un choix de programme judicieux et une bonne qualité d'interprétation.
Né en 1973 à Damas, Missak Baghdoudarian étudie le piano et l'orchestration, avant d'être diplômé des Grandes Ecoles de musique en Syrie et à Florence (Italie), où il se spécialise dans la direction d'Orchestre, ce qui lui vaudra d'être nommé à la tête de l'Orchestre d'Amadeus de Florence.
Nommé en 2003(année de son retour en Syrie), à la tête de l'Orchestre symphonique syrien, Missak Baghdoudarian donnera nombre de concerts dans plusieurs pays arabes et effectuera de nombreux enregistrements dans le genre musical de l'Opéra.
En Algérie il a participé au 5ème Festival culturel international de musique symphonique, tenu du 12 au 19 septembre 2013 avec la section des cuivres de l'Orchestre symphonique national de Syrie.
Crée en 1992, l'Orchestre symphonique national a été lancé en 1997 sous la baguette du regretté maestro Abdelwahab Salim, disparu le 26 novembre 1999. Regroupant actuellement près de quatre vingt musiciens, l'OSN est dirigé depuis 2001 par le maestro Abdelkader Bouazzara.
Sous la direction du maestro syrien Missak Baghdoudarian, l'OSN se produira samedi, avec le même programme à Constantine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.