Habitat: Attribution de 1.330 unités de logement "AADL" et "LPP"    Le capital du Groupe Télécom Algérie triplé    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    Real Madrid: le verdict tombe pour Hazard    Opep-Non Opep : Arkab participe à la 17ème réunion du JMMC à Vienne    Tottenham: Mourinho voit grand pour Alli    Colère et indignation des Algériens    «L'Etat fera face à toute tentative d'entraver les élections»    Marche contre l'ingérence européenne    «J'ai fait une campagne propre»    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    7 responsables de Sonelgaz de Tipasa sous mandat de dépôt    Imposante marche des syndicats autonomes à Tizi Ouzou    Le Raja pour le vainqueur MCA-Forces aériennes    L'inévitable saignée ?    Deux médailles d'or et une en argent pour les Algériens    Mahrez, Bennacer et Belaïli retenus dans la liste finale    54 appareils distribués aux handicapés    Le transport scolaire fait défaut    4 300 fuites d'eau colmatées depuis janvier    ACTUCULT    "Muhend U Yehya est un artiste profondément universel"    À quoi ressemble le paradis dans la tête d'un musulman !?    La pièce "GPS" retenue en compétition    Accidents de la route: 15 morts et 310 blessés en une semaine en zones urbaines    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Souk Naâmane (Oum El Bouaghi) : Démantèlement d'un réseau international de trafic de voitures    Bouira: Campagne de sensibilisation sur la drogue    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Tébessa: Détournement de fonds dans une société, un cadre sous contrôle judiciaire    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Henry Kissinger Ex-secrétaire d'Etat américain Les Etats-Unis et la Chine devraient régler leurs désaccords pour le bien de l'avenir du monde    Zimbabwe : La fortune de Robert Mugabe dévoilée par le gouvernement    Déficit de la balance commerciale Une situation économique et sociale préoccupante    Sécurité alimentaire Une priorité pour sortir de la crise    Chine : Hausse de l'IDA du secteur manufacturier en novembre    Bourse : Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,64%    Belaïd plaide pour "l'équilibre régional dans le développement"    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    "Chronologie de l'Histoire de l'Algérie" le 7 décembre à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle passe d'arme entre la Fifa et le Brésil sur la préparation du Mondial
Football
Publié dans Le Temps d'Algérie le 07 - 01 - 2014

A bientôt cinq mois du coup d'envoi du Mondial-2014, les retards accumulés ont donné lieu à une nouvelle passe d'armes aigre-douce entre la Fifa et les autorités brésiliennes. Le président de la Fifa, Joseph Blatter, a lancé ce week-end une pique mal accueillie à Brasilia: "le Brésil vient de prendre conscience qu'il a commencé beaucoup trop tard" à préparer le Mondial.
"C'est le pays le plus en retard depuis que je suis à la Fifa, et pourtant c'est le seul qui avait autant de temps - sept ans - pour se préparer", a-t-il asséné dans l'édition de samedi du quotidien suisse 24 heures.
Interrogé sur la possibilité de voir l'événement perturbé par des mouvements de contestation sociale comme lors de la Coupe des Confédérations en juin 2013, M. Blatter s'est voulu confiant: "Je suis un optimiste, pas un peureux. Le football sera protégé, je crois que les Brésiliens n'attaqueront pas le football directement. Car chez eux, c'est une religion".
"Mais nous le savons, il y aura de nouveau des manifestations, des protestations (...)", a-t-il concédé.
"Prêt à temps"
Pendant la Coupe des Confédérations, des centaines de milliers de Brésiliens étaient descendus dans les rues des grandes villes du pays pour protester contre la mauvaise qualité des services publics, la corruption et les dépenses publiques dans la construction des stades.
Ces remarques, rappelant celle du secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke qui avait invité le Brésil à se "botter les fesses" en 2011, n'ont visiblement pas plu à la présidente brésilienne, Dilma Rousseff.
Celle-ci a réagi lundi matin sur son compte Twitter @dilmabr : "La demande des billets pour les matches, la plus importante de toutes les Coupes du Monde, prouve que les fans du monde entier ont confiance dans le Brésil".
"Les Brésiliens entament l'année 2014 avec la conviction qu'ils vont accueillir "la Coupe des coupes", a insisté la présidente, sans citer directement M. Blatter.
Le ministère brésilien des Sports a pris le relais en affirmant: "Les informations qui nous proviennent des autorités chargées de préparer les villes hôtes pour le Mondial, vérifiées par le ministère qui visite en permanence les chantiers, montrent que le pays sera prêt à temps".
Face à cette levée de boucliers, M. Blatter a fait machine arrière lundi, quitte à se dédire, en assurant sur son compte Twitter que "les travaux avancent à plein régime" et que "le Mondial sera un succès"...
"Je suis d'accord avec les commentaires de la présidente Dilma Rousseff sur le Mondial-2014. Le monde entier attend la Coupe des Coupes. Le Brésil sera un magnifique amphitryon", a-t-il ajouté.
Dilma Rousseff, favorite à sa réélection aux élections d'octobre 2014, a tout autant intérêt que la Fifa à ce que le Mondial soit un franc succès.
Tout accroc majeur entamerait sa popularité qui remonte progressivement depuis la fronde sociale de juin.
Mais, outre la possibilité d'une nouvelle flambée sociale, les motifs d'inquiétude existent.
Seuls six des 12 stades du Mondial - ceux ayant servi pour la Coupe des confédérations - sont prêts, alors que les six autres devaient théoriquement être livrés à la Fifa avant le 31 décembre.
Le stade Itaquerao de Sao Paulo, qui accueillera le match d'ouverture entre le Brésil et la Croatie, préoccupe particulièrement depuis qu'il a été le théâtre d'un spectaculaire accident ayant coûté la vie à deux ouvriers en novembre.
Sa date théorique de livraison a été reportée à la mi-avril, soit deux mois seulement avant le coup de sifflet inaugural.
Les autorités ont pris également beaucoup de retard dans la modernisation des aéroports et les chantiers d'amélioration de la mobilité urbaine, dont beaucoup ont purement été abandonnés.
Le gouvernement brésilien promet aussi de lutter contre les abus sur le prix des vols et hôtels actuellement en pleine envolée.
"En cas d'abus" sur les vols, la présidente Rousseff pourrait signer un décret autorisant provisoirement "l'ouverture du marché" aux compagnies étrangères, a menacé dimanche la ministre chef de cabinet (équivalent du Premier ministre) Gleisi Hoffman.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.