Début de l'opération de la révision exceptionnelle des listes électorales    Le procès historique attendu par les Algériens    Report du procès en appel de Kamel Chikhi    «Le marché pétrolier est resté équilibré»    Frais d'engagement des clubs    Le GSP au championnat arabe    Aarab Elyes nouvel entraîneur-adjoint    Real Madrid: Le clan Zidane fait une grande annonce pour son avenir !    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    C'est fait à Annaba    Lancement à partir de Batna de la campagne nationale de prévention des risques des inondations    Espace pour préserver son histoire    Un roman inédit de Françoise Sagan en librairie    Djaballah sera-t-il candidat à la présidentielle ?    PROTECTION CIVILE : 12 accidents font 10 blessés à Mostaganem    Plus de 250 nouveaux professeurs en renfort    Un trafiquant de psychotropes condamné à 18 mois de prison    La FAF reçoit l'ambassadeur d'Argentine    Réforme ou manœuvre électoraliste ?    Vers la fermeture de l'usine Renault    Vers l'interpellation des chefs de parti sur le "hirak"    Le pirate qui avait sillonné le ciel algérien arrêté    Plus de 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence    Et maintenant ?    Un vendredi sur son 31    3 remèdes au miel pour traiter naturellement la grippe    Un incendie détruit une école primaire    L'indépendance de la justice, parent pauvre du système    Imminent changement à la tête des médias publics    La prophétie de Benflis    Pour la mise en place de stratégies d'enseignement de l'art dramatique et de traduction des textes théâtraux    Les Misérables de Ladj Ly, candidat de la France pour les Oscars    Le gouvernement français veut jouer la transparence    Karoui autorisé lors du deuxième tour    Indices    Béjaïa : Les manifs continuent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    JS Kabylie : Le CRB et Horaya en ligne de mire    Berraf réagit aux accusations    Sonatrach: Des contrats gaziers à long terme renouvelés dans les prochains mois    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Au 1er semestre 2019 : Hausse de près de 5% de la production industrielle publique    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Connu sous le nom de Da Belaïd : Le comédien Mohand Ouidir Bouaraba n'est plus
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 12 - 2015

L'infatigable artiste et comédien radiophonique, puis à l'écran télé, Mohand Ouidir Bouaraba, connu ces dernières années du grand public sous le nom de Da Belaïd, a tiré jeudi sa révérence, après une longue maladie contre laquelle il s'est battu jusqu'au dernier souffle.
Natif du village de Sidi Yahia dans la commune de Chemini (Béjaïa), un certain 22 janvier 1947, le jeune Mohand Ouidir a fréquenté l'école coranique de son village natal.
Vers l'âge de 8 ans, il quitte le village avec ses parents pour rejoindre Alger où il poursuit ses études et exercer, une fois adulte, plusieurs métiers.
Pendant ce temps, son amour pour l'art et la comédie l'a naturellement conduit en 1965 vers la radio aux côtés de Abdelmadjid Bali avec qui il animait une émission pour enfants.
Il a ensuite interprété avec brio des rôles dans les pièces théâtrales radiophoniques et télévisuelles : Amek id leslak-is de Zoubir Taâlbi et Don Quichotte de Mohamed Ounis, dans des sketchs à la télévision, avec Ali Abdoun, Mohamed et Saïd Hilmi ainsi que dans les films Douar Echaouia de Djamila Arasse, L'autre face et Binatna laâmar de Moussa Haddad.
Pour les moins de 20 ans, l'artiste s'est refait une jeunesse sur la chaîne amazighe TV4 dans Akham n Da Meziane, un téléfilm où il prend justement le nom de Da Belaïd, un nom qui ne l'a plus quitté depuis.
S'ensuivent alors Yak nnigha-k, Vou tkourdhach, Ahlil ahlil, Amti tafsous, Les aventures de khalti Mounira, Dar El Bahdja et Habit Netzaouadj.
A l'aise dans ses rôles aussi bien en kabyle qu'en arabe dialectal, Zi Mohand Ouidir pour les intimes, a su séduire un public aussi large que varié.
Da Belaïd a été inhume hier au cimetière d'El Alia (Alger), en présence de ses fans et des personnalités du monde de l'art et des médias.
Adieu l'artiste !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.