Les nouveaux membres de la CRTF installés hier    Covid-19: des sociétés d'assurance font un don à la PCH    Projet de musée dédié au costume traditionnel    Tebboune adresse une instruction aux membres du gouvernement et aux responsables des corps de sécurité    Le manque de médecins gynécologues, justifié par leur choix du secteur privé    ANP: installation du commandant de l'Ecole d'application de la reconnaissance    Décès de Abdelmadjid Merdaci: le Président Tebboune présente ses condoléances    Rezig préside une réunion sur la promotion des exportations de services    Le développement des zones d'ombre passe par la promotion de leurs habitants    Le comité de village de Tighilt-Mahmoud perpétue les valeurs de "Tajmaat"    Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci    Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    OPEP+: le JMMC confiant dans les perspectives d'évolution du marché pétrolier    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    Régime sec    Les souscripteurs de l'AADL dans l'expectative    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    Fin des épreuves aujourd'hui    13 décès et 232 nouveaux cas en 24 heures    76 harragas interceptés en 24 heures    75 permis de chasse délivrés    Le Bébête Show, version élections US    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    Crise syrienne : Trump reconnaît avoir envisagé d'«éliminer» Al Assad    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    CORONA, l'ennemi sans nom    La fille des Aurès    Les non-dits    Mahrez a repris les entraînements    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    USM Bel-Abbès: Les supporters réclament une société nationale    Paix et subterfuges    Au boulot, citoyens !    Le Président Tebboune honore un engagement fondamental    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle attaque au sud de Tripoli: Le processus de paix en Libye mis à rude épreuve
Publié dans Le Temps d'Algérie le 27 - 05 - 2017

Au moins cinq personnes ont été tuées dans de violents affrontements qui ont opposé, hier vendredi, des groupes armés rivaux dans la capitale libyenne Tripoli qui était secouée par des explosions et des tirs d'artillerie, selon des sources médicales sur place.

Les combats opposent des forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) et des groupes rivaux au milieu de quartiers résidentiels. Le responsable d'un hôpital à Tripoli, a fait état d'un "bilan préliminaire" de "cinq morts et de plusieurs blessés", dont des civils. Une milice loyale au GNA, la Force de dissuasion d'Abou Slim, a déploré de son côté sur sa page Facebook cinq morts parmi ses hommes. On ignore toutefois si ces cinq morts étaient inclus dans le bilan de l'hôpital. Le ministère de la Santé du GNA a indiqué qu'il ne disposait pas encore d'un bilan de victime. Il a déclaré l'état d'alerte et appelé tout le personnel médical à se rendre dans les hôpitaux, selon un communiqué. Les combats ont commencé à l'aube dans les quartiers d'Abou Slim, Hadhba et Salaheddine dans le sud de Tripoli, où des chars et armes lourdes ont été déployés au milieu de quartiers résidentiels, selon des témoins. " Je peux entendre des explosions et des tirs d'artillerie dans le sud. Je condamne l'action de ces milices qui menacent la sécurité des Libyens avant le ramadan ", a écrit l'ambassadeur britannique en Libye, Peter Millett, sur son compte Twitter. Des groupes hostiles au gouvernement d'union nationale (GNA) ont revendiqué, sur leurs pages Facebook, des attaques contre les forces loyales à cet exécutif soutenu par la communauté internationale. Les combats ont commencé autour d'un complexe d'une dizaine de villas luxueuses qui servaient de quartier général à des milices fidèles à l'ancien chef d'un gouvernement non reconnu, Khalifa Ghweil, écarté du pouvoir à Tripoli après la formation du GNA. Les forces loyales au GNA avaient réussi à gagner en influence à Tripoli en chassant en mars des groupes rivaux de leurs fiefs, dans le centre de la ville et aux alentours, au prix de violents combats. Depuis, un calme inhabituel régnait dans la capitale libyenne. Le GNA, soutenu par l'ONU, a obtenu le ralliement de certaines milices de la capitale depuis son entrée en fonction en mars 2016, mais plusieurs secteurs de Tripoli sont toujours hors de son contrôle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.