Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les 15 principales éruptions volcaniques
Planète TERRE
Publié dans Le Temps d'Algérie le 15 - 07 - 2009

Une éruption volcanique est spectaculaire mais également très dangereuse pour l'homme comme pour la faune et la flore.L'impact sur l'environnement varie selon le type d'éruption. L'éruption explosive peut relâcher d'énormes quantités de poussières et de gaz ce qui provoque des cataclysmes pouvant avoir un réel impact sur les climats.

Depuis plusieurs années, les pays les plus menacés par des volcans ont installé des systèmes de surveillance afin de pouvoir prévoir une éventuelle éruption.
C'est grâce à cette surveillance que certaines catastrophes humanitaires ont pu être évitées. Ce fut le cas par exemple en 1991 lorsque le Pinatubo est sorti de son sommeil aux Philippines. Le bilan de 400 victimes aurait pu être bien plus lourd, si les populations n'avaient pas été déplacées.
Les 15 principales éruptions volcaniques sont classées par date.
Environ 1500 avant notre ère. Santorin. Grèce
Hauteur de la colonne en km : 36
La durée exacte de l'éruption n'est pas connue
Taux d'émissions (kg/s) : 2,5 x 108
Santorin, anciennement Thêra, est une belle île au centre volcanique des Cyclades. Archéologues et historiens pensent que cette éruption catastrophique a provoqué le déclin puis la disparition de la civilisation minoenne.
Formation d'un volcan (caractéristiques. Quelques éruptions célèbres)
79. Vésuve. Italie
Hauteur de la colonne en km : 32
Durée de l'éruption : 9,5 heures
Volume du magma (km 3 ) : 2,1
Taux d'émission (kg/s) : 1,5 x 108
Nombre de victimes : environ 2000
Activité volcanique principale: coulées pyroclastiques, pluies de cendres
C'est à côté du Vésuve qu'est né en 1849, le premier observatoire volcanologique du monde. C'est grâce au témoignage de Pline le Jeune dans ses deux lettres adressées à Tacite que nous avons une idée précise des phases de cette catastrophe.
L'éruption a eu deux phases :
-Formation d'une colonne plinienne de plus de 30 km de haut qui a produit une pluie de ponces sur les villes de Pompéi et de Stabies
-Coulées pyroclastiques qui ont détruit Herculanum et ce qui restait de Pompéi
Pompéi et l'éruption du Vésuve
1586. Kelut. Indonésie
Nombre de victimes : environ 10 000
Activité : Lahar
Le Kelut est un stratovolcan de taille assez modeste mais qui reste l'un des volcans les plus dangereux de Java.
Son cratère sommital accueille un lac acide entre chaque éruption. L'activité se traduit par des lahars et des éruptions phréatomagmatiques dus à la présence de cet important volume d'eau.
Le gouvernement a mis en place un système de drainage pour empêcher le lac de trop grandir et éviter ainsi des lahars trop dévastateurs.
L'éruption de 1586 est la plus meurtrière de l'histoire de ce volcan.
La dernière éruption s'est produite en 1990
1631. Vésuve. Italie
Hauteur de la colonne en km : 19
Durée de l'éruption : 11 heures
Volume du magma (km 3 ) : 0,2
Taux d'émission (kg/s) : 1,5 x 107 - 3 x 107
Nombre de victimes : environ 4000
Activité volcanique principale: Coulées pyroclastiques
Le 16 décembre 1631, à 7h du matin, le Vésuve est entré à nouveau en éruption. Un vaste secteur autour du volcan a été ravagé par des pluies de lapillis et de cendres ainsi que des coulées pyroclastiques et des coulées de boue.
Vésuve
1783. Lima. Islande
Volume du magma (km 3 ) : 12
Nombre de victimes : environ 10 500
Activité volcanique principale: Pluies de cendres et gaz
La fissure éruptive de Lakagigar ou Lima est constituée par 130 cratères éruptifs, sur une distance d'environ 25 km. Ces cratères se sont formés durant une éruption de dimension colossale entre 1783 et 1785.
Cette éruption est considérée comme la pire catastrophe naturelle survenue en Islande.
Le volume de magma éjecté fut de 12 km 3. La lave sortait des cratères à une vitesse de 8000 m3/s. Elle s'est déversée sur une superficie d'environ 600 km⊃2;.
Environ 500 millions de tonnes de gaz ont jailli dans l'atmosphère.
Plus de la moitié du cheptel islandais est mort empoisonné ou de faim. Les hommes n'ont pas été épargnés par la famine et 20% de la population islandaise, soit 9000 personnes, sont mortes de faim dans les mois qui ont suivi la catastrophe.
1792. urane. Japon
Nombre de victimes : environ 15 200
Activité volcanique principale: Gaz (carestia).
Autres activités : avalanches et raz-de- marée
Le mont urane est situé dans la péninsule de Shimabara dans la partie nord-ouest de l'île de Kyushu.
Les trois édifices sont répartis sur une zone de 20 km de diamètre.
En 1792, le sommet du volcan a été secoué par une série d'explosions phréatiques accompagnée de coulées de lave.

L'éruption a eu lieu trois mois plus tard. Elle est considérée comme la plus grande catastrophe volcanique du Japon.
L'activité sismique a provoqué l'écroulement du dôme qui dévala la montagne en dévastant tout et en tuant 9528 personnes.
Les produits volcaniques finirent leur course dans la mer et déclenchèrent plusieurs tsunamis qui firent près de 5000 victimes.
1815. Tambora. Indonésie
Hauteur de la colonne en km : 44
Durée de l'éruption : 2,2 heures
Volume du magma (km 3 ) : 1,2
Taux d'émission (kg/s) : 3,8 x 108
Nombre de victimes : environ 92 000
Activité volcanique principale : Pluies de cendres (carestia).
Ce volcan est situé sur l'île de Sumbawa, à l'est de Java. Le Tambora est un grand stratovolcan qui couvre 1400 km⊃2;.
La partie centrale est occupée par une caldeira de 6 km de diamètre et d'environ 650 m de profondeur qui s'est formée suite à l'éruption de 1815.
Cette activité, accompagnée d'une extrusion de magma d'un volume de 50 km3, est considérée comme la plus puissante des éruptions historiques.
Outre le nombre considérable de victimes, l'éruption a perturbé le climat de la Terre pendant plusieurs années.
Dans toute l'Europe, 1815 a été l'année «sans été», car les cendres projetées dans les hautes strates de l'atmosphère avaient absorbé une partie des rayons solaires.
Cette catastrophe a engendré un refroidissement du climat au niveau de la planète. Famines et épidémies ont touché tous les continents.
1883. Khartoum. Indonésie
Hauteur de la colonne en km : 25
Nombre de victimes : environ 36 500
Activité volcanique principale: Eruption explosive
Autre activité : tsunami
Khartoum est le nom d'un îlot volcanique situé entre Java et Sumatra.
Le 20 mai 1883, le Perbuatan, volcan de l'île, se réveilla.
Le 26 août marque le début de l'éruption paroxysmique qui atteignit son apogée le 27. Ce jour-là, une énorme explosion se fit entendre jusqu'en Australie, à plus de 4000 km.Une colonne éruptive s'éleva, couvrant la région de cendres et de ponces. Le soleil fut masqué pendant 2 jours.
L'éruption déclencha également une série de tsunamis qui tuèrent plus de 36 000 personnes.
L'onde de choc a été enregistrée dans le monde entier. A cause des poussières, la température sur terre baissa.
En Europe, le rayonnement solaire baissa de 10%.
Krakatoa
1902. Santa Maria. Guatemala
Hauteur de la colonne en km : 34
Durée de l'éruption : 35 heures
Volume du magma (km 3 ) : 8,6
Taux d'émission (kg/s) : 1,7 x 108
Nombre de victimes : environ 6000
Activité volcanique principale : coulées pyroclastiques
Ce volcan est très actif et en éruption permanente. L'éruption de 1902 est considérée comme la 3e plus violente éruption du XXe siècle.
Cette éruption a duré 19 jours et a culminé le 25 octobre par une phase explosive plinienne.
L'activité qui est en cours actuellement a débuté en 1922.
1902. Soufrière. Saint Vincent (Antilles)
Nombre de victimes : environ 1500
Activité volcanique principale : coulées pyroclastiques
Depuis le 18e siècle, la Soufrière a été secouée par 7 éruptions dont les plus importantes ont eu lieu en 1718, 1812, 1902-1903 et 1979.
La Soufrière est un stratovolcan qui se caractérise par l'édification de dômes de lave et des destructions périodiques dues aux explosions qui engendrent des coulées pyroclastiques destructrices.
L'activité de 1902 a produit des coulées pyroclastiques qui ont dévasté le nord de l'île, allant jusqu'à la ville de Georgetown.
1902. Montagne Pelée. Martinique (Antilles)
Durée : cycle éruptif entre 1902 et 1903
Nombre de victimes : environ 28 000
Activité volcanique principale : coulées pyroclastiques.
La montagne Pelée se compose d'un stratovolcan qui émet du magma trop visqueux pour produire des coulées.
Ce magma forme au sommet du volcan des dômes de lave dont la croissance est périodiquement interrompue par des éboulements ou des explosions qui produisent des coulées de gaz.
Cela faisait près de 3 siècles que le volcan n'avait pas donné de signes d'activité importante quand il se réveilla en 1902.
Montagne Pelée
1932. Quizapu. Sud des Andes, près de la frontière avec l'Argentine, dans le centre du Chili
Hauteur de la colonne en km : 30
Durée de l'éruption : 18 heures
Volume du magma (km3) : 4,3
Taux d'émission (kg/s) : 1,5 x 108
Ce volcan est situé à l'extrémité d'une chaîne de volcans constituant le système éruptif de Descabezado Grande-Cerro Azul.
Il possède un cratère sommital de 500 m de diamètre.
En 1932, le Quizapu a été le site d'une des plus grosses éruptions explosives du XXe siècle.
1951. Leamington. Papouasie Nouvelle-Guinée
Hauteur de la colonne en km : 8
Nombre de victimes : environ 3000
Activité volcanique principale : coulées pyroclastiques
Ce volcan ne s'était pas manifesté depuis la préhistoire. La grande éruption de type péléen de 1951 a été suivie par des volcanologues.
Le 15 janvier, des secousses sismiques ont provoqué des éboulements sur les flancs du volcan. Dans les jours qui suivirent, des colonnes de cendres et de gaz s'élevèrent du sommet. Il y a eu ensuite de nombreuses explosions qui libérèrent une énorme nuée volcanique.
Les coulées pyroclastiques dévastèrent une région de 235 km⊃2; et toutes les habitations dans un rayon de 10 km.
1985. Nevado del Ruiz. Colombie
Nombre de victimes : environ 23 000
Activité volcanique principale : éruption explosive. Le «moderne» Nevado del Ruiz est situé dans la caldeira de l'ancien volcan Ruiz. Il est recouvert toute l'année par une épaisse couche de neige et de glace.
La chaleur dégagée par les éruptions a fait fondre les glaciers sommitaux, provoquant des lahars dévastateurs.
En 1985, l'éruption fut la plus meurtrière d'Amérique du Sud. En effet, le 13 novembre, des flux pyroclastiques déclenchés par une petite éruption firent fondre la calotte glaciaire sommitale.
Empruntant les étroites vallées sur 100 km, les lahars rayèrent Armero de la carte et tuèrent plus de 20 000 personnes.
Lorsque les coulées s'arrêtèrent, elles durcirent comme du béton, condamnant à mort les victimes encore vivantes.
1991. Pinatubo. Philippines
Hauteur de la colonne en km : 40
Durée de l'éruption : 6-9 heures
Volume du magma (km3 ) : 5
Taux d'émission (kg/s) : 4,2 x 108
Nombre de victimes : environ 400
Activité volcanique principale: éruption explosive.
Le Pinatubo est actif depuis plus d'un million d'années. Son activité est rythmée par des éruptions séparées par plusieurs siècles d'accalmie au cours desquels la végétation tropicale envahit les versants.
En juin 1991, le Pinatubo entra en éruption lors de ce qui devint la 2e plus violente éruption volcanique du XXe siècle.
Une série d'éruptions pliniennes envoyèrent à 40 km dans l'atmosphère 10 km3 de roches et de cendres.
D'énormes flux pyroclastiques calcinèrent les environs jusqu'à 17 km et des lahars détruisirent les villages jusqu'à 60 km à la ronde.
La surveillance du volcan permit d'évacuer une partie de la population mais plusieurs centaines de personnes furent tuées, en partie à cause de l'arrivée simultanée du typhon Yuna.
Cette éruption a eu des conséquences sur le climat mondial avec une baisse des températures.
De plus, l'éruption a causé de très graves déséquilibres au niveau de l'environnement dans cette partie du monde pendant de nombreuses années.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.