Enfin libre    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    Branle-bas de combat chez les partis    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    La colère du FFS    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La face «cachée» du «Bâtiment»    Le chemin est encore long    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Journée mondiale du diabète
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 11 - 2009

Hérédité et alimentation déséquilibrée à l'origine de la propagation du diabète infantile Dans une conférence de presse organisée à l'occasion de la Journée mondiale du diabète (14 novembre), le professeur Boudiba a souligné «la nécessité de sensibiliser la société à ce phénomène et de vulgariser l'éducation sanitaire».
A cette occasion, il a indiqué que le taux d'atteinte diabétique chez l'enfant était de 9 cas pour 100 000 naissances vivantes, selon le registre du Centre hospitalo-universitaire d'Oran (CHUO) et de 8 cas pour 100 000 pour les enfants âgés entre 0 et 14 ans, selon le registre du CHU Mustapha Pacha.
«La prise en charge du diabète infantile est très difficile, d'autant plus que nous ne pouvons pas contraindre un enfant à suivre un régime alimentaire strict.» Concernant la prévalence du diabète dans le pays, il a indiqué que la maladie touchait de plus en plus la tranche d'âge de 40 ans et plus, sans pour autant atteindre un degré grave comme dans les pays développés.
Il a toutefois déploré «les carences organisationnelles qui entravent une bonne prise en charge des malades». Il a évoqué à cet égard les difficultés rencontrées par les diabétiques pour faire les consultations et examens concernant les complications du diabète, notamment l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires et du rein et la rétinopathie diabétique.
Le Pr Safia Mimouni, spécialiste en diabétologie, a mis en garde contre les risques du diabète gestationnel (de la femme enceinte), soulignant la nécessité pour celle-ci de suivre un traitement afin d'éviter les risques pour sa vie et celle de son bébé.
Dans le même contexte, elle a appelé la femme enceinte à surveiller son équilibre glycémique durant toute sa grossesse, exhortant celles qui ont fait une fausse couche à faire des examens médicaux nécessaires avant d'envisager une autre grossesse.
Le président de l'association des diabétiques de la wilaya d'Alger, Faycal Ouhadda, a souligné pour sa part «les difficultés» rencontrées par l'association dans la prise en charge des personnes non assurées pour l'accès aux médicaments.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.