Accusations, révélations et des milliards dilapidés    Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Le Hirak n'abdique pas    Arrestation d'activistes présumés du PNP    Les Verts affronteront la Belgique en mars    Le ministère répond aux grévistes    Chelsea : Abramovich offre un gros chèque à Lampard    Massimiliano Allegri va patienter jusqu'en juin    La fin de la récréation !    OM – Villas-Boas: «Brahimi était dans nos plans, mais…»    Mobilisation exceptionnelle à Alger    OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"    MDN: large campagne sanitaire pour les habitants de zones enclavées à Ouargla    MASCARA : Création d'une zone industrielle à Mohammadia    ANSEJ MOSTAGANEM : 352 projets validés en 9 mois    PROGRAMME DE LOGEMENTS LPA : Les souscripteurs d'Alger convoqués fin décembre    A TAMANRASSET : Tebboune s'engage à faire de la wilaya un pôle touristique    CAMPAGNE ELECTORALE : La campagne de Benflis visée par un plan d'infiltration    TISSEMSILT : Saisie de 80 kg de viandes blanches impropres à la consommation    BECHAR : Arrestation de 4 braconniers à Beni Ounif    SURETE DE WILAYA DE TIARET : 307 permis de conduire retirés en novembre    Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"    Harbi s'attaque à l'Armée     Championnats arabes de Cyclisme sur route: deux autres médailles pour l'Algérie en clôture de la compétition    Gaïd Salah : l'Algérie mérite de la part de ses enfants qu'ils demeurent la "forteresse impénétrable"    Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l'Algérie pour l'autonomie financière de l'UA    Sonatrach "qualifiée" pour évaluer les actifs d'Anadarko en Algérie    Jeux Paralympiques Tokyo-2020: l'Algérie candidate à l'organisation de deux tournois qualificatifs    Lutte antiterroriste: Une bombe artisanale détruite à Tlemcen    Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    La pièce de théâtre "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités", un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    LOPIS: vulgarisation du contenu du guide scientifique au niveau des établissements éducatifs    JM Oran-2021 : la "nouvelle dynamique" des préparatifs de la 19e édition saluée    Prix Assia-Djebar 2019: les noms des lauréats dévoilés    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    54 appareils distribués aux handicapés    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    Projecteurs braqués sur Vienne    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    ACTUCULT    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Salon de l'automobile d'Alger: Des irrégularités dans les opérations de vente de véhicules
Automobile
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 03 - 2012

L'Association de protection et orientation du consommateur et son environnement de la wilaya d'Alger (APOCE) a relevé des irrégularités "importantes" dans des opérations de vente de véhicules par des concessionnaires lors du Salon international de l'automobile d'Alger.
"Notre constat est amer. Des infractions importantes nous été signalées par des clients venus acquérir un véhicule", a déclaré à l'APS le président de l'APOCE M. Mustapha Zebdi, lors du Salon ouvert jeudi dernier au public. "Nous avons reçu plusieurs requêtes. Des clients nous ont fait part de l'absence de la date de livraison sur les bons de commandes. Le délai de livraison leur est communiqué verbalement, ce qui va à l'encontre de la réglementation", a ajouté M. Zebdi.
"Le délai de livraison ne doit pas dépasser les 45 jours, sauf s'il y a un accord écrit entre les deux partenaires (concessionnaire et acheteur)", a-t-il précisé. Des clients se plaignent également du montant de l'acompte que certains concessionnaires exigent aux acquéreurs avant d'avoir leur véhicule. Quelques concessionnaires exigent des sommes importantes, alors que l'acompte ne doit pas dépasser les 10% de la valeur du véhicule à acquérir, a-t-il encore souligné.
"Nous signalons par ailleurs la non disponibilité de certains véhicules en promotion. D'ailleurs, un concessionnaire a lancé une promotion sur ses véhicules à l'ouverture du Salon, le 2ème jour il indique que les stocks en promotion sont épuisés et qu'il a vendu plus de 1.200 véhicules en une seule journée, comment est-ce possible!", s'est-il étonné.
"Dès qu'on est saisi de manière officielle par les concernés (les clients), avec des documents à l'appui, nous prenons attache avec le concessionnaire concerné et les instances de contrôle (la direction de la wilaya du Commerce) pour qu'ils recouvrent leur plein droit", a-t-il dit. M. Zebdi précise que son association pourrait se constituer partie civile avec le plaignant, une fois que ce dernier eut engagé une action en justice contre un concessionnaire qui l'a lésé.
Ces irrégularités enregistrées au salon automobile ont été commises auparavant par certains concessionnaires, selon le responsable de cette association. Des commandes pour l'acquisition de véhicules, assure-t-il, "ont été faites en 2007 et des clients n'ont rien pu avoir jusqu'à ce jour". Il a indiqué par ailleurs que des consommateurs s'étaient approchés de son association pour lui faire part du retard accusé dans la livraison de leurs véhicules par certains concessionnaires.
De son côté, une source proche de l'Association des concessionnaires automobiles algériens ''AC2A'', a indiqué que ''les retards accusés dans les livraisons était dus à la forte demande du marché algérien''. La même source a précisé que ''c'est la loi du marché: la demande est supérieure à l'offre''.
"Nous sensibilisons le client pour qu'il ait toujours ses pleins droits. Au sein de l'AC2A, nous dénonçons ces irrégularités qu'évoque l'APOCE. J'ignore l'existence même de ces pratiques. Nous n'avons été saisis par personne à ce sujet", ajoute la même source, qui souligne que" le client a le droit de refuser ces pratiques commerciales, s'il les juge ''irrégulières''.
Outre la précision exacte de la date de livraison, sauf en cas d'un commun accord écrit entre les deux parties (acheteur et vendeur), la réglementation en vigueur en Algérie en matière de vente automobile est très claire notamment en ce qui concerne la description très précise de la voiture, sa marque, sa catégorie, ses options, ses accessoires ainsi que sa couleur. Après la commande, la voiture livrée doit être conforme au bon de commande, accompagné d'un certificat de garantie que certains revendeurs le veulent à leur guise, en jouant sur les clauses de la garantie souvent rédigées par le concessionnaire tout seul.
Plusieurs clients se plainent souvent et à longueur d'année des comportements des concessionnaires lorsqu'il s'agit de faire valoir leurs droits en matière de livraison, de documents du véhicule, ou de garantie. Le décret exécutif n. 07-390 du 12 décembre 2007 régissant la vente de véhicules neufs en Algérie, indique que la garantie porte, à la demande du client, sur une durée égale ou supérieure à 24 mois ou sur une distance égale ou supérieure à 50.000 km pour les véhicules de tourisme et à 100.000 km pour les véhicules utilitaires et lourds.
Les conditions de mise en œuvre de la garantie, ajoute le décret, doivent figurer expressément dans le certificat de garantie établi conformément à la législation et à la réglementation en vigueur et remis obligatoirement au moment de la livraison du véhicule.
L'Algérie a importé 390.140 véhicules en 2011, en hausse de 36,73%, dont 365.948 véhicules importés par les concessionnaires (+37,65%). Les importations des véhicules par les particuliers sont passées de 19.478 unités en 2010 à 24.192 véhicules, soit une hausse de 24,20%. Le 15ème Salon international de l'automobile d'Alger a ouvert ses portes jeudi au Palais des expositions (Pins maritimes) avec la participation d'une cinquantaine d'exposants représentant de différentes marques d'automobile dans le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.