Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    L'armée décline ses lignes rouges    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    L'ombre du Hirak    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    L'ONU réclame une enquête indépendante    VinFast à l'épreuve de la route    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Surenchère américaine au Moyen-Orient    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    L'Algérie retrouve le Sénégal, le Kenya et la Tanzanie en outsiders    Yaakoubi ne viendra pas    Bouzidi revient chez les Crabes    L'AGO reportée à samedi prochain    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Huit harragas interceptés à Annaba    34 employés de Naftal devant le juge    Les démocrates enterrent leurs divergences    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Tiaret : Des cadres des Domaines, du Cadastre et de la Conservation foncière devant la justice    Kamélia Arezki sur le podium    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    Arts martiaux : De l'or pour Ryma Iazourene    Aéroport d'Alger: 30.000 euros et 16.000 dollars interceptés    Ils allaient servir d'aliment de bétail: Plus de 100 quintaux de farine saisis    Attribué en tant qu'actifs résiduels de l'ex-Edipal: Un foncier communal concédé pour un projet promotionnel récupéré    JSM Tiaret: Une démarche peu convaincante    Protocole d'entente entre l'université Oran 1 et la firme canadienne SAJE: La 6ème session consacrée à la pratique de la gestion-conseil    Tiaret: 36 milliards pour le nouveau siège d'Algérie Poste    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Le tour de main des mages    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    6 lourds griefs retenus par le Tribunal    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise en Syrie: entretien lundi à Paris entre le médiateur Brahimi et le président Hollande (Elysée)
France-Syrie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 08 - 2012

Le nouveau médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, s'entretiendra lundi après-midi à l'Elysée de la crise syrienne avec le président français François Hollande, a annoncé une source officielle. M. Brahimi, diplomate algérien, qui a remplacé Kofi Annan comme médiateur international dans le conflit en Syrie sera reçu à 16h30 (14h30 GMT) par M. Hollande, a indiqué la présidence française dans un communiqué.
Le président français s'entretiendra aussi de la crise syrienne mardi matin avec son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, de retour d'une tournée dans la région, selon la même source. Evoquant la situation prévalant en Syrie depuis plusieurs mois, le nouveau médiateur Lakhdar Brahimi, a affirmé dimanche qu'il ne s'agissait plus d'"éviter" la guerre civile dans ce pays, mais bien de l'"arrêter". "Une guerre civile, c'est la forme de conflit la plus cruelle, quand un voisin tue son voisin et parfois son frère, c'est le pire des conflits", a déclaré
M. Brahimi au cours d'un entretien avec la chaîne de télévision France 24, interrogé dans son appartement à Paris. "Il y a beaucoup de gens qui disent qu'il faut éviter la guerre civile en Syrie, moi je crois que nous y sommes depuis déjà pas mal de temps. Ce qu'il faut, c'est arrêter la guerre civile et ça ne va pas être simple", a souligné le diplomate algérien. La Syrie est en proie à une révolte populaire depuis mars 2011, qui s'est militarisée au fil des mois, faisant plus de 21.000 morts en 17 mois, selon une ONG syrienne.
En Syrie, "le changement est inévitable, un changement sérieux, un changement fondamental, pas cosmétique (...). Il faut que les aspirations du peuple syrien soient satisfaites", a jugé M. Brahimi, sans préciser si le départ du président syrien Bachar al-Assad du pouvoir était nécessaire.
Ancien chef de la diplomatie algérienne, M. Brahimi, 78 ans, a accepté vendredi de prendre la difficile succession de Kofi Annan, au lendemain de la décision du Conseil de sécurité de mettre fin à la mission des observateurs de l'ONU qui étaient chargés de surveiller un cessez-le-feu jamais appliqué. Nouveau médiateur des Nations unies et de la Ligue arabe en Syrie, Lakhdar Brahimi a l'expérience des missions difficiles, après avoir été envoyé de l'ONU en Afghanistan et en Irak.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.