Le nouveau tsar    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    L'épreuve    28 décès dus à la Covid-19 en 48 heures    Les sapeurs-pompiers en formation    Les médecins critiquent la gestion de la crise    9 décès et 413 nouveaux cas en 24 heures    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    L'appel de la terre natale à ses enfants martyrs de la liberté    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Un lectorat espagnol au campus de Béjaïa    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Session de l'APW d'Oum El Bouaghi : Radioscopie du secteur éducatif    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCD dénonce «la fermeture du jeu politique»
Dans un communiqué rendu public
Publié dans Le Temps d'Algérie le 01 - 12 - 2012

en cette fin de semaine électorale, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) évoque qu'«à travers les élections locales du 29 novembre, le pouvoir vient d'apporter une réponse de plus quant à sa volonté de soumettre le pays en fermant le jeu politique par la corruption et l'abus d'autorité».
Ce choix est dangereux, selon le parti de Mohcine Bellabas, puisque «cette voie est sans issue !» Le seul endroit d'Algérie où la fraude n'a pas pu être massive et systématique malgré le vote des corps constitués reste la Kabylie, selon le communiqué du RCD, qui précisera que «cela est une réalité. Il est bon que les Algériens le sachent et l'entendent. L'arbitraire, le clientélisme et la corruption ne sont pas des fatalités».
Par ailleurs, le RCD qui se dit «ciblé, attaqué et stigmatisé» s'honore d'avoir, pour l'essentiel, préservé ses positions «grâce au dévouement héroïque de ses militants qui ont animé une campagne de proximité permanente en dépit des entraves de l'administration (...) En dehors de la Kabylie, le fichier électoral, dont le chef du gouvernement lui-même a avoué qu'il n'est ni assaini ni exploitable demeure la source de la dépossession des voix des Algériens», ajoutera le RCD.
«Nous sommes un parti qui a ses valeurs et ses objectifs. Son histoire et son parcours lui commandent de toujours savoir dépasser les enjeux conjoncturels pour consolider la voie qui mène à l'instauration d'un Etat de droit», précisera par ailleurs le communiqué. «En ce qui nous concerne, notre engagement dans ce scrutin avait l'objectif de démonter que des militants animés par une conviction personnelle, fidèles à un projet alternatif démocratique peuvent se battre et honorer leur mandat.
Ce n'est donc pas un rapport de force que nous avons engagé pour provoquer un changement immédiat, mais un combat éthique et politique dont la vocation pédagogique est fondamentale dans ces moments de fermeture et de violence institutionnelle». Et d'ajouter que «notre but était et demeure d'entretenir l'espoir pour que la lutte pour la démocratie politique et sociale continue, comme nos aînés l'ont fait face à la répression et la clandestinité».
Tout en déplorant que «ce scrutin est la manifestation d'une stratégie suicidaire, tous les observateurs ont noté la détermination du pouvoir à promouvoir la délinquance et l'incompétence à travers ses listes, aggravant les risques d'une déstabilisation nationale».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.