Mostaganem : démantèlement d'un réseau national de trafic de drogue et saisie de 2 kg de kif traité    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Accidents de la route : 8 morts et 30 blessés en 24 heures    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Révolution Le nouvel élan    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Ça se passe ainsi, chez Ali Benhadj    Serment de fidélité au hirak    Gros risques sur les banques    Le Chabab, un leader bien fragile    Le Targui    À tout jamais…    Des potentialités inexploitées    Rencontre algéro-française à Alger    Le bâtonnier violemment pris à partie par les avocats    Plus de 500 kg de kif traité saisis en 2019    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse: accompagner les initiatives des jeunes pour une Algérie nouvelle    Filière boisson: les préoccupations des industriels passés en revue    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Regards opposés    Le Hirak boucle sa première année    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    Premier décés en Italie, l'oms tire la sonnette d'alarme    Victoire impérative des Verts    "C'est le peuple qui a sauvé le pays"    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La peste et le choléra
Publié dans L'Expression le 08 - 01 - 2009

Les téléspectateurs finiront-ils un jour à s´habituer au nouvel aspect des reporters qui sont envoyés sur le front brûlant des fronts, avec casque et gilet pare-balles? L´information toute chaude qui véhicule de tragiques nouvelles, montrant les bombardements lointains à vif, le ballet incessant des ambulances et les plaintes déchirantes des mères éplorées devant le spectacle navrant des corps d´enfants sacrifiés? L´esprit humain s´habitue à l´horreur et la sensibilité s´use devant la répétition incessante des horrifiantes images faites et retransmises pour susciter, en général, la compréhension et la solidarité envers les victimes de la tragédie.
S´il est vrai que la guerre est toujours atroce, il n´en demeure pas moins qu´elle sert la plupart du temps les intérêts d´une classe. Et souvent, cette solidarité affichée a d´autres buts beaucoup moins avouables. Thucydide, dans sa guerre du Péloponnèse, affirmait que ce conflit qui opposa les cités de Sparte et d´Athènes à propos d´une cité alliée agressée, ne servait en fait que la volonté de domination de l´argent et des classes dirigeantes qui s´enrichissaient grâce à la guerre. C´est ainsi que les partis de la guerre prospérèrent, exploitant l´esprit de solidarité propre aux peuples. Les croisades furent organisées pour «libérer» les chrétiens d´Orient, c´était l´excuse officielle. En réalité, c´était la porte de l´Asie que cherchaient les cités commerçantes d´Italie. La guerre d´indépendance de la Grèce souleva un vaste mouvement de solidarité dans la classe intellectuelle européenne qui s´intéressait de plus en plus au déclin du Moyen-Orient, des volontaires allèrent combattre les Turcs au nom de la liberté et de la chrétienté pendant que les troupes françaises s´apprêtaient à coloniser l´Afrique du Nord. Les partis progressistes français, malgré leur idéologie, ne parvinrent pas à soutenir le régime républicain espagnol victime d´un fascisme armé par les nazis. Mourir à Madrid était devenu un slogan pour des volontaires abandonnés à leur sort.
La solidarité des peuples peut s´avérer vaine si celle des régimes qui les gouvernent ne suit pas. Et c´est là le drame du peuple palestinien! Que signifient les nombreuses formes de soutien qui se traduisent par l´envoi de vivres, de médicaments ou de médecins quand un des plus formidables instruments d´oppression de l´Occident s´abat sur une population désarmée? On ne peut que rester sceptique devant le geste des organisations turques envoyant des secours à Ghaza: il n´y a pas si longtemps, l´armée turque faisait des manoeuvres conjointes avec l´armée israélienne. C´est le rôle que Washington a dévolu à ce grand pays qui domina, jadis, l´espace méditerranéen. Et c´est l´AKP, parti islamiste, qui est au gouvernement.
Faut-il s´alarmer que la tragédie de Ghaza serve aux islamistes pour porter haut les couleurs d´un nationalisme arabe tombé en désuétude à cause des compromissions des élites avec l´Occident? Faut-il rappeler que ces islamistes, sponsorisés par les monarchies du Golfe, ont aidé à l´élimination de Saddam Hussein?
A la face des martyrs, un certain intégriste de chez nous fit un discours incendiaire qualifiant Saddam de «Haddam», avant d´aller lui demander humblement une audience après l´occupation du Koweït. Les foules arabes, interdites d´expression et de manifestation, se trouvent dans un terrible dilemme, entre des pouvoirs inopérants et des intégristes opportunistes et aventureux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.