Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    EVOLUTION DE LA SITUATION SANITAIRE : L'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    BLIDA RESPIRE    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Violente Amérique !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Le crime de Minneapolis    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Debbouze humilie le staff de Ness Nesma
Publié dans L'Expression le 30 - 11 - 2009

«Il faut se méfier des comiques, parce que quelquefois ils disent des choses pour plaisanter.»
Coluche
Les membres du staff de l´émission de Nass Nesma se souviendront longtemps du passage du comédien Jamel Debbouze sur leur plateau. Ils ont, en effet, passé un sale moment en compagnie de la star franco-marocaine, qui s´est montrée tout simplement «immonde» envers une équipe qui s´est pourtant pliée en quatre pour lui faire plaisir. Invité par Tarek Ben Amar, associé dans la chaîne Nesma et producteur exécutif du film les Hors la loi de Rachid Bouchareb, Jamel Debbouze a humilié la majorité du staff de l´équipe Nass Nesma. Le premier a avoir subi ses moqueries est le Tunisien Fawez, l´animateur principal de l´émission, en le comparant au «comte Dracula». Le comédien franco-marocain a poursuivi ses moqueries en dénonçant l´animateur qui lisait sur le prompteur. Pourquoi Debbouze ne s´est pas comporté de telle sorte sur le plateau des télévisions françaises, puisque les prompteurs n´existent pas seulement sur Nass Nesma? Tous les chroniqueurs ont eu droit aux plaisanteries de Debbouze. C´est le cas, notamment du comique tunisien Aly M´rabet, le plus convainquant des comiques de Nass Nesma, qui a souhaité être recruté par le patron du Jamel Comedy Club. Ce dernier lui répond qu´il ne le recruterait que dans le cas où il ouvrirait un MacDo, parce qu´il ressemblait à un clown. Pour faire plaisir à la star d´Indigènes, pas moins de quatre sujets ont été diffusés. L´un des sujets a été réalisé par Farida Aït Kaci, qui a incorporé une fée avec les couleurs de l´Algérie. Un sujet qui a visiblement déplu à Debbouze, qui n´hésita pas à traiter la chroniqueuse algérienne de «connasse». Une insulte de trop, pour une star marocaine mal éduquée, qui n´aurait pas réagi de telle sorte sur un plateau français et qu´il n´a pas mesuré l´étendue et l´audience de cette chaîne dans le Maghreb. Debbouze a poursuivi ses invectives, en grillant les petits secrets de tournage de l´émission qui a été enregistrée jeudi, mais diffusée samedi soir. Même les traducteurs ont pris pour leur grade, puisqu´il n´a pas cessé de les traiter de «hmar» (âne). Aucun respect pour la profession. Seuls les chroniqueurs marocains, Kawther et Oussama Bendjeloun ont échappé aux insultes gratuites du comique français. Et quand on a montré un sujet où le président français Sarkozy s´exprimait mal en anglais, Debbouze prend sa défense et en s´adressant aux Français: «Excusez-nous!» Le comédien franco-marocain fait passer ensuite un sale quart d´heure à la chroniqueuse tunisienne ainsi qu´aux deux comiques tunisiens qui jouent le bien et le mal. Visiblement, rien n´a plu à Debbouze, apparu hautain et grossier. Et quand Farida Aït Kaci est venue en fin d´émission (son passage qui est programmé au début a été retardé à la fin de l´émission) visiblement remise des insultes du «Debbouze», ce dernier s´est calmé quand il a su que c´est une Algérienne. Mais le mal est déjà fait. Et comme cela ne suffisait pas, il a lancé un message politique aux Algériens en demandant l´ouverture des frontières. Comment ce message est-il passé sur une télévision maghrébine apolitique? Pourquoi Nabil Karoui n´a pas supprimé ce passage et les insultes? Alors que Debbouze avait reconquis le coeur des Algériens en défilant avec le drapeau algérien après sa qualification au Mondial. Cette nouvelle sortie médiatique risque d´avoir des conséquences graves sur son avenir en Algérie. Jamel Debbouze, qui se prend pour un noble, a visiblement démontré l´étendue de son imbécilité.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.