POURSUIVI POUR « TRAFIC FONCIER » : Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    JSK : Belaïli : «Je suis doublement content»    MCA : Bakir tranchera son avenir avant la fin de la semaine    Ma réaction de citoyen au dernier discours du « Guide Suprême de la Nation », AGS !    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    La société civile pour une transition de «rupture»    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Une victoire pour se mettre au vert    Le cas Ounas divise les Verts    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Autopsie d'un complot    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    La crise, c'est eux!    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Canal Algérie ouvre le coeur des stars algériennes...
Publié dans L'Expression le 21 - 12 - 2009

«Un sourire est souvent l´essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire.»
Antoine de Saint-Exupéry "Extrait de Lettre à un otage"
Il y a longtemps qu´on n´a pas vu une émission aussi sympa et aussi émouvante que celle qui a été diffusée en direct sur Canal Algérie samedi soir, et qui porte bien son nom (pour une fois) «A coeur ouvert». Cette émission est présentée par la gracieuse et angélique Naziha Saâdoun, épouse de Adel, le chef d´édition de la chaine d´expression française de l´Entv. Naziha qui s´est déjà illustrée par son professionnalisme et sa bonne humeur sur le plateau de Tv Rama, chaque après-midi sur la même chaîne et qui venait travailler même enceinte, a failli un jour accoucher sur le plateau. Dans cette chronique, il est, certes, rare qu´on jette des fleurs sur une émission de l´Entv, mais cette fois, on fait exception en jetant un bouquet de roses rouges et roses sur cette émission, qui a fait l´unanimité auprès des Algériens. Déjà, il y a quelques semaines, Naziha s´est déjà illustrée en rendant hommage aux journalistes et animateurs de la télévision à l´occasion de la victoire des Verts. Son émission a le mérite de montrer le plus normalement du monde ses invités avec un dialogue franc et ouvert et surtout sans langue et discours de bois. Cette semaine, l´émission a donné la parole et l´image aux femmes et pour se faire, elle a choisi les cinq plus beaux sourires du petit écran algérien. Deux sirènes de la musique haouzie: Manel Gherbi et Rym Kakiki. Si la première a abandonné sa carrière de chanteuse andalouse pour «épouser» une carrière réussie d´animatrice télé, la seconde a volé de ses propres ailes angéliques pour se poser sur le paradis de la musique andalouse. Elle est aujourd´hui la plus belle représentante de la musique traditionnelle algérienne. Notre belle chanteuse, qu´on pourrait qualifier de par son sourire et sa beauté à Leïla Aloui algérienne, était très timide face à la caméra. Naziha, qui s´est visiblement débarrassé du trac, n´a pas cessé de la taquiner jusqu´à faire sortir de sa belle bouche la phrase taboue de la télévision nationale: «Je suis amoureuse!!!!». De son côté, Manel Gherbi, avec son visage angélique (Lady Diana algérienne), se contentait de marquer des points. Car, il faut bien le dire..., cette émission est tout sauf une émission de l´Unique où on est verrouillé de toute part. Car le principe de départ est de faire sortir des casseroles sur les invités et d´en rire, jusqu´à tue-tête. (Un peu comme les enfants de la télé d´Arthur). En face, nous avons une Salima Souakri, belle et rebelle. Son large et beau sourire cache bien les souffrances de la tragédie nationale à la cité de Bab Ezzouar. Salima, la rage au coeur, s´est battue dans la vie et sur le tatami pour voir le drapeau algérien flotter au ciel. Autre «femme exemple» présente sur le plateau, Houria Djardjar. Une journaliste de l´Unique, spécialiste de l´économie, qui s´est toujours exprimée en arabe classique et qui a étalé cette fois toutes ses connaissances du français, au point de surclasser les meilleurs de Canal Algérie. Enfin, la cadette de l´émission, Yasmine Chouikh, est venue démontrer qu´elle n´a pas volé sa place de chroniqueuse cinéma sur Canal Algérie par le fait d´elle porte le nom de Chouikh. Une place méritée, dans laquelle elle s´exprime avec ses coiffures cosmopolites, mais aussi avec son talent de réalisatrice et de critique de cinéma, sans égal. Canal Algérie a ouvert le coeur de ses invités, mais elle nous a surtout fait découvrir une belle et émouvante émission....à suivre donc.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.