Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«C'est la fête des Algériens»
M.DRIENCOURT À PROPOS DU 50E ANNIVERSAIRE DE L'INDEPENDANCE DE L'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 17 - 01 - 2012


Xavier Driencourt
Selon l'ambassadeur de France à Alger, 4831 visas long séjour ont été octroyés pour les étudiants en 2011.
La France n'est pas concernée par la célébration du 50e anniversaire de l'Indépendance de l'Algérie. C'est ce qu'a fait entendre son représentant à Alger, Son Excellence l'ambassadeur, Xavier Driencourt. Interrogé sur ce sujet, lors d'une conférence de presse tenue hier à l'occasion du lancement de l'Institut français d'Algérie au Centre culturel d'Alger, l'ambassadeur a esquivé la question. «C'est votre anniversaire, c'est votre fête», a-t-il brièvement précisé. Et
M.Xavier Driencourt d'ajouter: «C'est la fête des Algériens. Nous n'avons pas l'intention de venir célébrer si nous ne sommes pas invités.» M. Driencourt estime s'il y a des manifestations, elles doivent être discrètes. Il a cité, dans ce sens, quelques activités à caractère culturel. Interrogé à la fin de la conférence sur la désignation de son prédécesseur Hubert Colin de Verdière en tant que chargé de la coordination des actions inscrites dans ce cadre, M.Driencourt a confirmé cette information en expliquant qu'il a été chargé de mener ce travail en France.
Le diplomate n'a pas voulu s'étaler sur ce sujet qui fait davantage l'actualité. Cela explique, bien évidemment, que la France veut éviter la polémique.
L'ancien ambassadeur de France à Alger a été chargé par le président Nicolas Sarkozy de coordonner les festivités et sa désignation est loin d'être fortuite. L'ancien ambassadeur de France était bien apprécié par l'Algérie. En le désignant, le président français voulait jouer la carte de l'apaisement entre Alger et Paris à la veille des présidentielles.
Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Alger a annoncé que 4831 visas long séjour ont été octroyés pour les étudiants en 2011. Pour la même année, le conférencier avance que 1618 bourses ont été attribuées à des étudiants et 270 chercheurs ont séjourné en France. Interrogé sur le nombre total des étudiants algériens, M.Driencourt a affirmé qu'ils sont estimés à 20.000 étudiants.
A la question de savoir si le nombre des visas accordé aux étudiants sera réduit cette année, le diplomate a écarté cette hypothèse. Ce dernier compte atteindre les 5000 visas. Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Alger a donné hier le coup d'envoi de l'Institut français d'Algérie (IFA). Créé officiellement le premier janvier 2012, cet institut, explique M.Driencourt, se veut un espace d'échanges et de rencontres favorisant le partage des cultures, des langues et des savoirs. S'expliquant sur ce sujet, l'ambassadeur a précisé que l'IFA est une «réforme et une fusion des budgets, moyens et programmes des anciens centres culturels français (CCF) d'Alger, Annaba, Oran, Tlemcen et les services de coopération universitaire, éducative, linguistique et culturelle de l'ambassade de France. Ainsi, les anciens CCF sont ainsi transformés en antennes relevant de l'IFA qui bénéficiera d'un budget global annuel de 14 millions d'euros en 2012.
Le but de cette réforme, précise le conférencier, est d'amplifier et de mieux coordonner ses activités.
L'IFA aura trois grands pôles d'activité, à savoir la coopération universitaire et scientifique (44% des activités), les cours de langues (17%) et les manifestations culturelles (17%). Selon M.Driencourt, l'IFA possède un fonds documentaire de 130.000 ouvrages dans ses médiathèques, plus de 10.000 inscrits aux cours de français et plus de 20.000 candidats aux tests et examens français chaque année, en plus de quelque 800 bénéficiaires de la mobilité enseignante et estudiantine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.