LDC : Facile victoire de Chelsea face à Krasnodar    Ligue 1-MCA: "nous avons porté l'affaire de Rooney devant la Justice"    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Les mines capables de fournir plus de 30 matières premières fondamentales    Mawlid Ennabawi-1er Novembre: Sonelgaz met en place un plan spécial pour assurer la continuité de ses services    Tebboune transféré en Allemagne pour des "examens médicaux approfondis"    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    Mawlid Ennabaoui à Tlemcen: les enfants en tenues traditionnelles en force chez les photographes    Coronavirus : 320 nouveaux cas,191 guérisons et 10 décès    Forum de l'Algérie: les citoyens doivent lire le projet d'amendement constitutionnel et exprimer leur opinion en votant    Benzema : «Et pendant ce temps-là, les chiens aboient»    Chanegriha instruit la GN de prendre toutes les mesures pour sécuriser les centres et bureaux de vote    Lutte anti-terroriste: multiples opérations de l'ANP reflétant son haut professionnalisme    Taoufik Makhloufi: "Je suis un athlète propre"    Ouverture à la circulation automobile du tronçon El-Hamdania-Médéa    Cour d'Alger : début du procès en appel de Maheddine Tahkout    Arrestation d'un terroriste à Tlemcen    Mercato estival : marché déséquilibré, les grosses écuries ne dérogent pas à la règle    Assemblée générale ordinaire de la FAF : Les bilans adoptés    Quand les Etats-Unis s'en mêlent    Israël va construire de nouveaux logements à Hébron    Tlemcen: mise en service du gaz de ville au village de Maaziz    Une nouveauté pour les routiers algériens    Le groupe Condor reprend les exportations    L'inflation amorce une nouvelle accélération    «Il y a alliance entre la bande en prison et les ennemis à l'étranger»    Changement dans la continuité    USM El Harrach : Sept recrues en un jour    JSM Béjaïa : Chihati, Saïed, Saidoune et Kherraz en renfort    Toyota en leader dans l'automobile    Succès annoncé pour le colosse électrique    Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya    Fondant au chocolat    Universités : Inscriptions et portes ouvertes en ligne    Lancement d'un projet de bande verte    La mercuriale en roue libre à Sétif    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU entérine l'accord de cessez-le-feu    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Abou Leila et les autres    Si on cale déjà sur un dossier pareil...    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    Pour une révolution d'encre !    Farid Abache revient avec un album musical poétique    Lancement des travaux de restauration du site Haouch El-Bey    UN COMBAT CONTRE SOI    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Le Vote Des Expatriés En Question    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«C'est la fête des Algériens»
M.DRIENCOURT À PROPOS DU 50E ANNIVERSAIRE DE L'INDEPENDANCE DE L'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 17 - 01 - 2012


Xavier Driencourt
Selon l'ambassadeur de France à Alger, 4831 visas long séjour ont été octroyés pour les étudiants en 2011.
La France n'est pas concernée par la célébration du 50e anniversaire de l'Indépendance de l'Algérie. C'est ce qu'a fait entendre son représentant à Alger, Son Excellence l'ambassadeur, Xavier Driencourt. Interrogé sur ce sujet, lors d'une conférence de presse tenue hier à l'occasion du lancement de l'Institut français d'Algérie au Centre culturel d'Alger, l'ambassadeur a esquivé la question. «C'est votre anniversaire, c'est votre fête», a-t-il brièvement précisé. Et
M.Xavier Driencourt d'ajouter: «C'est la fête des Algériens. Nous n'avons pas l'intention de venir célébrer si nous ne sommes pas invités.» M. Driencourt estime s'il y a des manifestations, elles doivent être discrètes. Il a cité, dans ce sens, quelques activités à caractère culturel. Interrogé à la fin de la conférence sur la désignation de son prédécesseur Hubert Colin de Verdière en tant que chargé de la coordination des actions inscrites dans ce cadre, M.Driencourt a confirmé cette information en expliquant qu'il a été chargé de mener ce travail en France.
Le diplomate n'a pas voulu s'étaler sur ce sujet qui fait davantage l'actualité. Cela explique, bien évidemment, que la France veut éviter la polémique.
L'ancien ambassadeur de France à Alger a été chargé par le président Nicolas Sarkozy de coordonner les festivités et sa désignation est loin d'être fortuite. L'ancien ambassadeur de France était bien apprécié par l'Algérie. En le désignant, le président français voulait jouer la carte de l'apaisement entre Alger et Paris à la veille des présidentielles.
Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Alger a annoncé que 4831 visas long séjour ont été octroyés pour les étudiants en 2011. Pour la même année, le conférencier avance que 1618 bourses ont été attribuées à des étudiants et 270 chercheurs ont séjourné en France. Interrogé sur le nombre total des étudiants algériens, M.Driencourt a affirmé qu'ils sont estimés à 20.000 étudiants.
A la question de savoir si le nombre des visas accordé aux étudiants sera réduit cette année, le diplomate a écarté cette hypothèse. Ce dernier compte atteindre les 5000 visas. Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Alger a donné hier le coup d'envoi de l'Institut français d'Algérie (IFA). Créé officiellement le premier janvier 2012, cet institut, explique M.Driencourt, se veut un espace d'échanges et de rencontres favorisant le partage des cultures, des langues et des savoirs. S'expliquant sur ce sujet, l'ambassadeur a précisé que l'IFA est une «réforme et une fusion des budgets, moyens et programmes des anciens centres culturels français (CCF) d'Alger, Annaba, Oran, Tlemcen et les services de coopération universitaire, éducative, linguistique et culturelle de l'ambassade de France. Ainsi, les anciens CCF sont ainsi transformés en antennes relevant de l'IFA qui bénéficiera d'un budget global annuel de 14 millions d'euros en 2012.
Le but de cette réforme, précise le conférencier, est d'amplifier et de mieux coordonner ses activités.
L'IFA aura trois grands pôles d'activité, à savoir la coopération universitaire et scientifique (44% des activités), les cours de langues (17%) et les manifestations culturelles (17%). Selon M.Driencourt, l'IFA possède un fonds documentaire de 130.000 ouvrages dans ses médiathèques, plus de 10.000 inscrits aux cours de français et plus de 20.000 candidats aux tests et examens français chaque année, en plus de quelque 800 bénéficiaires de la mobilité enseignante et estudiantine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.