Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«C'est la fête des Algériens»
M.DRIENCOURT À PROPOS DU 50E ANNIVERSAIRE DE L'INDEPENDANCE DE L'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 17 - 01 - 2012


Xavier Driencourt
Selon l'ambassadeur de France à Alger, 4831 visas long séjour ont été octroyés pour les étudiants en 2011.
La France n'est pas concernée par la célébration du 50e anniversaire de l'Indépendance de l'Algérie. C'est ce qu'a fait entendre son représentant à Alger, Son Excellence l'ambassadeur, Xavier Driencourt. Interrogé sur ce sujet, lors d'une conférence de presse tenue hier à l'occasion du lancement de l'Institut français d'Algérie au Centre culturel d'Alger, l'ambassadeur a esquivé la question. «C'est votre anniversaire, c'est votre fête», a-t-il brièvement précisé. Et
M.Xavier Driencourt d'ajouter: «C'est la fête des Algériens. Nous n'avons pas l'intention de venir célébrer si nous ne sommes pas invités.» M. Driencourt estime s'il y a des manifestations, elles doivent être discrètes. Il a cité, dans ce sens, quelques activités à caractère culturel. Interrogé à la fin de la conférence sur la désignation de son prédécesseur Hubert Colin de Verdière en tant que chargé de la coordination des actions inscrites dans ce cadre, M.Driencourt a confirmé cette information en expliquant qu'il a été chargé de mener ce travail en France.
Le diplomate n'a pas voulu s'étaler sur ce sujet qui fait davantage l'actualité. Cela explique, bien évidemment, que la France veut éviter la polémique.
L'ancien ambassadeur de France à Alger a été chargé par le président Nicolas Sarkozy de coordonner les festivités et sa désignation est loin d'être fortuite. L'ancien ambassadeur de France était bien apprécié par l'Algérie. En le désignant, le président français voulait jouer la carte de l'apaisement entre Alger et Paris à la veille des présidentielles.
Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Alger a annoncé que 4831 visas long séjour ont été octroyés pour les étudiants en 2011. Pour la même année, le conférencier avance que 1618 bourses ont été attribuées à des étudiants et 270 chercheurs ont séjourné en France. Interrogé sur le nombre total des étudiants algériens, M.Driencourt a affirmé qu'ils sont estimés à 20.000 étudiants.
A la question de savoir si le nombre des visas accordé aux étudiants sera réduit cette année, le diplomate a écarté cette hypothèse. Ce dernier compte atteindre les 5000 visas. Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Alger a donné hier le coup d'envoi de l'Institut français d'Algérie (IFA). Créé officiellement le premier janvier 2012, cet institut, explique M.Driencourt, se veut un espace d'échanges et de rencontres favorisant le partage des cultures, des langues et des savoirs. S'expliquant sur ce sujet, l'ambassadeur a précisé que l'IFA est une «réforme et une fusion des budgets, moyens et programmes des anciens centres culturels français (CCF) d'Alger, Annaba, Oran, Tlemcen et les services de coopération universitaire, éducative, linguistique et culturelle de l'ambassade de France. Ainsi, les anciens CCF sont ainsi transformés en antennes relevant de l'IFA qui bénéficiera d'un budget global annuel de 14 millions d'euros en 2012.
Le but de cette réforme, précise le conférencier, est d'amplifier et de mieux coordonner ses activités.
L'IFA aura trois grands pôles d'activité, à savoir la coopération universitaire et scientifique (44% des activités), les cours de langues (17%) et les manifestations culturelles (17%). Selon M.Driencourt, l'IFA possède un fonds documentaire de 130.000 ouvrages dans ses médiathèques, plus de 10.000 inscrits aux cours de français et plus de 20.000 candidats aux tests et examens français chaque année, en plus de quelque 800 bénéficiaires de la mobilité enseignante et estudiantine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.