Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    Crise syrienne : Les dernières heures de Daech ?    Selon Ali Benflis: La lettre de Bouteflika «va au-delà des limites de la provocation et du défi»    Lamamra rencontre Lavrov: Moscou appuie la feuille de route de Bouteflika    Tébessa: Les devises flambent !    Rappel à l'ordre    Bouteflika s'obstine, Gaïd Salah prêche la sagesse patriotique    «Boeing 737-Max 8» et «Boeing 737-Max 9»: Suspension des vols dans l'espace aérien algérien    Equipe nationale: Belmadi met tout le monde sur le même pied d'égalité    UNAF - Tournoi international U15: Coup d'envoi aujourd'hui au stade Ahmed-Zabana    ASM Oran: Il y a péril en la demeure    Le président de la FOREM l'affirme: Il n'y a pas de société civile en Algérie    La mobilisation ne faiblit pas: Blouses blanches et étudiants investissent la rue    Béchar: Un pilote italien meurt lors du Rallye Touareg    Des matches risquent de toucher le fond    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Des femmes ayant activé dans l'action humanitaire et de solidarité honorées    L'égoïsme économique, obstacle majeur devant la relance du secteur de l'exportation    Médecins et étudiants hier à Alger    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Livraison de 252 camions au MDN    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    Sessions de formation pour 150 apiculteurs    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    51e fête du tapis de Ghardaïa    60e Salon international du livre de Québec    Bouchareb tente de reprendre la main    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Fifagate: Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500.000 dollars d'amende    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Les précisions du ministère e la Santé    Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela    Le choix du destin de l'Algérie    Ouyahia dément    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Nous sommes d'attaque"
LE STAFF DE BENFLIS À QUATRE MOIS DE LA PRESIDENTIELLE
Publié dans L'Expression le 23 - 12 - 2013

img src="http://www.lexpressiondz.com/img/article_medium/photos/P131223-17.jpg" alt=""Nous sommes d'attaque"" /
A mesure que l'élection présidentielle d'avril 2014 approche, les déclarations de soutien à la candidature de l'ancien chef de gouvernement, Ali Benflis, se multiplient. Des comités de soutien naissent un peu partout dans le pays.
Parmi tous les candidats déclarés à cette échéance (Ahmed Benbitour, Sofiane Djilali, Abdelaziz Belaïd...) seul Benflis, dont la candidature n'est pas encore annoncée, bénéficie d'un tel élan de soutien.
De son quartier général installé dans une villa à Ben Aknoun (Alger), son staff de campagne, déjà mis en place, «scrute» tous les mouvements et activités inscrits dans le cadre de soutien à la candidature de Benflis.
Ce dernier peut même se targuer d'avoir le soutien de certaines organisations de masse, telle la Coordination nationale des enfants des moudjahidine et des partis politiques comme le Front national des libertés (FNL).
Ces deux organisations ont tenu avant-hier, respectivement à l'hôtel Hilton et à Bab El Oued, des rassemblements pour appeler l'ancien secrétaire général du FLN à prendre part à la prochaine élection présidentielle.
Ali Benflis peut même espérer le soutien d'une partie du FLN, dans le cas où Bouteflika renoncera au projet du quatrième mandat. «Dans les coulisses, des membres du comité central et même du bureau politique souhaitent que Bouteflika ne se présente pas à l'élection pour que cela profite à Benflis», explique un membre du comité central.
Du reste, la moitié de la composante du bureau politique de ce parti est constituée parmi les anciens partisans de Benflis en 2004.
Ali Benflis, dont l'annonce de la candidature est attendue juste après la convocation du corps électoral à la mi-janvier 2014 (la loi électorale accorde aux candidats 45 jours à compter de la date de convocation du corps électoral pour déposer le dossier de leur candidature), bénéficie également du soutien de plusieurs autres organisations de la société civile. Cela, même, si aucune organisation n'a affirmé avoir consulté le programme du «candidat attendu».
Mais tous ces soutiens ne sont pas bien perçus dans certains cercles qui se préparent, selon des sources, à contrer cette montée en puissance de l'ex-chef de gouvernement.
En tout cas, les proches de l'ex-chef de gouvernement affirment que tout est prêt non seulement pour l'annonce de la candidature, mais aussi pour la campagne électorale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.