Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Avant-projet de loi organique relative aux élections: Les assurances de la commission Laraba    Point de rupture ?    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Conseil de la FIFA: Les dessous de l'affaire Zetchi    Le génie du virus    Le confinement n'en n'est pas la seule cause: Cybercriminalité et violence contre les femmes et les enfants en hausse    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    L'opposition partagée    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    Tinhinane Laceb retrouvée morte    OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    Cafouillage paralysant    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Sami Agli sonne l'alarme    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mobilis prépare son réseau de demain
SON PARTENAIRE, HUAWEI, A PRESENTE LA 5G À LA «WORLD MOBILE CONGRESS»
Publié dans L'Expression le 27 - 02 - 2014


Une vue du Salon
Cette technologie en cours de développement par Huawei depuis 2009, sera commercialisée en 2018. Compte tenu de sa relation historique et particulière avec ce géant chinois, Mobilis semble déjà avoir pris de l'avance pour passer à la...5G!
«Le réseau de Mobilis de demain, se dessine aujourd'hui.» Cette déclaration du président-directeur général de Mobilis, Saâd Damma, à l'ouverture du World Mobile Congress de Barcelone, pouvait paraître flou, même passer inaperçu. Mais, cela c'était avant de voir la prestation faite par son partenaire historique, Huawei, du réseau 5G, qu'il est en train de développer. Oui, vous avez bien entendu, le géant chinois est à la téléphonie mobile de 5e génération, qu'il commercialisera dans quatre ans, soit en 2018. La 5G, c'est donc déjà pour demain. Cela alors que les Algériens découvrent à peine les bienfaits et avantages de la 3G! Aussi, Huawei se place déjà comme leader de cette technologie que ses laboratoires sont en train de développer. 300 experts des laboratoires de recherche de Huawei travaillent sur le sujet depuis 2009. Mais que va-t-elle changer par rapport à la 4G qui est en train de s'installer dans le monde, et la 3G qui vient de débarquer chez nous? En une phrase, cela signifie: toujours plus vite et toujours plus performant. La 5e génération de réseaux mobiles est encore à l'état de projet de recherche. Mais les avantages de cette nouvelle technologie sont, d'ores et déjà, mesurables. Selon les experts de Huawei rencontrés lors de ce salon, la 5G devrait permettre de multiplier par 1000 la capacité des réseaux actuels et d'atteindre des débits de pointe de plus de 10 gigabits par seconde. Le temps de latence (réponse dans l'établissement de la communication) sera quant à lui réduit à 1 milliseconde. Contrairement à la 3G ou à la 4G, cette 5e génération de réseaux ne sera pas pensée pour les seuls smartphones, mais pour l'Internet des objets dans son ensemble. Le nombre d'objets connectés va exploser dans les années à venir. La 5G, qui intégrera davantage les technologies de virtualisation et du «cloud computing», sera conçue dans l'optique de supporter entre 50 et 100 milliards de connexions d'ici à 2020. De quoi transformer diverses industries et faire naître de nouveaux modèles économiques. Et c'est à Huawei qu'incombe la lourde tâche de mener à bon port cette téchnologie. «D'ailleurs, comme c'est notre technologie, c'est nous qui allons fixer ses standards qui devront être respectés par les autres opérateurs de l'industrie des télécoms», nous a expliqué un ingénieur de cette entreprise chinoise rencontré au mégastand Huawei. Etant donné cette situation, la déclaration de M.Damma, et surtout la relation particulière de Mobilis avec ce géant chinois, qui est l'un de ses principaux fournisseurs en équipements et solutions, tout laisse penser que Mobilis rêve de la 5G. L'opérateur historique qui vient, depuis à peine deux mois, de sauter le pas de l'Internet mobile à haut débit, semble avoir les yeux rivés sur l'avenir. Les leçons de la 3G ont été retenues. En tout cas, une chose est sûre, Mobilis choisit bien ses partenaires. Car, au vu de ce salon, rendez-vous incontournable de la planète mobile, dont il est le sponsor principal, Huawei a montré sa grandeur. Ce n'est plus un géant chinois, mais un géant mondial. Son nom est présent dans toutes les rues et ruelles de la capitale catalane. Retenez-bien cette marque, il est fort à parier qu'elle va bientôt exploser. C'est du moins l'impression laissée lors de ce salon. Son stand est l'un des plus impressionnants. Mais, surtout ses produits, en particulier les terminaux qui n'ont plus rien à envier à ceux des marques connues. D'ailleurs, il a profité de la Mecque du téléphone mobile pour présenter des produits plus innovants les uns que les autres. Huawei a présenté son nouveau Huawei Ascent G6, un smartphone avec un écran QHD de 4,5 pouces, une caméra frontale de 5 mégapixels et une caméra arrière de 8 mégapixels, à un prix de 249 euros (341 dollars américains). Huawei a également présenté le Huawei MediaPad X1, la «phablette» (un appareil hybride entre le smartphone et la tablette tactile) la plus fine du monde. Barcelone a pu découvrir la tablette M1, qui est un système de divertissement sophistiqué avec un écran tactile de huit pouces développé avec la technologie Huawei SWS, permettant notamment aux utilisateurs de regarder des films et des émissions en haute définition. Sa batterie a huit heures d'autonomie. La M1 pèse seulement 329 grammes et sa technologie 4G permet aux utilisateurs de télécharger un film d'1Go en seulement une minute. Enfin, Huawei a présenté Huawei Talkband, une invention qui se place au poignet et permet plusieurs heures de communication. Il peut être également utilisé comme un accessoire pour le sport, étant donné qu'il compte les kilomètres parcourus et les calories brûlées. Huawei a souligné que son objectif est de présenter des produits à un prix attractif et accessible, tout en innovant et en écoutant les besoins de ses clients. Les Algériens découvriront bientôt eux aussi ses nouveautés, vu que les produits Huawei sont, depuis, distribués en Algérie, notamment par Mobilis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.