Afin de mettre fin à la crise : "La tenue de l'élection présidentielle est primordiale" affirme Gaïd Salah    Justice : Report du procès de l'homme d'affaires Ali Haddad au 3 juin prochain    Bensalah à l'occasion de la Journée nationale de l'étudiant : "La réussite de la transition exige d'immenses efforts de tous"    Réunion des membres du JMMC à djeddah : Engagement pour un marché équilibré du pétrole    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    La liste des arrestations toujours ouverte    Le mouvement populaire se mêle de tout    50.000 hectares accordés au groupe Haddad à El Bayadh récupérés    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    Un fléau politique    On prépare "l'électricité" estivale    Décantations, surdéterminations idéologiques, sous estimations sociologiques    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Les craintes d'un conflit toujours vives    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Y aura ou non une guerre au Venezuela ? : La grande question que tout le monde se pose en ce moment    12 jihadistes présumés tués dans des opérations de police    Les Palestiniens rejettent la conférence de Bahreïn    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Chettih fait les éloges de Cherrad    Ghoulam et Ounas retenus    Une tradition ramadhanesque pour resserrer les liens de fraternité    Le MCO veut refaire à l'USMA le coup de... 1983    Précisions de Miloud Iboud    Le pire a été évité    Trois ans pour le faussaire    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Ils sont le "phénomène" de la protesta    La mascotte officielle dévoilée    Adrar : "Tekerkeba", un rite spécial Ramadhan encore préservé    Une expérience de jazz algéro-polonais    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    La nouvelle scène Chaâbi continue d'animer Alger    Hausse de 7 % au 1er trimestre 2019    Appel à la démission de Mouad Bouchareb    Le Barça n'avait jamais laissé le Real aussi loin derrière    Report du procès de l'homme d'affaires Ali Haddad au 3 juin prochain    CLASSEMENT ANNUEL ETABLI PAR L'HEBDOMADAIRE JEUNE AFRIQUE : Le Peuple algérien le plus influent d'Afrique    Constantine et Skikda : Les universitaires célèbrent le 19 Mai dans la rue    Les étudiants marchent dans des rues quadrillées    Réflexion et débats au programme à Oran    Le NAHD dans tous les esprits    Manœuvres saoudiennes et émiraties    Cheveux d'ange au miel    Tajine malsouka au poulet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sous le sceau de la relance
37E FOIRE INTERNATIONALE D'ALGER
Publié dans L'Expression le 02 - 06 - 2004

La forte participation étrangère à cette manifestation démontre que l'Algérie est devenue un carrefour économique incontournable.
C'est sous le thème «Au rythme des relances», que la 37e édition de la Foire internationale d'Alger ouvre, aujourd'hui, ses portes dont l'inauguration sera procédée par le chef de l'Etat. Le thème de cette manifestation est délibérément choisi pour être dans le sillage du programme du gouvernement qui préconise le renforcement de l'harmonie et des synergies du processus de développement en vue de canaliser l'investissement et d'améliorer la compétitivité de l'outil productif. Etalé sur neuf jours, ce rendez-vous économique et commercial regroupera plus de 1 100 entreprises étrangères de 32 nationalités aux côtés de 453 entreprises algériennes dont 339 du secteur privé. Par ailleurs, cette manifestation sera une opportunité à ne point rater pour toute entreprise, secteurs économique et industriel confondus, ambitionnant d'arracher des contrats ou de conclure des accords de partenariat. En effet, la FIA constitue le meilleur cadre pour s'informer des innovations technologiques et procéder à des études comparatives des offres proposées. C'est dans cette optique que la majorité des entreprises exposantes ont eu recours à des expertises du marché algérien et à la législation en la matière pour sélectionner les équipements et les produits à exposer dans leurs stands et susceptibles de susciter l'intérêt des opérateurs économiques. L'Europe avec quatorze (14) pays, avec en tête les principaux partenaires commerciaux de l'Algérie, à savoir la France, l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne, se taille la part du lion. Ce qui démontre tout l'intérêt que porte l'UE au marché algérien. Le continent américain sera représenté par les Etats-Unis, le Canada, le Brésil et l'Argentine. Le continent asiatique est représenté notamment par le Japon, l'Inde et la Chine. Le monde arabe sera représenté essentiellement par la Tunisie et l'Egypte. Cependant et en dépit de la dynamique du Nepad, l'Afrique n' a délégué qu'une infime représentation. Cette forte participation étrangère démontre que l'Algérie est devenue un carrefour économique incontournable aussi bien au niveau du bassin méditerranéen que dans le cadre des échanges commerciaux inter-entités. Hasard du calendrier international, l'édition de la FIA 2004 intervient dans une conjoncture politique et économique bien particulière où les négociations pour l'accession à l'OMC connaissent un nouveau souffle. En effet, les négociations avec l'OMC sont à un stade très avancé, selon le ministre du Commerce, M.Nordine Boukrouh. D'ailleurs le 7e round des négociations reprendra le 25 du mois en cours à Genève (Suisse). D'un autre point de vue, cette manifestation économique est appelée à consacrer davantage les échanges bilatéraux entre l'Algérie et l'Union européenne après son élargissement à 25 pays, le 1er mai dernier. C'est dans cette optique que l'Algérie s'est engagée dans une phase de mise à niveau de son économie dans la perspective de la mise en place de la zone de libre-échange euro-méditerranéenne à l'horizon 2010 et son intégration programmée à l'OMC. Les organisateurs et les pouvoirs publics ont, dans ce sens, manifesté un intérêt grandissant pour le succès de la FIA et en ont tiré profit pour mieux s'adapter aux mécanismes de la mondialisation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.