Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Les sociétés algériennes ont des opportunités prometteuses dans le marché africain et du Sénégal    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ali Koudil s'explique
Publié dans L'Expression le 17 - 11 - 2004


La CNAN représente 10% du transport maritime.
Le président-directeur général de la Compagnie nationale algérienne de navigation (Cnan), M.Ali Koudil, sort de sa réserve pour apporter des éclaircissements suite à la catastrophe survenue durant la nuit du samedi à dimanche derniers au port d'Alger. «Il est vrai que l'état de la flotte est très défectueux, mais cela n'a aucun lien avec les dégâts enregistrés lors des dernières intempéries qu'a connues le nord du pays et dont les résultats étaient l'écoulement du céréalier Bechar et le naufrage du vraquier Batna», c'est du moins ce qu'il a précisé hier lors de son passage sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale. Pourtant, le bulletin météorologique spécial (BMS) avait donné l'alerte 24 heures avant que la catastrophe ne survienne. «Les commandants de bord n'ont pas lancé des SOS très tôt, ils ont essayé d'agir par eux-mêmes, et ce n'est qu'en apercevant qu'ils ne pouvaient plus contrôler la situation qu'ils ont fait appel aux secouristes, mais là c'était trop tard», a ajouté M.Koudil. Il convient de noter que les vieux navires appartenant à la Cnan sont interdits d'amarrer dans les ports des pays de l'Union européenne.
Selon les déclarations du P-DG de la Cnan, la principale cause qui a conduit à l'ampleur des dégâts est la vitesse du vent qui a atteint le degré 8 sur l'échelle de Beaufort, soit une vitesse de 100 km/heure. Il y a aussi la hauteur des vagues qui ont dépassé les huit mètres et qui ont par ailleurs, accentué la délicatesse de la tâche du remorquage des navires qui étaient en rade. Justement sur ce point précis, M.Ali Koudil a signalé que l'Algérie ne dispose pas des moyens de sauvetage en haute mer, notamment les remorqueurs dont le manque se fait sentir. Cela, malgré que le port d'Alger ait demandé 3 remorqueurs de ce genre, mais qui tardent toujours à venir. Cela dit, le président-directeur général de la Cnan a déclaré que la flotte maritime de la compagnie qu'il dirige va être bientôt renouvelée, et ce, après avoir eu l'aval du Conseil des participations de l'Etat (CPE). Ce renouvellement s'inscrit dans le cadre du plan de restructuration mis sur pied à cet effet. M.Koudil a reconnu dans cette optique que la Cnan a signé un contrat avec des entreprises chinoises pour la réalisation de 12 navires et qui seront prêts dans des délais record. On compte, entre autres, des bateaux mixtes pour le transport de voitures et de marchandises, des vraquiers ainsi que 4 cargos. La rénovation de la flotte de la Cnan coûtera la bagatelle de 150 millions de dollars. Elle se fera sur la base d'un crédit remboursable sur 20 ans avec un taux d'intérêt de 2% qui sera différé de 3 ans. Le premier responsable de la Cnan a, par ailleurs, tenu à signaler que la compagnie qu'il préside ne détient pas le monopole du transport maritime en Algérie. Il convient de souligner ici que, selon le ministre des Finances, M.Benachenhou, la Compagnie nationale algérienne de navigation assure 10% du transport maritime.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.