Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Man City - Mahrez : "À Liverpool, je sais qu'ils nous détestent, mais..."    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Raison politique ou économique ?    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    L'appel de Chanegriha    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Paroles d'experts    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Combien au premier trimestre 2022?    Youcef Cherfa ausculte son secteur    Le RND affiche son total soutien    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le syndicat à la croisée des chemins
IL N'A CESSE DE SOUTENIR LE P-DG DE LA CNAN
Publié dans L'Expression le 27 - 01 - 2005

La section syndicale désorientée, Ugta-Cnan ne cesse de défendre bec et ongles le dirigeant de la Compagnie nationale algérienne de navigation (Cnan), placé sous mandat de dépôt par le parquet d'Alger. En termes clairs, après l'annonce de la nouvelle, qui consiste en la mise en détention préventive de cinq cadres de la Cnan, dont le P-DG, Ali Koudil, la tendance était au début à la dénonciation de la décision de justice.
Cette section syndicale a tenté même d'organiser une action de protestation au sein de l'entreprise Cnan-Group et ce, en signe de soutien et de solidarité avec les cinq responsables emprisonnés. Pis encore, dans un communiqué adressé à notre rédaction, signé par la direction centrale de la communication, le rédacteur de la note est allé jusqu'à l'extrême en dénonçant la décision du juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'Hamed (Alger) qui a ordonné la mise sous mandat de dépôt des cinq accusés. Les syndicalistes de la Cnan affiliés à l'Ugta affirment, dans une autre déclaration, avoir constaté, suite à l'arrestation des cinq cadres, «une absence d'autorité et un vide hiérarchique portant gestion courante». Cette situation, ajoute-t-on, «a entraîné une démobilisation totale du personnel ayant eu pour conséquence une action de débrayage spontanée des travailleurs». C'est une phrase qui sonne très bien. C'est en quelque sorte une manière de dire que la tentative de débrayage des travailleurs s'est produite fortuitement et sans meneur de jeu. De son coté, le Snommar (Syndicat national des officiers de la marine marchande) s'interroge dans un communiqué sur les «véritables raisons qui ont motivé le mouvement de protestation dit spontané déclenché par certains syndicalistes de l'Ugta-Cnan». Il faut dire au passage que cette section syndicale était et demeure au centre de tirs nourris de la part du Snommar sur la question portant représentativité de l'Ugta-Cnan. Pour preuve, l'on avance le fait que plusieurs travailleurs et commandants se sont retirés de cette organisation pour rejoindre ensuite le Snommar-Cnan.
L'argumentaire ne s'arrête pas à ce stade. Au lendemain du drame du port d'Alger qui a entraîné le licenciement de quatre commandants, le Snommar a dressé un sévère réquisitoire contre cette section syndicale qui «n'a pas jugé utile de faire un mouvement de solidarité lors de la perte des 16 marins du Béchar et du licenciement abusif de quatre commandants», lit-on dans le communiqué du Snommar. Et de considérer dans la foulée qu' «il est légitime que justice soit rendue à la grande famille maritime et en particulier à celle des victimes», parlant évidemment de la décision rendue publique par le parquet d'Alger.
Dans la même missive, le syndicat des officiers marins se déclare «satisfait quant à la célérité avec laquelle l'affaire a été diligentée par les autorités judiciaires, rétablissant ainsi la confiance en la justice et les citoyens». Quant à la déclaration de l'Ugta-Cnan, envoyée le même jour à notre rédaction, il est mentionné que «le collectif des travailleurs n'espère et ne souhaite que la libération des cadres dans les meilleurs délais». Le rédacteur de la déclaration n'a pas tari d'éloges à l'égard du premier responsable de Cnan-Group qui, selon lui, «depuis son arrivée n'a cessé d'oeuvrer pour le redressement de la compagnie». Cependant, tout en dressant un bilan positif de la Cnan, aucun mot n'est mentionné sur la vétusté de certains bateaux de la Cnan, une situation qui, d'après certains spécialistes, est à l'origine de la catastrophe survenue au port d'Alger. La position de cette section syndicale, qui ne cesse d'être aux cotés du P-DG emprisonné, laisse planer de lourdes interrogations du fait que ce dernier risque gros, vu les chefs d'inculpation retenus contre lui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.