Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Netanyahu envoie des renforts contre les jeunes Palestiniens
LE HAMAS MET EN GARDE ISRAËL APRÈS UN RAID MORTEL À GHAZA
Publié dans L'Expression le 12 - 10 - 2015

Le génocide inhumain commis par Israël interpelle les consciences
Neuf jeunes Palestiniens, entre 13 et 21 ans, ont été tués vendredi et samedi par des tirs israéliens le long de la barrière qui, avec la frontière égyptienne, enferme hermétiquement Ghaza.
Une Palestinienne enceinte et sa fillette de deux ans ont été tuées hier dans un raid aérien israélien qui a ciblé leur maison à Ghaza, suscitant une mise en garde du mouvement islamiste Hamas, dans un climat de plus en plus exacerbé.
Israël a, par ailleurs, affirmé avoir déjoué une tentative d'attentat à la bombe dont les circonstances restent toutefois très confuses. La dernière attaque de ce genre remonte au 21 novembre 2012, à Tel-Aviv, selon les assertions israéliennes.
D'abord restée à l'écart de la spirale de violences qui inquiète la communauté internationale et réveille le souvenir des intifadas palestiniennes, la bande de Ghaza est de plus en plus touchée.
Dimanche, l'aviation israélienne y a mené un raid en représailles au tir d'une roquette interceptée par le système antimissiles dans le sud d'Israël, a indiqué l'armée sioniste. Cible du raid, deux ateliers de fabrication d'armes du Hamas.
C'est à Ghaza, en effet, que Nour Hassan, une femme de 30 ans, et sa fille Rahaf, 2 ans, ont été tuées dans la destruction de leur maison, comme l'ont indiqué des sources médicales palestiniennes.
On ignore si le Hamas ou une autre force ghazaouie a tiré la roquette mais Israël tient ́ ́le Hamas pour responsable de toute agression ́ ́ provenant de Gaza, selon le porte-parole de l'armée sioniste.
Le Hamas qui est la principale force palestinienne à Ghaza a mis en garde Israël: ́ ́Nous prévenons l'occupant qu'il ne doit pas poursuivre ses actes insensés ́ ́, a dit dans un communiqué un porte-parole, Sami Abou Zouhri, selon lequel le raid aérien montre ́ ́la volonté (israélienne) d'une escalade ́ ́.
Le Hamas ne précise pas ce qu'il compte faire en cas de nouveau raid. La roquette lancée samedi soir sur Israël était la deuxième tirée depuis vendredi à partir de Gaza, qui sort de trois guerres avec Israël en six ans.
Neuf jeunes Palestiniens, entre 13 et 21 ans, ont été tués vendredi et samedi par des tirs israéliens le long de la barrière qui, avec la frontière égyptienne, enferme hermétiquement Ghaza.
Ils manifestaient avec des centaines d'autres leur solidarité avec la Cisjordanie et Jérusalem et leur hargne face à une réclusion presque totale. Ils menaçaient de créer une brèche dans la barrière et de s'en prendre aux populations israéliennes, a affirmé l'armée israélienne.
Ces meurtres prémédités mettent à l'épreuve le cessez-le-feu tendu observé depuis fin août 2014.
La Cisjordanie ainsi que El Qods, parties palestinienne toutes deux illégalement occupées par Israël qui s'efforce depuis des années de rendre irrémédiable cette annexion brutale et graduelle, continuent à être secouées par des heurts entre jeunes et forces israéliennes secondées régulièrement par des groupes ultra orthodoxes.
Au poste de contrôle de Huwara près de Naplouse (nord de la Cisjordanie), une centaine de jeunes ont jeté des pierres sur des soldats qui ont tiré des grenades lacrymogènes avant de positionner des snipers qui ont fait plusieurs blessés par balles réelles.
Les agressions contre les Palestiniens commises par des colons israéliens se sont multipliées depuis ces dernières années, auxquelles s'ajoutent les nombreuses destructions par l'armée sioniste des maisons qui gênent le plan de judaïsation des territoires occupés.
Depuis le 1er octobre, 23 Palestiniens ont été tués, dont sept auteurs présumés d'attaques à l'arme blanche, ainsi que quatre Israéliens. L'importante communauté des Arabes israéliens a appelé à une grève générale mardi en solidarité avec les Palestiniens.
Benjamin Netanyahu a annoncé hier le renfort de 16 compagnies de gardes-frontières réservistes à El Qods, soit environ 1.600 hommes et son gouvernement a approuvé l'idée de peines planchers -fixées à quatre ans de prison dans un projet du ministère de la Justice- contre les lanceurs de pierres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.