Naples: Koulibaly heureux d'être nommé au Ballon d'Or    TRIBUNAL MILITAIRE DE BLIDA : Le général Mehena Djebbar incarcéré    Bouregaa refuse de répondre au juge !    DES CHANTIERS DE LOGEMENTS A L'ARRET A ORAN : Des entreprises étrangères réclament 160 milliards à l'OPGI    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Rabehi met en garde contre les "fake news"    PRESIDENTIELLE : Mihoubi dépose son dossier aujourd'hui    COUR D'APPEL D'ORAN : 5 ans de prison requis contre 04 passeurs de harraga    Les étudiants soutiennent les détenus d'opinion    La trêve turco-américaine expire ce soir    Manifestation à Kinshasa contre la corruption    Les messages émouvants des étudiants aux détenus d'opinion    Islam Slimani dans l'équipe-type de la 10e journée    La LFP avance à pas de tortue !    Choc de mal classés à Mohammadia    Maya    Gica lance la production à Aïn El-Kebira    Plus de 2 300 interventions chirurgicales effectuées    Election des nouveaux représentants    Synapse de Noureddine Zerrouki au Festival du court-métrage de Nouakchott    Lancement du centenaire de la naissance de Mohammed Dib en février prochain    Le HCA présent avec une vingtaine d'ouvrages    "Dans mon film, je partage les émotions vécues avec les migrants"    Les nouveautés au Sila    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce mardi    Forêts : Lancement d'une vaste campagne de reboisement    LDC : Le programme de ce mardi    Belgaid et Cap Falcon: Deux morts et quatre blessés dans des accidents de la route    Tlemcen: Des foyers qui «boudent» le gaz naturel    Que peut apporter la diaspora pour le pays ?    Alger: Le procès de deux détenus du Hirak s'ouvre aujourd'hui    Bouira: Grève des enseignants du primaire    Tirage au sort pour le choix des blocs et des étages: Attribution prochaine de 300 logements sociaux à Boutlelis    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Commerce - Djellab appelle le partenaire américain à contribuer à l'accroissement du volume d'exportations de l'Algérie hors hydrocarbures    L'accord sur le Brexit validé par les 27 Etats membres    Adrar : atelier de travail sur la valorisation économique de l'arganier    Boumerdes : Une femme à la tête de la ligue de football de la wilaya de Boumerdes    Côte d'Ivoire: "bilan satisfaisant" de la commercialisation de l'anacarde    Investissements : Le pouvoir politique défunt d'essence totalitaire, a toujours bloqué les initiatives    Médias: Célébration de la Journée nationale de la presse ce mardi    Où la ruée vers la vente d'or physique mènera les bourses occidentales ?    Mila: Tayeb Zitouni " La préservation des cimetières des chouhada, fait partie de l'intérêt pour l'Histoire"    Festival national de poésie féminine : Le patrimoine constantinois à l'honneur    Littérature chinoise: Des illustrations de la littérature classiques chinoise lancées à la Foire du livre de Francfort    Saâdani nargue le gouvernement    Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020    Mazda : nouveau teaser de son futur véhicule électrique    La nouvelle Opel Corsa n'aura pas de version sportive OPC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les redresseurs du RND s'agitent
ALORS QU'AHMED OUYAHIA TIENT LES RÊNES DU PARTI
Publié dans L'Expression le 23 - 08 - 2016

«Après la trêve estivale, ce mouvement reprendra du poil de la bête lors de la rentrée sociale.»
Les opposants à Ouyahia, dont les doléances sont loin de susciter l'intérêt de la base militante totalement acquise au secrétaire général Ahmed Ouyahia, s'agitent à la faveur de cette vague de redressement qui souffle sur des partis comme le FLN et le MSP. La présidente de l'Union nationale des femmes algérienne(Unfa) Nouria Hafsi, également membre du mouvement de sauvegarde du RND, annonce le retour de ce qu'elle qualifie de «mouvement de protestation contre la direction actuelle du RND», présidée par Ahmed Ouyahia. «Après la trêve estivale, ce mouvement reprendra du poil de la bête lors de la rentrée sociale», a-t-elle déclaré. «La bataille sera engagée en prévision des prochaine échéances électorales prochaines», a-t-elle soutenu. Autant dire que Nouria Hafsi surfe sur une vague de vent car à présent Ouyahia reste le secrétaire général adulé de ses militants. Il convient de rappeler que même quand il avait quitté le parti en 2013, il l'a fait de son propre gré «sans casser la vaisselle», pour reprendre son expression. «Les contestataires qui n'ont pas eu droit au chapitre lors du congrès extraordinaire transformé en congrès ordinaire demeurent aux aguets», a-t-elle affirmé. Elle a rappelé que ce congrès est illégal parce qu'on a procédé à la désignation des congressistes et des responsables du parti, au lieu de privilégier l'arbitrage démocratique de l'urne». «Dans le parti tout passe par la désignation du secrétaire général, la totalité des postes des instances dirigeantes sont attribués par le SG, il en est de même pour les congressistes qui sont triés sur le volet, sans le moindre principe de démocratie. Or, le ministère de l'Intérieur a bien avalisé le congrès et ses résolutions adoptées par les militants sans le moindre couac. En effet, le ministre de l'Intérieur a rejeté la requête des adversaires du secrétaire général par intérim du parti, qui avait pour objet le report de cet important rendez-vous organique Mieux encore, c'est le président de la République qui a adressé ses félicitations à Ahmed Ouyahia.
«J'ai suivi avec intérêt le vote qui vous a dûment porté, dans le cadre d'une opération démocratique à la tête du RND, ce parti qui a de tout temps adopté des positions nationales marquées du sceau de l'intégrité et de la sagesse, dans le seul but de placer les intérêts suprêmes du pays au-dessus de toute considération, à la faveur d'un programme politique et social rénové et d'une ligne nationale droite», a écrit le président de la République dans son message.«Ma conviction était grande que les militantes et les militants du RND, connus pour leur grande expérience sur la scène politique et leur haut sens de responsabilité, allaient vous élire à la tête de leur parti, confiants en cela que votre éclatante victoire pourrait contribuer à relever les grands défis qui se posent à notre pays», a soutenu le chef de l'Etat.
«Des défis qui se posent notamment en termes de développement national global, de garantie des libertés fondamentales, de promotion du rôle de la femme et de prise en charge des préoccupations des jeunes, ainsi que toute entreprise à même de consacrer la paix et la stabilité dans notre pays», a ajouté le président Bouteflika.
«Cette heureuse occasion m'offre l'agréable opportunité de vous adresser et à travers vous aux militantes et militants de votre parti, mes félicitations les plus vives, priant Dieu de guider vos pas au service de l'Algérie et de son peuple sur la voie du progrès et de la prospérité», conclut le président de la République. Pour autant avec de pareilles louanges du chef de l'Etat, Mme Hasfi estime que
M. Ouyahia a violé les statuts du parti. «On a recensé beaucoup d'irrégularités, c'est pour cela qu'on ne va pas baisser les bras», affirme-t-elle encore. Le non-respect de l'ordre du jour du congrès qui devait contenir un seul point, à savoir l'élection du secrétaire général du parti, est un autres dépassement dénoncé. «On ira jusqu'au bout», a-t-elle lâché. Nouria Hafsi réitére que son groupe rejette la direction issue de ce congrès, en l'occurrence le conseil national et le bureau national. Elle insiste sur la mobilisation et la sensibilisation que son groupe envisage de reprendre au niveau des wilayas, d'autant plus que le secrétaire général a opéré une grande purge, en remplaçant un RND par un autre RND, fait-elle savoir. Plus fort que jamais, Ahmed Ouyahia avait indiqué qu'aucun groupuscule ni aucune minorité n'imposera désormais son diktat au sein du RND». Dans l'entourage du secrétaire général, on voit cette initiative comme un mouvement sporadique sans envergure qui intervient à la veille de chaque élection. Enfin, des dizaines de bureaux de wilaya ont défendu le secrétaire général contre ses adversaires. Ces derniers ont violemment critiqué les sorties des redresseurs. Une tentative vouée à l'échec, d'autant plus que le dernier congrès ordinaire du parti était une réussite sur tous les plans»,estime-t-on. Dénonçant des comportements absurdes, les coordinateurs du parti assurent Ouyahia de leur soutien inconditionnel, et que les redresseurs n'arriveront jamais à leurs fins.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.