DEFENSE NATIONALE : Un terroriste abattu et 4 éléments de soutien arrêtés    La justice va confisquer aux Hamel 10000 milliards de cts    TIPASA : Livraison de 1600 logements AADL    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les frères Kouninef condamnés de 12 à 20 ans de réclusion    REOUVERTURE DES FRONTIERES : Le professeur Fourar exclut la France    TRANSPORT DE VOYAGEURS : Une aide de 30 000 DA au profit des transporteurs    OUM EL BOUAGHI :Démantèlement d'un réseau international de trafic de drogues    SIDI LAKHADAR (MOSTAGANEM) : 11 harraga secourus et 37 autres interceptés    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    3 ans de prison requis contre Mohamed Djemai    La distribution de dizaines de milliers de logements programmée    Des peines de 12 à 20 ans de prison ferme    Report à fin octobre ou début novembre ?    Un terroriste abattu à Jijel    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    Le ministère de la Communication dépose une plainte contre M6    PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Révision de la Constitution : 58.628 inscrits à distance sur les listes électorales    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    La CAPC salue la volonté de l'Etat de réviser l'accord commercial Algérie-UE    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Neghiz face à la presse    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    AFN: le projet d'amendement de la Constitution "permettra d'aller vers des lois au service du citoyen"    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Prorogation des promotions au 30 septembre    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    PAIX ET SERENITE    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les redresseurs du RND s'agitent
ALORS QU'AHMED OUYAHIA TIENT LES RÊNES DU PARTI
Publié dans L'Expression le 23 - 08 - 2016

«Après la trêve estivale, ce mouvement reprendra du poil de la bête lors de la rentrée sociale.»
Les opposants à Ouyahia, dont les doléances sont loin de susciter l'intérêt de la base militante totalement acquise au secrétaire général Ahmed Ouyahia, s'agitent à la faveur de cette vague de redressement qui souffle sur des partis comme le FLN et le MSP. La présidente de l'Union nationale des femmes algérienne(Unfa) Nouria Hafsi, également membre du mouvement de sauvegarde du RND, annonce le retour de ce qu'elle qualifie de «mouvement de protestation contre la direction actuelle du RND», présidée par Ahmed Ouyahia. «Après la trêve estivale, ce mouvement reprendra du poil de la bête lors de la rentrée sociale», a-t-elle déclaré. «La bataille sera engagée en prévision des prochaine échéances électorales prochaines», a-t-elle soutenu. Autant dire que Nouria Hafsi surfe sur une vague de vent car à présent Ouyahia reste le secrétaire général adulé de ses militants. Il convient de rappeler que même quand il avait quitté le parti en 2013, il l'a fait de son propre gré «sans casser la vaisselle», pour reprendre son expression. «Les contestataires qui n'ont pas eu droit au chapitre lors du congrès extraordinaire transformé en congrès ordinaire demeurent aux aguets», a-t-elle affirmé. Elle a rappelé que ce congrès est illégal parce qu'on a procédé à la désignation des congressistes et des responsables du parti, au lieu de privilégier l'arbitrage démocratique de l'urne». «Dans le parti tout passe par la désignation du secrétaire général, la totalité des postes des instances dirigeantes sont attribués par le SG, il en est de même pour les congressistes qui sont triés sur le volet, sans le moindre principe de démocratie. Or, le ministère de l'Intérieur a bien avalisé le congrès et ses résolutions adoptées par les militants sans le moindre couac. En effet, le ministre de l'Intérieur a rejeté la requête des adversaires du secrétaire général par intérim du parti, qui avait pour objet le report de cet important rendez-vous organique Mieux encore, c'est le président de la République qui a adressé ses félicitations à Ahmed Ouyahia.
«J'ai suivi avec intérêt le vote qui vous a dûment porté, dans le cadre d'une opération démocratique à la tête du RND, ce parti qui a de tout temps adopté des positions nationales marquées du sceau de l'intégrité et de la sagesse, dans le seul but de placer les intérêts suprêmes du pays au-dessus de toute considération, à la faveur d'un programme politique et social rénové et d'une ligne nationale droite», a écrit le président de la République dans son message.«Ma conviction était grande que les militantes et les militants du RND, connus pour leur grande expérience sur la scène politique et leur haut sens de responsabilité, allaient vous élire à la tête de leur parti, confiants en cela que votre éclatante victoire pourrait contribuer à relever les grands défis qui se posent à notre pays», a soutenu le chef de l'Etat.
«Des défis qui se posent notamment en termes de développement national global, de garantie des libertés fondamentales, de promotion du rôle de la femme et de prise en charge des préoccupations des jeunes, ainsi que toute entreprise à même de consacrer la paix et la stabilité dans notre pays», a ajouté le président Bouteflika.
«Cette heureuse occasion m'offre l'agréable opportunité de vous adresser et à travers vous aux militantes et militants de votre parti, mes félicitations les plus vives, priant Dieu de guider vos pas au service de l'Algérie et de son peuple sur la voie du progrès et de la prospérité», conclut le président de la République. Pour autant avec de pareilles louanges du chef de l'Etat, Mme Hasfi estime que
M. Ouyahia a violé les statuts du parti. «On a recensé beaucoup d'irrégularités, c'est pour cela qu'on ne va pas baisser les bras», affirme-t-elle encore. Le non-respect de l'ordre du jour du congrès qui devait contenir un seul point, à savoir l'élection du secrétaire général du parti, est un autres dépassement dénoncé. «On ira jusqu'au bout», a-t-elle lâché. Nouria Hafsi réitére que son groupe rejette la direction issue de ce congrès, en l'occurrence le conseil national et le bureau national. Elle insiste sur la mobilisation et la sensibilisation que son groupe envisage de reprendre au niveau des wilayas, d'autant plus que le secrétaire général a opéré une grande purge, en remplaçant un RND par un autre RND, fait-elle savoir. Plus fort que jamais, Ahmed Ouyahia avait indiqué qu'aucun groupuscule ni aucune minorité n'imposera désormais son diktat au sein du RND». Dans l'entourage du secrétaire général, on voit cette initiative comme un mouvement sporadique sans envergure qui intervient à la veille de chaque élection. Enfin, des dizaines de bureaux de wilaya ont défendu le secrétaire général contre ses adversaires. Ces derniers ont violemment critiqué les sorties des redresseurs. Une tentative vouée à l'échec, d'autant plus que le dernier congrès ordinaire du parti était une réussite sur tous les plans»,estime-t-on. Dénonçant des comportements absurdes, les coordinateurs du parti assurent Ouyahia de leur soutien inconditionnel, et que les redresseurs n'arriveront jamais à leurs fins.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.