Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Iran : Téhéran ne prolongera pas son ultimatum, les Européens ont moins de trois semaines    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Son procès reporté au mois de septembre    Louisa Hanoune maintenue en détention    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Les mises en garde de Gaïd Salah    Report du procès au 3 juillet    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    L'appel des sept    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Algériens auront accès aux soins en France
UN PROJET DE LOI REMIS AU CONSEIL DES MINISTRES FRANÇAIS
Publié dans L'Expression le 11 - 02 - 2017

Désormais, la prise en charge des patients résidant en Algérie, dans les hôpitaux français par la Caisse nationale des assurances sociales, serait possible.
Un projet de loi autorisant l'approbation du protocole annexe à la convention générale entre la France et l'Algérie sur la sécurité sociale du 1er octobre 1980 relatif aux soins de santé programmés dispensés en France aux ressortissants algériens assurés sociaux et démunis non assurés sociaux résidant en Algérie, a été présenté au Conseil des ministres français. Une fois le document approuvé par ce dernier les patients algériens, auront accès à l'ensemble des hôpitaux français.
Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international français, dans un communiqué rendu public a qualifié ce dispositif «d'historique et d'unique puisqu'il se situe en dehors de la coordination européenne de sécurité sociale».
Désormais, la prise en charge des patients, résidant en Algérie, dans les hôpitaux français par la Caisse nationale des assurances sociales, serait possible une fois ce projet de loi approuvé par le Conseil des ministres français. En effet, l'entrée en vigueur de cette nouvelle loi, la Caisse nationale des assurances sociales est tenue de délivrer une autorisation de prise en charge des malades, après avoir été informée par l'établissement de santé français sur les coûts de la prise en charge du patient, la nature et la durée des soins. Le protocole prévoit que c'est la Caisse des assurances maladies française qui se chargera du payement des soins des patients avant de transmettre la facture à la sécurité sociale algérienne.
Le nouveau projet de loi prévoit une réduction des charges de la Caisse nationale de la sécurité sociale en raison de la limitation des prises en charge des patients à l'étranger, suite au lancement des projets de réalisation de plusieurs établissements hospitaliers. Il est à souligner que le système médical algérien souffre d'un manque flagrant en spécialistes, ce qui laisse dire que la limitation des transferts de patients à l'étranger pour des soins spécifiques n'est toujours pas à l'ordre du jour. Pour ce qui est de la facture impayée par l'Algérie envers les hôpitaux français dont des responsables français ont accusé ouvertement et en public l'Algérie de n'avoir pas payé ses dettes, qualifiées d'énormes, la Caisse nationale des assurances sociales explique de son côté que le non-paiement de cette facture est dû à l'absence de documents justifiant que le malade soigné en France sera pris en charge par la Cnas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.