Bejaia/Elections communales partielles: les disparités villageoises, un réel souci à traiter    Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une clôture en apothéose
SALON DU LIVRE DE BOUDJIMA
Publié dans L'Expression le 24 - 04 - 2017


L'un des moments forts de la 4e édition du Salon du livre de Boudjima clôturée avant-hier, samedi en fin de journée, c'est la vente-dédicace de l'écrivain Amin Zaoui, qui a dédicacé l'ouvrage collectif qu'il a coordonné, consacré à Mouloud Mammeri et intitulé «Mammeri l'éternel», paru aux éditions Tafat, dirigées par l'écrivain Tarik Djerroud. Plusieurs plumes ont participé à cet ouvrage collectif qui est une sorte d'hommage à l'auteur de «La Colline oubliée», à l'occasion du centenaire de sa naissance. Parmi les auteurs qui ont apporté leur contribution à ce livre, on peut citer: Youcef Merahi, Slimane Ait Sidhoum, Tarik Djerroud, Brahim Tazaghart, Abderrezak Dourari, Youcef Merahi et Kaddour Mhamsadji. Une affluence exceptionnelle a été enregistrée sur le stand où se trouvait Amin Zaoui. Un intérêt particulier a été aussi manifesté à l'égard de la conférence qui a été animée lors du salon par Saïd Chemakh (docteur en langues et cultures berbères et enseignant à l'université Mouloud Mammeri) sur la production littéraire en langue amazighe. Les connaissances de Saïd Chemakh dans le domaine, ajoutées à son sens de l'humour croustillant a fait que le public, présent à Boudjima, a passé un moment agréable lors du déroulement de cette communication. Le même intérêt a été exprimé lors de la majorité des conférences qui ont eu lieu tout au long des trois journées qu'a duré le salon du livre de Boudjima, de jeudi à samedi dernier. C'est le cas notamment de la table ronde animée, samedi, par les écrivains Nordine Saâdi, Malika Arabi et Arezki Metref en compagnie du poète kabyle Benmohamed. mais aussi de la conférence donnée par Abdelmadjid Merdaci sur le thème «des occultations, résurgences mémorielles, privation de la mémoire collective, le sens brouillé de l'Histoire nationale». L'érudition de ce communicant a permis au public d'assister à une conférence de haut niveau. Ce qui signifie que ce salon du livre prend vraiment de l'envol. Le Salon du livre de Boudjima a abrité de nombreuses autres conférences animées notamment par Ferroudja Ousmer, Samira Bendris, Maissa Bey, Samir Toumi, Sarah Haider, Malika Boukhelou... De nombreux écrivains de la wilaya de Tizi Ouzou n'ont pas raté cette occasion, notamment ceux qui ont publié leurs nouveaux livres à l'occasion de ce salon à l'instar de Ali Hadjaz. Ce dernier a en effet signé son nouveau roman, intitulé «Silence», qu'il a dédicacé pour la première fois lors du Salon du livre de Boudjima. Ainsi après «La vie des anges», son premier roman, Ali Hadjaz vient d'offrir à ses nombreux lecteurs son nouveau récit. «Aussi loin iras-tu» est le titre du roman qu'a dédicacé la jeune romancière Hanane Bourai, une autre fidèle du salon du livre de Boudjima. Cette dernière a eu un grand succès lors des trois jours du salon. D'autres écrivains de la région ont signé leurs livres et parlé de ces derniers à leurs lecteurs à l'instar de Rabah Benamghar, Lounès Ghezali, Ferhat Tizguine, Amar Ingrachen, Ahmed Nekkar, Rachid Boukherroub, Youcef Merahi... Lors de la cérémonie de clôture du Salon du livre de Boudjima, couronné par un immense succès, Smaïl Boukherroub, le président de l'Assemblée populaire communale a remercié l'ensemble des participants écrivains, éditeurs et visiteurs ainsi que les citoyens de la commune qui ont tous contribué, chacun à sa manière, à cet événement culturel. Le maire de Boudjima a remis des cadeaux aux enfants ayant émergé lors du concours de dessins qui a eu lieu dans le cadre de cette manifestation culturelle qui a fait sortir la région de Boudjima de l'anonymat et de sa léthargie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.