Le MSP participera au processus de réformes nationales    Des mesures pour la réalisation du plus grand nombre de silos de céréales    Séisme à Jijel: les ministres de l'Intérieur et de la Solidarité nationale s'enquièrent de la situation    Révision de la Constitution: pour la consolidation et l'indépendance de la justice    Hand/CAN-2020 (demi-finale): l'Algérie battue par l'Egypte (27-30)    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    ESCROQUERIE : Mandat d'arrêt international contre le Promoteur ‘'Messaoud''    UGTA : Salim Labatcha s'engage à mettre de l'ordre    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    Les manifestants exigent la libération des détenus    DEUX HARRAGA MORTS ET 19 AUTRES PORTES DISPARUS : Les familles demandent l'intervention des autorités à Tiaret    ROSFA (TIARET) : Des protestataires défoncent un portail de la mairie    INFRACTIONS ET CONTRAVENTIONS A TISSEMSILT : 576 affaires traitées en décembre    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    Bouhired décorée par le président tunisien    Salon de l'agriculture d'Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Coupe de la Turquie: Feghouli et Galatasaray qualifiés    Atletico Madrid: Cavani, une opération XXL !    Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Les agriculteurs s'inquiètent    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    «L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali»    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    Ligue des champions d'Afrique : WAC - USMA, vendredi à 20h00 - A quitte ou double pour les Algériens    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les commerçants en congé prolongé
DES BOULANGERIES, DES MAGASINS DE L'ALIMENTATION GENERALE, TOUJOURS FERMES
Publié dans L'Expression le 28 - 06 - 2017

Il faut compter une semaine pour revenir au rythme normal
La fermeture des magasins a donné lieu à une pénurie de certains produits de première nécessité et à une flambée des prix et des légumes.
La fête n'est pas encore finie. Les commerçants profitent au maximum pour se relaxer. Au troisième jour de l'Aïd, ces derniers n'ont pas repris leur activité. A l'exception de certains, la plupart sont en congé prolongé. Hier, des magasins ont baissé rideau un peu partout à travers la capitale. Ni boulangerie ni pizzeria ni même un magasin d'alimentation générale ouvert. Le citoyen lambda a dû parcourir plusieurs endroits pour s'approvisionner en produits de première nécessité tels que le lait et le pain. Cette habitude a tendance à s'installer dans le temps.
«Il faut compter une semaine pour revenir au rythme normal», affirme un retraité en quête du sachet de lait. «C'est devenu une habitude depuis les dix dernières années, j'ai fait le tour du quartier pour trouver une alimentation ouverte, mais en vain», déplore un jeune homme qui s'est invité au débat. Ceux qui ont eu à assurer la permanence durant l'Aïd n'ont pas bravé la réglementation en assurant l'activité durant les deux jours de fête. Le problème ne se pose plus durant l'Aïd mais plutôt au courant de la première semaine qui suit. Sachant qu'il n'y a rien à craindre, les commerçants partent en congé sans pour autant aviser ce qui crée sérieusement une pénurie. Les prix des fruits et des légumes ont d'ailleurs augmenté. Faute d'approvisionnement en produits agricoles et avec la fermeture des autres commerces, les vendeurs font la loi en jonglant avec les prix loin de craindre les sanctions. Pourtant, ces derniers sont soumis à tout un règlement organisant l'activité de détaillant. Les commerçants sont tenus de déposer une demande de congé auprès des pouvoirs publics avant de baisser rideau, mais en vain. Ces derniers travaillent à leur guise. Les pouvoirs publics doivent prendre en considération ce problème pour éviter à l'horizon ce genre de problèmes.
Ces derniers doivent obliger tous les commerçants à reprendre leurs activités juste après la fête pour ne pas prendre en otage le citoyen. Le président de l'Association de protection du consommateur de la wilaya d'Alger, Mustapha Zebdi a reconnu que la permanence a été assurée par la majorité des commerçants concernés durant l'Aïd tout en déplorant certains dysfonctionnements. «Nous avons enregistré trois principaux problèmes auxquels ont fait face et les consommateurs et les commerçants.
Ils ont causé une grande défaillance», a affirmé Zebdi tout en précisant qu'il s'agit du problème d'approvisionnement, de la hausse des prix des produits exposés et du manque de communication entre le commerçant et le consommateur. Au niveau d'Alger-Centre, à titre d'exemple, un déséquilibre en termes d'approvisionnements a été ressenti et cela malgré le grand nombre de commerçants mobilisés pour assurer la permanence de l'Aïd.
«Le consommateur a trouvé du mal pour s'approvisionner en pain et en lait au cours de l'Aïd», précise-t-il, ajoutant que «ceci est dû au nombre minime de boulangeries ouvertes les jours de fête, alors que l'on a constaté une défaillance dans la distribution de lait dans certains quartiers de la capitale». Pour notre interlocuteur, le manque de communication constitue également un réel problème, malgré le respect quasi total des commerçants envers la permanence exigée. De son côté, le président de l'Association nationale des commerçants et artisans (Anca) El Hadj Tahar Boulenouar a indiqué qu'une hausse de 30% des prix des fruits et légumes a été constatée durant ces jours de fête, et ce, faute d'approvisionnement des marchés par les agriculteurs. Selon lui, 4745 boulangeries ont assuré leur permanence, avec 15 millions de baguettes de pain vendues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.