Syndicat national des magistrats: Des élections régulières, garantes de la légitimité populaire    Présidentielle du 12 décembre : Révision exceptionnelle des listes électorales dès ce dimanche    USA: La Fed baisse son taux directeur, la suite reste incertaine    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'impasse iranienne met en lumière un fossé croissant entre l'UE et les Etats-Unis    Match amical Algérie - Colombie : La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Supercoupe d'Algérie de hand : Le CRBBA (messieurs) et le GSP (dames) vainqueurs    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    14 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Les nouveaux walis délégués installés    Horreur à Oum El-Bouaghi    Des contrats gaziers à long terme prochainement renouvelés    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    MCO : Suite à la suspension de CEO... Les Hamraoua en colère !    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saoudi et Koufi rendent hommage à Abdelkrim Dali
DANS UN CONCERT DEDIE AU CHEIKH
Publié dans L'Expression le 24 - 02 - 2018

Saoudi, prenant congé de son titre de directeur de l'opéra d'Alger le temps d'une prestation, a ouvert la soirée, interprétant avec une voix étoffée, empreinte d'un remarquable vibrato, une nouba sanaâ dans le mode ghrib.
Les chanteurs Noureddine Saoudi et Nouri Koufi ont animé à la veille de ce week-end, à Alger, un concert de chants andalous dédié à la mémoire du cheikh Abdelkrim Dali, un des maîtres de la musique andalouse, devant un public nombreux et recueilli.
Durant près de trois heures de temps, les spectateurs de l'opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, ont pu apprécier la richesse et la diversité des répertoires proposés lors de cette soirée commémorative du 40e anniversaire de la disparition du Cheikh Abdelkrim Dali (1914-1978).
Noureddine Saoudi au oud, prenant congé de son titre de directeur de l'opéra d'Alger le temps d'une prestation, a ouvert la soirée, interprétant avec une voix étoffée, empreinte d'un remarquable vibrato, une nouba sanaâ dans le mode «ghrib», suivie de Abdelkrim houwa fali», une composition en hommage à Cheikh Abdelkrim Dali qu'il a écrite et composée dans le mode sika et sur le balancement de la cadence rumba, enchantant le public qui a eu du répondant. Après une longue absence, Nouri Koufi, en tenue traditionnelle, a quant à lui, déroulé une quinzaine de «hwaza», «aâroubias» et de «m'dihs» dans le genre «gharnati», dont les célèbres, Lala Malika, Ana el kawi, Aaâdrouni yahli, Sidi Boumediène, Hawlouni Ah ya Rabbi et Brahim El Khalil, fameuse pièce de Abdelkrim Dali. Entre les deux artistes, sur les traces de leurs aînés, les jeunes Saïd Dias Katbabi au violon et Réda Berranen au oud, respectivement, Premier et Deuxième Prix Abdelkrim-Dali, dans sa première édition de 2016, ainsi que la chanteuse Dalila Mekadder Belkhouche, se sont succédé pour interpréter un «inqileb» chacun, dans les modes zidène, sika et raml el maya. Sous la houlette de Naguib Kateb, une quarantaine d'instrumentistes, issus des orchestres en fusion de la Fondation Abdelkrim-Dali et l'association «Cordoba» d'Alger, a soutenu le lyrisme des interprètes, dans une ambiance de grands soirs, au plaisir d'un public qui a savouré chaque moment du spectacle dans la délectation.
Des images retraçant le parcours artistique de Cheikh Abdelkrim Dali et celui de la fondation éponyme, présidée par Wahiba Dali, ont été projetées pendant le concert, auréolé de danses andalouses, rendues dans la grâce du geste et la finesse mouvement par les danseurs de la Compagnie «Profil» dirigée par Fouzia Maâmri.
Dans leurs accoutrements traditionnels, pendant que les instrumentistes exécutaient «touchiet ghrib», les neuf ballerines de la compagnie, occupant la fosse d'orchestre ouverte au-devant de la scène, ont effectué une apparition spectaculaire, que le public a bien apprécié, applaudissant longtemps cette belle mise en scène.
En présence du ministre de la Culture Azzeddine Mihoubi, le concert a pris fin dans une atmosphères festive, avec une chorégraphie qui a restitué le cérémonial du mariage à Tlemcen dans ses rites et ses coutumes, où la mariée apparaît dans sa «Chedda» tenue traditionnelle, avant de l'abriter sous le drap protecteur de son conjoint.
Des trophées de la Fondation Abdelkrim-Dali et des diplômes honorifiques ont été remis aux participants par des personnalités artistiques influentes de la musique andalouse, également présentes à cette soirée. Né le 16 novembre 1914 à Tlemcen, Cheikh Abdelkrim Dali est considéré comme une des plus grandes voix algériennes de la musique andalouse.
Egalement musicien virtuose et polyvalent, il réalise ses premiers enregistrements dans les années 1930 avant d`intégrer l`orchestre de la Radio d'Alger, dirigé, alors, par le maître Mohamed Fekhardji (1896-1956).
Dans les années 1950, il rejoint le conservatoire d`Alger où il se consacrera à la formation des jeunes. Sous l'égide du ministère de la Culture, la soirée commémorative du 40e anniversaire de la disparition de Abdelkrim Dali, chantre de la chanson hawzie a été organisée par la Fondation portant son nom, en collaboration avec l'opéra d'Alger Boualem-Bessaïh.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.