La Hollande propose son soutien : Des opérateurs exposent les maux de l'exportation algérienne    MDN : Découverte d'une cache d'armes et 2 terroristes abattus    L'ANCIEN AMBASSADEUR A ALGER S'ATTAQUE AUX AUTORITES ALGERIENNES : La France perd son influence en Algérie ?!    On vous le dit    Ancien ambassadeur dans plusieurs pays : Décès du diplomate Mohamed Sahnoun    Equipe nationale : Belmadi dirigera la sélection des «locaux»    Hadj Taleb Ali : Il est parti dans l'anonymat    TRIBUNAL D'ORAN : Peine de mort pour le meurtrier de Selsabil et son complice    Faut-il interdire à la pluie de tomber ?    RAS EL-MA (SIDI BEL ABBES) : Le corps d'un adolescent repêché d'une mare d'eau    Une légitimité interne controversée (1re partie)    EDUCATION : 05 classes pour l'enseignement de la langue amazighe    THEATRE DE MOSTAGANEM : Ouverture de la 6ème édition du festival de la poésie du Melhoune    Ouargla : trois morts dans un accident de la route    Djelfa : Repêchage des dépouilles de deux enfants morts noyés dans une crevasse    Casbah world clean up day : Mission (presque) accomplie    Bernard Bajolet : « Bouteflika est maintenu en vie artificiellement »    Lutte antiterroriste : «L'Algérie resserre l'étau sur les groupes terroristes dans la région»    Décès de l'ancien diplomate Mohamed Sahnoun    FERHAT ABBAS OU LA RECTITUDE D'UN DESTIN    La semaine en bref…    Le peuple algérien n'arrive pas à trouver l'organisation et le mot d'ordre fédérateur    Italie : Saipem condamnée pour corruption en Algérie    A Ouargla, les jeunes diplômés font annuler le concours de Sonatrach    Le PCF a boycotté le PAGS et continuait à inviter le FLN à sa place    C'est important d'avoir des partis maghrébins à la Fête de l'Humanité    350 travailleurs de l'ECT/SOPATI sans salaires depuis 14 mois    Les Sétifiens ne jurent que par la qualif' !    La FAF s'inquiète, la Fifa enquête !    JSK-CRB : confrontation des extrêmes    ACTUCULT    Polémique sur la question de l'égalité dans l'héritage: Le RCD dénonce «le terrorisme intellectuel»    Ministres sortants, leur vie loin des ors de la République !    Alger: Une nouvelle marche de retraités de l'ANP empêchée    Boomerang    Ligue 2: Une aubaine pour l'ESM, le MCEE et l'USB    Poutine a tempéré sa réaction pour mieux surprendre    Plaidoyer pour la paix et lettre ouverte à monsieur donald trump président des etats-unis    La gouvernance de l'Université en Algérie, propositions de réforme    Selon le DG de la CNAS: La carte Chifa ne remet pas en cause la gratuité des soins    Scandaleux !    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    La "France veut aider l'Algérie à sécuriser ses frontières"    Belmadi prépare déjà le Bénin    Premières tendances des élections législatives et locales    Pari difficile pour Benghabrit    Un policier tue deux personnes à Oran    Ould Kablia brise le silence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une association qui force le respect
KAFIL EL MAOUTA À BOUIRA
Publié dans L'Expression le 19 - 04 - 2018

Le président, El Hadj Hamoudi, veille au grain et passe quotidiennement à l'hôpital pour assister éventuellement les familles en détresse devant la perte d'un proche.
Même si la majorité des associations ont fini par devenir des antichambres de formations politiques, même si le mouvement associatif s'est reconverti en groupe corporatiste à caractère lucratif, il existe encore, en 2018, des regroupements bénévoles qui, au quotidien, marque leur présence parmi la société. L'association «Kafil el maouta (prise en charge des défunts)» de Bouira est un exemple de sérieux, d'abnégation et de disponibilité. L'association, présidée par El Hadj Hamoudi, un notable de la ville, est composée de plusieurs jeunes comme Yacine, Islam, Karim... et de dames qui répondent présents à chaque sollicitation. En plus de l'assistance matérielle, le lavage de la dépouille mortelle, sa mise dans le linceul, son transport jusqu'au domicile mortuaire... ces bénévoles s'occupent aussi du volet psychologique et assistent les familles du défunt. Récemment, cette association s'est chargée du transport du corps d'un citoyen natif de Adrar. Pour bien comprendre le rôle de cette association, il faut se mettre dans la peau de quelqu'un qui perd un membre de sa famille. Sur le moment, tout bascule et vous ne savez plus quoi faire, qui appeler... cette association dont les coordonnées sont clairement affichées dans les structures hospitalières de Bouira est là pour se charger du lourd fardeau de la prise en charge du défunt. Dans son action quotidienne, cette association compte sur les dons et les aides de l'Etat et des citoyens. Le président, El Hadj Hamoudi, veille au grain et passe quotidiennement à l'hôpital pour assister éventuellement les familles en détresse devant la perte d'un proche. Parmi les objectifs de cette association, l'acquisition d'un autre véhicule de transport et de frigos pour conserver les cadavres à domicile, l'achat du linceul, les produits de parfumerie pour les cadavres. Au regard des services rendus par cette association, il est plus qu'opportun de lui réserver des budgets dans le cadre des aides attribuées par la wilaya.
Les milliards gaspillés chaque année par des équipes de football dont le résultat reste et demeure sans impact sur la jeunesse, serviraient mieux si des associations comme celle de «Kafil El maouta» de Bouira en bénéficiaient. L'appel est lancé par des bénévoles qui ont choisi de servir leurs semblables sur terre mais et surtout de gagner les bienfaits de l'Au-delà. En attendant l'aide de tout un chacun, les bénévoles de l'association restent déterminés à porter assistance à toute personne qui les sollicite. Un grand bravo à El Hadj Hamoudi et ses collaborateurs, sans oublier les coordinatrices.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.