Golan occupé.. Les habitants du Golan dénoncent Washington    Eliminatoires CAN 2019 U23 (match aller).. Guinée Equatoriale 0 Algérie 0    ligue 1.. Lamine Kebir : «L'USMA a toujours son destin entre les mains»    Journée internationale des forêts.. Près d'un million d'arbres ont été plantés en Algérie    Festival «lire en fête» à Khenchela.. Grande affluence    Tébessa.. Deux bombes artisanales détruites    En amical hier à Paris.. La JSK s'incline face au Red Star (1-0)    JOURNEE NATIONALE DE L'AVOCAT : Nouvelle marche pour le respect de la volonté populaire    TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret    PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche    Les différentes logiques du pouvoir de 1963/2019    MASCARA : Saisie de comprimés de psychotropes à Baba Ali    MOUVEMENT POPULAIRE : Bouabdellah Ghlamallah insiste sur l'unité nationale    La nuit a toujours peur du soleil    MINISTERE DE LA CULTURE : Abdelkader Bendamèche nommé directeur de l'AARC    Trucs et astuces    Un seul mot d'ordre : «Système dégage»    Pas de communication    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Les 4 samedis    Rencontre avec une «bleue» des marches    «Libérez la télévision»    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Blida: Collision entre un bus et deux camions, 1 mort et 11 blessés    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    Tizi Ouzou au rendez-vous    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Une autre étape du processus du règlement du conflit    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retour fulgurant de la scène Metal
AU GRAND BONHEUR DES MELOMANES ALGERIENS
Publié dans L'Expression le 18 - 07 - 2018

Après le fort succès de la première édition, l'événement revient à nouveau au grand bonheur des fans de cette musique avec un programme bien riche...
Cela aura lieu les 27 et 28 juillet prochain au théâtre de Verdure de plein air du bois des Arcades de Riad El Feth. Un festival décliné en deux journées et soirées. Pour rappel, Metalgeria, comme le présentent les organisateurs est une journée portes ouvertes qui tend à réunir les fans de Metal, les artistes de la scène Metal algérienne ainsi que le grand public désireux de connaître beaucoup plus ce style de musique. Metalgeria est aussi un événement indépendant trimestriel, ayant pour but de vulgariser ce style musical, et ce en relançant la dynamique qu'avait connue le mouvement Metal, vers la fin des années 90 et début 2000. Metalgeria s'investit de plusieurs missions, en corrélation directe avec le Metal. Le but principal étant d'ailleurs, nous affirme-t-on encore, de réanimer la scène Metal en Algérie. L'évènement a notamment pour objectifs de créer des rencontres conviviales entre les différentes générations de musiciens et de passionnés, ainsi que de vulgariser ce style de musique, de laisser le grand public côtoyer les passionnés de Metal, et enfin de renforcer la communauté des fans.
Organisé par l'Office de Riadh El Feth, le consortium Metalgeria est un festival dédié à la musique Metal. Mais bien plus que ça c'est un concert caritatif pour financer un projet humanitaire. L'humanitaire en effet se joint à la passion de cette musique cette année. Cette deuxième édition sera consacrée à l'action humanitaire. Le but est de financer un projet caritatif d'une association réputée pour ses bonnes oeuvres et son travail. La billetterie des concerts servira cette cause nous apprend-on. Côté programme, il sera bien éclectique cette année. Si pour l'heure, nous ne savons pas si les projections ciné et autres ateliers seront maintenus, nous savons d'ores et déjà que de nombreux groupes prendront part au niveau artistique. Parmi les groupes invités on citera Korsan (Trash/Heavy Metal). Le groupe fondé par Nazih (Rivergate) en 2016, effectue pour cet événement sa première scène en Algérie. Pour sa part, Hypnotica (Trash Metal) est un groupe actif depuis 2015, fort d'une expérience de la scène. Ils reviennent pour nous servir du trash influencé par Metallica, Megadeth et Slayer. Aussi, Flesh Decay (Death Metal) est originaire d'Alger, fondé en 2016, il est mené par Samy. Il présentera ses compositions ainsi que quelques reprises. Le public aura droit à assister aux concerts aussi de Psychorrupted. C'est un jeune groupe de thrash metal progressive fondé en 2015 par Inox et Fouad. Paranoid Fantasy fait pour sa part dans le Death Metal. Après une prestation plus que remarquée lors du Metal united world wide Algiers, il nous revient avec des morceaux de son prochain EP ainsi que celle du premier. Il est bon de noter que ce festival est organisé par des amateurs de musique métal, eux-mêmes, des fins connaisseurs et des professionnels en la matière ayant exercé cette musique durant des années. On citera en premier lieu Redouane Aouameur, leader du groupe Lelahell. Il est un des pionniers de la scène Metal en Algérie. Il est également organisateur de divers concerts et festivals, entre la fin des années 90 à 2006, avec à son actif une expérience des scènes européennes, lors de ses tournées. Anis Inox pour sa part est un artiste musicien et organisateur de divers concerts et festivals en Algérie. Quant à Mayhem Corp, c'est un Collectif de militantisme artistique et culturel, dont le but est de faire la promotion des arts et certaines variantes de la musique. Il était donc tout à fait normal qu'il se joigne au comité de sélection et d'organisation de Metalgeria. Gageons que cette édition sera encore meilleure que la précédente qui verra quelques écueils au niveau sécuritaire, mais sans grands dommages. Il est vrai que cette musique, souvent mal connue ou affectée de nombreux clichés, continue à susciter des polémiques en Algérie. Reste que ses fans, n'en déplaise à ses détracteurs, sont très nombreux en Algérie et ne demandent qu'à assister encore à ce genre de concerts et faire la fête, loin de la caricature qu'on leur assigne, à savoir des adorateurs de Satan. Du degré zéro de l'intelligence dû à leur ignorance crasse. Musique comme une autre qui se joue partout, le métal a ses nombreux adeptes en Algérie. Ce genre de festival n'est que de bon augure pour le retour au vent de liberté qu'il suggère et c'est peut-être ça qui fait peur à certains..


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.