Dynamiques de la Société civile: La rencontre du 24 août vise l'élaboration d'une feuille de route "consensuelle" affirme Lyes Merabet    Farida Benyahia à Bouira : La lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé, "une des priorités persistante pour la justice"    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Parc automobile : Légère hausse des immatriculations et ré-immatriculations    Une campagne vouée a l'échec    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    Or noir : Les USA renforcent leur présence sur les sites pétroliers en Syrie    Brésil: Première titularisation pour Dani Alves avec Sao Paulo    Transferts: L'Algérien Guedioura rejoint Al-Gharafa pour deux saisons    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    "C'est en bonne voie"    17.200 Seat vendues en 7 mois    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    "On veut nos salaires !"    "L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité"    Transfert de contrôle à l'Agence nationale    Décès de 20 hadjis algériens    Sidi Mezghich (Skikda) : Les habitants de Boutamina bloquent la RN 85    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    En amical: NAHD-WAB, aujourd'hui à 17h: Boufarik pour préparer l'ASO    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retour fulgurant de la scène Metal
AU GRAND BONHEUR DES MELOMANES ALGERIENS
Publié dans L'Expression le 18 - 07 - 2018

Après le fort succès de la première édition, l'événement revient à nouveau au grand bonheur des fans de cette musique avec un programme bien riche...
Cela aura lieu les 27 et 28 juillet prochain au théâtre de Verdure de plein air du bois des Arcades de Riad El Feth. Un festival décliné en deux journées et soirées. Pour rappel, Metalgeria, comme le présentent les organisateurs est une journée portes ouvertes qui tend à réunir les fans de Metal, les artistes de la scène Metal algérienne ainsi que le grand public désireux de connaître beaucoup plus ce style de musique. Metalgeria est aussi un événement indépendant trimestriel, ayant pour but de vulgariser ce style musical, et ce en relançant la dynamique qu'avait connue le mouvement Metal, vers la fin des années 90 et début 2000. Metalgeria s'investit de plusieurs missions, en corrélation directe avec le Metal. Le but principal étant d'ailleurs, nous affirme-t-on encore, de réanimer la scène Metal en Algérie. L'évènement a notamment pour objectifs de créer des rencontres conviviales entre les différentes générations de musiciens et de passionnés, ainsi que de vulgariser ce style de musique, de laisser le grand public côtoyer les passionnés de Metal, et enfin de renforcer la communauté des fans.
Organisé par l'Office de Riadh El Feth, le consortium Metalgeria est un festival dédié à la musique Metal. Mais bien plus que ça c'est un concert caritatif pour financer un projet humanitaire. L'humanitaire en effet se joint à la passion de cette musique cette année. Cette deuxième édition sera consacrée à l'action humanitaire. Le but est de financer un projet caritatif d'une association réputée pour ses bonnes oeuvres et son travail. La billetterie des concerts servira cette cause nous apprend-on. Côté programme, il sera bien éclectique cette année. Si pour l'heure, nous ne savons pas si les projections ciné et autres ateliers seront maintenus, nous savons d'ores et déjà que de nombreux groupes prendront part au niveau artistique. Parmi les groupes invités on citera Korsan (Trash/Heavy Metal). Le groupe fondé par Nazih (Rivergate) en 2016, effectue pour cet événement sa première scène en Algérie. Pour sa part, Hypnotica (Trash Metal) est un groupe actif depuis 2015, fort d'une expérience de la scène. Ils reviennent pour nous servir du trash influencé par Metallica, Megadeth et Slayer. Aussi, Flesh Decay (Death Metal) est originaire d'Alger, fondé en 2016, il est mené par Samy. Il présentera ses compositions ainsi que quelques reprises. Le public aura droit à assister aux concerts aussi de Psychorrupted. C'est un jeune groupe de thrash metal progressive fondé en 2015 par Inox et Fouad. Paranoid Fantasy fait pour sa part dans le Death Metal. Après une prestation plus que remarquée lors du Metal united world wide Algiers, il nous revient avec des morceaux de son prochain EP ainsi que celle du premier. Il est bon de noter que ce festival est organisé par des amateurs de musique métal, eux-mêmes, des fins connaisseurs et des professionnels en la matière ayant exercé cette musique durant des années. On citera en premier lieu Redouane Aouameur, leader du groupe Lelahell. Il est un des pionniers de la scène Metal en Algérie. Il est également organisateur de divers concerts et festivals, entre la fin des années 90 à 2006, avec à son actif une expérience des scènes européennes, lors de ses tournées. Anis Inox pour sa part est un artiste musicien et organisateur de divers concerts et festivals en Algérie. Quant à Mayhem Corp, c'est un Collectif de militantisme artistique et culturel, dont le but est de faire la promotion des arts et certaines variantes de la musique. Il était donc tout à fait normal qu'il se joigne au comité de sélection et d'organisation de Metalgeria. Gageons que cette édition sera encore meilleure que la précédente qui verra quelques écueils au niveau sécuritaire, mais sans grands dommages. Il est vrai que cette musique, souvent mal connue ou affectée de nombreux clichés, continue à susciter des polémiques en Algérie. Reste que ses fans, n'en déplaise à ses détracteurs, sont très nombreux en Algérie et ne demandent qu'à assister encore à ce genre de concerts et faire la fête, loin de la caricature qu'on leur assigne, à savoir des adorateurs de Satan. Du degré zéro de l'intelligence dû à leur ignorance crasse. Musique comme une autre qui se joue partout, le métal a ses nombreux adeptes en Algérie. Ce genre de festival n'est que de bon augure pour le retour au vent de liberté qu'il suggère et c'est peut-être ça qui fait peur à certains..


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.