La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une belle ambiance!
DZAIR MANGA MATSURI
Publié dans L'Expression le 24 - 07 - 2018

Manga, karaoké, concerts, jeux vidéo, traditions, cosplay, k-pop autant d'activités qui ont été organisées ces 21 et 22 juillet au Palais de la culture Moufdi Zakaria au grand bonheur de milliers de jeunes.
Passionnés par le manga et l'animation japonaise, fascinés par la culture traditionnelle japonaise, mais aussi coréenne, ils se sont tous donné rendez-vous ce samedi et dimanche au Palais de la culture Moufdi Zakaria et ce, dans le cadre de la première édition de l'événement Dzaïr Manga Matsuri. En effet, pour cette première édition, les organisateurs ont concocté deux jours de programmation haletante déclinée sous différentes formes. En effet, entre animation ludique, ateliers culturels, concerts, concours, cosplay, jeux de société, jeux vidéo, karaoké, shopping...les visiteurs pourront trouver leur compte. Samedi, premier jour de cette manifestation, le Palais de la culture était assailli de jeunes. La scène musicale faisait entendre les chansons des dessins animés japonais les plus connus sous les acclamations d'un public jeune tout excité. Notons que cet événement a été organisé par HB Manga Kissa, Librairie classique et online spécialisée en mangas, comics et livres jeunesse située à 2 minutes de l'entrée supérieure de l'hôpital Mustapha Pacha Alger. Benamar Hossin responsable de cette librairie et principal organisateur de cet événement nous parle de son concept:
«On ne pouvait pas faire plus de deux jours ni moins. Le Palais de la culture est un lieu symbolique qui est très sollicité. On a trouvé un créneau de jour et on a fait notre possible pour que cela soit une vraie fête. Car Matsuri veut dire la fête en japonais. Le programme est très diversifié. Les concerts relèvent de la pop japonaise. Ce sont des reprises de générique de films et dessins animés. Aussi, des concerts de taiko et de musique traditionnelle, des ateliers de dessin de langue japonaise pour faire comprendre les jeunes qui s'intéressent au japon comment se déroule par exemple la cérémonie du thé, comment porter un kimono et faire partager cela avec les gens pour qu'ils ne prennent pas part seulement à son côté manga et animation. C'est une vraie culture qui est assez mal connue malheureusement.» Et d'ajouter: «Cette manifestation a été pensée par deux entités. D'abord, par nous et les jeunes qui sont venus nous voir. Nous sommes dans le manga depuis 2006. Nous avons une bibliothèque et une librairie qui s'appelle HB manga Kissa située, à Alger-Centre. Il y a une partie manga qui est là et une partie qui est moins vue. Il s'agit de la partie coréenne qui se situe au niveau de l'auditorium. On y découvre la K-Culture. C'est pareil que le côté japonais.
On y trouve des animations et des ateliers qu'encadrent des gens qui ont une culture bien approfondie à la fois japonaise et coréenne. On compte rien que pour le premier jour une affluence d'un millier de personnes. On n'arrive pas à les compter en fait.» Pour info, comptez 400 DA le ticket pour pouvoir accéder au site. Un prix pour le moins abordable sachant que le budget dépensé par cet événement revient à la charge quasiment et entièrement par la HB Manga Kissa, Librairie en question.
A l'auditorium où nous avons fait un tour, l'ambiance était tout aussi survoltée: des jeunes debout dansaient en chantonnant en suivant en face sur écran la projection de clips de musique coréenne. C'était assez inattendu et surprenant à voir, mais néanmoins assez révélateur de l'engouement de la jeunesse algérienne pour ce type de culture qui reste effectivement pas très répandue ou connue chez nous. Et pourtant...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.