LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BeIN Sports et les ligues européennes dénoncent le piratage saoudien et Arabsat
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2018

Alors que les meilleures ligues européennes de football entament une nouvelle saison, le plus grand réseau de télévision pirate au monde est de retour sur les chaînes.
Les 10 matchs disputés le week-end d'ouverture de la Premier League, le week-end dernier, ont été diffusés sur beoutQ, une chaîne arabe spécialisée, dont le piratage des programmes sportifs est devenu un champ de bataille important entre le Qatar et un groupe de ses pays voisins emmenés par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.
Les droits de diffusion des matchs de Premier League, ainsi que ceux de l'Uefa Champions League et de la Ligue 1 française, entre autres, au Moyen-Orient appartiennent à beIN Media Group, basé au Qatar, qui a engagé des milliards de dollars pour son réseau beIN Sports. Les droits de la Premier League sont le joyau du portefeuille de beIN Sports; Le paquet figure parmi les propriétés sportives les plus chères, d'une valeur de plus de 10 milliards de dollars pour la Premier League via des paiements des diffuseurs dans des dizaines de pays.
Pendant presque un an, ces matchs et d'autres, y compris les matchs de la Ligue des champions et les 64 matchs de la Coupe du monde de cet été en Russie, ont été piratés et retransmis par le réseau de beoutQ. BeIN Media Group a déclaré cette semaine que des tests effectués par trois sociétés technologiques avaient révélé ce qu'elle appelait des «preuves irréfutables» de sa position de longue date liant le signal beoutQ au fournisseur de satellite Arabsat, une société basée à Riyadh, en Arabie saoudite. Il a fallu des mois pour que beIN persuade de nombreuses organisations sportives qui reçoivent ses programmes de se prononcer publiquement sur le beoutQ. Alors que la crise entre dans sa deuxième année, beaucoup - y compris la FIFA, l'UEFA et la Liga d'Espagne - ont commencé à parler, pointant parfois du doigt Arabsat et l'Arabie saoudite. La ligue française de football professionnel, qui a bénéficié d'investissements énormes au Qatar au cours des dernières années, a exhorté le principal organisme commercial européen à faire pression sur l'Arabie saoudite pour qu'elle ferme le canal des pirates.
Didier Quillot, le directeur général de la ligue française a demandé à Arabsat et à l'Arabie saoudite d'intervenir pour mettre un terme au piratage de ses contenus.
L'Arabie saoudite et Arabsat ont nié toute implication avec la beoutQ, qui affirme sur son site Internet être une entreprise colombienne et cubaine. Il existe toutefois de plus en plus de preuves suggérant qu'il s'agit d'une opération basée en Arabie saoudite: son site Web est géolocalisé ou limité à l'Arabie saoudite, le pays le plus peuplé du Golfe; les décodeurs gravés du logo de la chaîne peuvent être achetés dans les villes saoudiennes; et les paiements en ligne sont acceptés uniquement dans les riyals saoudiens. Peut-être le plus accablant, les messages sur les médias sociaux faisant la promotion de la chaîne fournissent des détails sur les fréquences Arabsat disponibles sur la chaîne.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.