Karim Younes: le changement escompté passe par la poursuite du dialogue et du débat dans la sérénité    Réunion d'Alger sur la Libye: appel à s'inscrire dans le processus de dialogue politique    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Naâma (MDN)    Bordj Bou Arreridj: alimentation en eau potable avant l'été de 30 communes    CAN à Laâyoune occupée: appel à préserver le sport de l'instrumentalisation politique    Habitat: Installation de Tarek Belaribi au poste de DG de l'AADL    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Dans leur confort lointain, ils pensent !    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Ce que propose le PAD    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Ligue 1 - Mise à jour: Le PAC sur ses gardes face au CSC    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le festival bat son plein à Tizi Ouzou
«ETE EN MUSIQUE ET EN POESIE»
Publié dans L'Expression le 01 - 09 - 2018

Le village Boudjellil, commune d'Irdjen, dans la wilaya de Tizi Ouzou, est devenu une capitale culturelle régionale et ce, pendant trois journées depuis jeudi...
Le programme est très riche en activités artistiques et littéraires animées par des dizaines de participants venus de plusieurs wilayas du pays. Ainsi, des dizaines de chanteurs, d'écrivains et de poètes ont répondu présents à l'invitation du comité d'organisation de la première édition du festival l'été en poésie et en musique qui se tient depuis jeudi dernier au village Boudjellil, dans la commune d'Irdjen (daïra de Larbaâ Nath Irathen). Il faut reconnaître que pour une première édition, l'événement, organisé par l'entreprise d'organisation d'événements culturels «Emev» et l'association culturelle «Ameziav n lahna», ont réussi un coup de maître tant l'organisation est impeccable et la qualité des participants est, à bien des égards, à la hauteur d'un grand événement culturel. En effet, le programme mis en place pour les trois journées de jeudi dernier, hier et aujourd'hui est extrêmement riche et varié alternant entre cafés littéraires, récitals poétiques, tables-rondes thématiques et galas artistiques. C'est jeudi dernier à 10 heures que le festival «L'été en poésie et en musique» a été lancé au niveau de l'école primaire «Imine» du village Boudjellil en présence de dizaines d'écrivains, chanteurs et poètes ainsi que des citoyens venus en force assister à l'événement. La cérémonie d'ouverture a été ponctuée par l'intervention de l'organisateur principal du festival, à savoir Malik Amirouche, qui a rappelé, en bref, quels sont les objectifs assignés à cet événement.
L'orateur a remercié toutes les personnes qui n'ont pas hésité à mettre la main à la pâte pour la réussite de cette première édition. Après un spectacle de musique et un récital poétique, le village Boudjellil a abrité son premier café littéraire dans le cadre de ce festival qui a été animé par les romancières Akila Kadaoui, auteur du livre «Hassi Mesfsoukh, village de mon enfance» et Fairouz Recham, auteur de «Enchantée de ton départ». Après un débat riche et fructueux, le public a eu droit, durant la même première journée du festival «L'été en poésie et en musique» de Boudjellil, à une escapade musicale et poétique avant la tenue du second café littéraire de la journée. Ce dernier a été animé par l'écrivain Nadjib Stambouli sur son roman «Le comédien» et Akli Derouaz autour de son livre «Terre d'exil».
Après quoi, les poètes Nordine Ait Slimane et Abderrahmane Djelfaoui, Fairouz Recham et l'écrivain Abdennour Abdesselam ont animé une table ronde au sujet «la poésie ancienne à la poésie moderne, des ruptures, des évolutions, évocation de poètes qui ont marqué leur temps». Dans la soirée, le public a eu droit à un émouvant récital poétique ponctué par des morceaux de musique animés par les poètes et poétesses Faïza Acitani, Keltoum Deffous, Idir Belali, Fouzia Laradi, Abderrahmane Djelfaoui, Tahar Bessaha, Ouarda Baziz Chérifi, Habiba Laloui.
Ce n'est pas tout puisque dès 22 heures, la scène a abrité une soirée de chants et de contes avec la participation des artistes et conteurs Meziane Djouder, Nacer Assam, Djamel Kaloun, Tahar Bessaha, Malik Kazeoui et Hocine Kheloufi. Le programme de la deuxième journée a été riche au même titre que la première avec, notamment une conférence donnée par l'auteur Mouloud Ounoughène autour du thème des aspects musicaux dans la chanson contemporaine alors que Lazhari Labter et Samira Bendris ont évoqué Hizya, princesse d'amour des Ziban. Le festival devait se poursuivre hier, vendredi, en fin de journée avec une table ronde ayant pour thème: «Regard sur la chanson, vu par les poètes et les musiciens».
Cette rencontre devait être animée par les poétesses et poètes Keltoum Deffous, Karim Abranis, Nordine Ait Slimane ainsi que des chanteurs Hocine Ouahioune, Belaid Tagrawla et Rabah Ouferhat. Le festival «l'été en poésie et en musique» a inscrit en outre dans son programme de la deuxième journée un récital poétique avec Fahima Sdiri, Moussa Salmi, Mourad Rahmane, Nordine Ait Slimane, Hamid Ibri et Mbarek Guema.
Au volet chanson, les artistes Idir Bellali, Fella Bellali, Freres Chemmam, Merzouk Rekhou, Lounès Guerroudj, Ali Ouali, Hocine Ouagueni devaient agrémenter la dernière escale de la soirée. Pour ceux qui ont raté les deux premiers jours du festival de Boudjellil à Irdjen, ils pourront se rattraper aujourd'hui, samedi, puisque le programme se poursuivra jusqu'à 22 heures. Les écrivains qui interviendront aujourd'hui sont, entre autres, Mohamed Magani, Jaoudet Guessouma, Hocine Haroun, Amel El Mahdi, Abderrahmane Yefsah, Hamid Bilek, Mohand Arkat, Omar Kherdja, Brahim Bentaleb et Ramdane Abdennebi. L'un des rendez-vous littéraires pour aujourd'hui aura lieu à 16 h 30 avec une intéressante table ronde ayant pour thème «le roman amazigh, réalités et défis, états des lieux de l'édition en tamazight». Il y a lieu de souligner enfin que la dernière étape de ce festival inédit dans toute la région sera un gala artistique qui sera animé par 15 chanteurs dont les plus connus sont Belaid Tagrawla, Rabah Ouferhat, Arezki Ouali, Brahim Tayeb, Malik Kezoui, Hocine Ouahioune, etc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.