L'Algérie rejette toute ingérence étrangère et encourage les Libyens à régler pacifiquement leur crise    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    Ce que propose le PAD    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    ConsumerLab d'Ericsson Forte croissance de l'utilisation de l'internet en Algérie    Lancement du lave-linge intelligent Vivace    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Agenda sportif du week-end    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Sensibilisation à la formation professionnelle    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Le PT alerte sur l'état de santé préoccupant de Louisa Hanoune    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    LA FAUSSE DEFINITION DE LA RENTE    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement du festival «L'été en poésie et en musique»
Boudjellil (Larbaâ Nath Irathen)
Publié dans El Watan le 26 - 08 - 2018

Anevdu s tmedyazet duzawan (L'été en poésie et en musique) est le thème d'un nouveau festival qui sera lancé au village Boudjellil, dans la commune d'Irdjen (Tizi Ouzou), du 30 août au 1er septembre 2018, par l'association Ameziav N' lehna et l'Entreprise d'organisation de manifestations culturelles, économiques et scientifiques (EMEV).
Au programme, des récitals poétiques, des soirées musicales, du conte, des rencontres littéraires, ainsi que des tables rondes qui traiteront du roman amazigh et de l'édition dans cette langue, la chanson vue par les poètes et les musiciens.
Près d'une centaine de participants y sont annoncés, parmi lesquels les auteurs Lazhari Labter, Nadjib Stambouli, Mouloud Ounoughen, Abderahmane Yefsah, Akila Kadaoui, Faïrouz Recham, Mohamed Aziz, Akli Derouaz, Djaoudat Guessouma, Mohamed Magani, Ramdane Abdenbi, Lynda Koudache, Hocine Haroun, Hacène Halouan.
Pour la poésie, à retenir les noms, entre autres, de Abderrahmane Djelfaoui, Keltoum Deffous, Fouzia Laradi, Faïza Acitani, Nordine Aït Slimane. Les fans du conte auront rendez-vous avec Farès Idir, Hnifa Hamouche, Mina Benmouhoub et Djazia Aït Kaki.
La chanson kabyle sera également à l'affiche lors de ces journées culturelles, avec Karim Abranis, Tagrawla, Rabah Ouferhat, Brahim Tayeb, Djamel Kaloun, Malik Kezoui, Malek Bachi, Brahim Aït Ghovri, Nabet, Hocine Ouahioun, Arezki Ouali, Fella Bellali et Nacer Assam. «Ce festival est un événement dédié aux expressions culturelle et artistique dans toutes leurs dimensions.
Au-delà de l'aspect festif, cette rencontre réunira des poètes, des musiciens, des auteurs, des comédiens, des conteurs et des chanteurs. Ce sera l'occasion pour tout ce beau monde de rencontrer son public et de permettre à ce dernier d'apprécier le talent des intervenants qu'il n'a pas l'occasion de rencontrer souvent.
Une manière de briser les distances qui empêchent de nombreux villageois d'y assister et de savourer des moments de pur bonheur que procure la culture», souligne Malek Amirouche, l'un des membres du comité d'organisation. Selon lui, «ceci participera à la création des bonnes traditions pour l'épanouissement des esprits, surtout en ces temps où notre jeunesse se sent livrée à elle-même», dit-il.
Il ajoute: «Ce festival sera aussi l'occasion de créer des passerelles entre les artistes, les auteurs confirmés et les jeunes talents en herbe. Ceux-là ont besoin de visibilité et de se frotter à l'expérience des aînés pour se frayer un chemin menant à la réussite.
Les échanges et le partage des expériences permettront sûrement le lancement de beaucoup de projets et la naissance de nouvelles idées.» Revenant sur le programme de cette rencontre, il a indiqué que les volets conférences et tables rondes seront au menu pour aborder plusieurs thématiques, musique, poésie, littérature. S'ajouteront aussi des ateliers pour enfants et jeunes en vue de les initier sur place aux différentes disciplines artistiques, détaille M. Amirouche.
L'été en poésie et en musique sera le rendez-vous par excellence des poètes et des musiciens, qui n'ont pas souvent l'occasion de se rencontrer et de s'exprimer ensemble, afin de créer une collaboration pour la production des œuvres de qualité en matière de chansons, estime le responsable de l'EMEV, également fondateur du Café littéraire et philosophique de Tizi Ouzou.
Pour lui, ce festival permettra aussi la mise en valeur de Boudjelil, un village doté d'une superbe organisation, grâce au dynamisme de son association, Ameziav n'lehna, très active et présente sur terrain. Ce village a décroché le 5e prix du village le plus propre de la wilaya de Tizi Ouzou, dans son édition de 2016, «grâce à la mobilisation de sa jeunesse qui le porte fièrement», a tenu à rappeler Malek Amirouche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.