Explosions de Beyrouth : des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Covid-19 : prolongement du confinement partiel à El-Kala dans la wilaya d'El-Tarf    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La forêt-usine ou l'économie verte
LA FAO SOUTIENT L'ALGERIE POUR DEVELOPPER LA FILIÈRE
Publié dans L'Expression le 10 - 10 - 2018

La direction générale des forêts et la FAO signent une convention dans ce sens.
La direction générale des forêts (DGF) et l'Organisation des Nations unies en charge de l'alimentation et de l'agriculture (FAO) ont signé lundi dernier à Alger, une convention relative à un projet de partenariat de développement des micros-entreprises forestières en Algérie.
Ce projet, qui s'étalera sur deux ans (2018-2020) porte sur les entreprises forestières exploitant trois produits forestiers non ligneux (Pfnl): le romarin (Rosmarinus officinalis), le caroubier (Ceratonia siliqua) et le pin pignon (Pinus pinea).Paraphée par le DGF, Ali Mahmoudi et le représentant de la FAO en Algérie, Nabil Assaf, la convention prévoit l'assistance technique de la FAO pour la mise en oeuvre de ce projet qui se consacre à ces trois produits principaux.
Le projet sera probablement élargi à d'autres produits, a indiqué Mahmoudi lors de la cérémonie de signature. Il débutera par un diagnostic général et l'étude de ces trois espèces pour en évaluer le potentiel exact. Il a précisé que ce travail se fera à travers un encadrement technique et des cycles de formation dispensés par la FAO, au profit des personnels de la DGF mais également des partenaires de la filière le souhaitant. Les communautés locales composées de toute personne exploitant les produits forestiers pour en tirer des profits, entre producteurs, exploitants de matières premières, fabricants et/ou les commerçants, seront parties intégrantes du projet.
Mahmoudi a expliqué que cette coopération impliquait une étude des textes réglementaires régissant la filière en vue de faciliter l'accès à la ressource.
Pour sa part, le représentant de la FAO en Algérie, Nabil Assaf, a expliqué que le projet visait la création de microentreprises forestières à travers la valorisation des Pfnl et oeuvrera pour leur exploitation de manière durable. Pour le renforcement des capacités des populations locales candidates à l'exploitation de ces ressources et intégrer ce projet, «des cycles de formations seront dispensés sur le principe de l'Approche du développement de marché (ADM)». Lors de sa présentation, la Coordinatrice nationale du projet, Khadra Achour, a expliqué pour sa part qu'il en découlera de sa réalisation une amélioration de la contribution du secteur forestier à l'économie nationale, du niveau de vie des populations forestières algériennes en contribuant à la lutte contre la pauvreté et d'assurer la gestion durable des forêts qui demeure, hélas, très peu valorisée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.