Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Croatie assomme l'Espagne
LIGUE DES NATIONS
Publié dans L'Expression le 17 - 11 - 2018


Un match qui a tenu ses promesses
Un but dans les arrêts de jeu du latéral Tin Jedvaj, auteur d'un doublé, a offert une splendide victoire à la Croatie aux dépens de l'Espagne, tombée de haut à Zagreb jeudi en Ligue des Nations (3-2)
Grâce à une seconde période spectaculaire qui a fait oublier leur déroute de l'aller (6-0), les vice-champions du monde croates peuvent même espérer se qualifier pour le Final Four s'ils vont l'emporter lors de la dernière journée en Angleterre dimanche.
Quant aux Espagnols, ramenés violemment sur terre après leurs deux victoires inaugurales, ils n'auront qu'à espérer que leurs deux rivaux se séparent sur un match nul, seul résultat désormais susceptible de les qualifier pour le dernier carré. Les Espagnols ont souvent eu la maîtrise du ballon, mais se sont montrés friables derrière et ont subi l'agressivité d'un pressing qui les a surpris, ainsi que la vivacité de locaux poussés par un Maksimir en feu.
Deux fois les Espagnols sont revenus au score, mais ce sont les Croates qui, à la rage, ont eu le dernier mot. Les «Vatreni» avaient à coeur de réussir leurs retrouvailles avec leur public après un premier match à domicile d'après-Mondial à huis clos (contre l'Angleterre 0-0) pour prix des errements passés de leurs supporters. Ils étaient aussi poussés par l'envie de convaincre qu'ils n'entendent «pas vivre sur leur vieille gloire» de vice-champions du monde, selon l'expression du sélectionneur Zlatko Dalic.
De fait, ils ont vite mis sous pression les visiteurs, avec notamment un Ivan Perisic intenable sur son aile gauche, qui a martyrisé Sergi Roberto. Lancé par celui qui allait être l'homme du match, Tin Jedvaj, Perisic repiquait au centre pour frapper du droit sur le poteau de David De Gea (6), puis adressait un centre fort devant le but qu'Andrej Kramaric était à quelques centimètres de couper (14). Enfin, il se lançait enfin dans une série de dribbles pour voir son tir contré in extremis par Inigo Martinez (18). Au fil des minutes, le pressing croate se faisait moins intense et l'Espagne semblait poser sa patte sur le match. Après un tir lointain non cadré du droit de Saul au terme d'une possession de plusieurs minutes de l'Espagne (44), survenait la première frappe cadrée espagnole. Adressée par Isco à l'entrée de la surface, elle était sortie du bout des doigts par Lovre Kalinic (45+1).
Les buts arrivaient après la pause. L'ouverture du score croate venait d'une erreur du pauvre Sergi Roberto, dont la relance pataude était contrée de la tête par Perisic. Andrej Kramaric s'en allait seul ajuster du droit un De Gea rivé au sol (54, 1-0).
Dans la foulée, un superbe mouvement espagnol amenait l'égalisation, par Dani Ceballos servi à terre de la gauche par Isco (56, 1-1)). Le match s'enflammait. A un raid d'Ivan Rakitic (60), répondait un tir sur la barre d'Iago Aspas sur un ballon mal dégagé par la défense croate (62).
C'était ensuite aux Espagnols d'être pris à défaut derrière. Seul au second poteau, Jedvaj reprenait de la tête le centre de Luka Modric sur un corner en deux temps (69, 2-1). Rebic était tout près de tuer tout suspense mais perdait son duel face à De Gea (72). Mais l'Espagne revenait encore. Car après avoir sauvé son équipe sur sa ligne devant Asensio, Sime Vrasljko commettait une main dans la surface qui permettait à Sergio Ramos d'égaliser sur pénalty (78, 2-2).
Un but étant refusé à Asensio pour hors-jeu, on se dirigeait vers le nul. C'était sans compter sur Jedvaj qui surgissait pour reprendre dans le but vide un ballon repoussé par De Gea sur une frappe de Josip Brekalo (90+3, 3-2).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.