Raffinerie d'Alger: mise en service des unités de production    Real : Hazard face à un choix compliqué    L'ancien chef du protocole de Bouteflika en prison    Communiqués poussés par des vents contraires et panique chez les PPE    Conseils d'éthique pour l'université    Lait subventionné, la pénurie perdure    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Un an de prison requis contre Fodil Boumala    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Rentrée professionnelle: la nomenclature de la formation étoffée par 4 nouvelles spécialités    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Congestion routière à Alger: plus de 100 points noirs recensés    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    Adoption de la stratégie d'adaptation de la communication gouvernementale à la nouvelle situation    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Criminalité à Boumerdès : Les chiffres inquiétants de la police    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Tebboune préside un Conseil des ministres    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Time is money ?    Le 53 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif. Un an déjà    Makri réitère le soutien du MSP    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    Il a atteint 1,9 % en janvier    Le groupe Ooredoo confirme l'expulsion de Nickolai Beckers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A Paradise, dévastée par le feu, Trump exprime sa "tristesse"
76 MORTS ET PLUS DE 1000 DISPARUS DANS LES INCENDIES DE LA CALIFORNIE
Publié dans L'Expression le 19 - 11 - 2018

Fumée épaisse, maisons en ruines, voitures calcinées: Donald Trump a assisté à un spectacle de désolation à Paradise, petite ville presque totalement rasée par l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie. Le visage grave, le président américain a constaté l'ampleur des dégâts aux côtés de la maire de Paradise, Jody Jones. «C'est très triste à voir», a-t-il déclaré. «En ce qui concerne le nombre de morts, personne ne sait véritablement à ce stade, il y a beaucoup de personnes portées disparues», a-t-il ajouté.
Le «Camp Fire» a ravagé près de 60.000 hectares dans le nord de la Californie. Cinq morts supplémentaires ont été comptabilisés samedi soir, portant le bilan à 76 personnes tuées dans l'incendie, selon les autorités. Et plus de 1.000 personnes sont encore portées manquantes. Après dix jours, le feu, est désormais maîtrisé sur 55% de sa surface. Il a détruit près de 10.000 maisons et plus de 2.500 autres bâtiments. Interrogé sur sa position sur le changement climatique, le président américain a répondu: «Non, non, j'ai un avis tranché. Je veux un super climat et nous allons l'avoir.»
Le 45e président des Etats-Unis a plusieurs fois ouvertement mis en doute, au mépris du consensus scientifique, l'impact des activités humaines sur le changement climatique en cours. Dans le sud de l'Etat, près de Los Angeles, le «Woolsey Fire» a brûlé près de 40.000 hectares, dont une partie de la célèbre station balnéaire de Malibu, prisée des stars. Il a fait au moins trois morts. Près de 9.000 pompiers sont déployés sur les deux brasiers, qui ont entraîné l'évacuation de dizaines de milliers d'habitants.
L'essentiel des opérations de recherche des personnes disparues a lieu à Paradise, où vivaient de nombreux retraités qui n'ont pas réussi à fuir. Dès les premiers jours, M. Trump a dénoncé la mauvaise gestion des forêts par les autorités du «Golden State», en majorité sous le contrôle de l'Etat fédéral. Le réchauffement climatique a «peut-être un peu contribué» à la progression fulgurante des flammes, mais «le plus gros problème, c'est la gestion» des forêts, avait-il expliqué la veille sur Fox News. L'enquête se poursuit pour connaître l'origine des deux incendies. Une plainte a été déposée contre le fournisseur local d'électricité Pacific Gas & Electric (PG&E), qui a évoqué un incident sur une ligne à haute tension juste avant le déclenchement du brasier à Paradise.
La Californie, victime de sécheresse chronique depuis plusieurs années, a connu plusieurs incendies majeurs depuis un an, qui ont fait plus de
100 morts et brûlé des centaines de milliers d'hectares.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.