Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    Louisa Hanoune maintenue en prison    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    L'Opep dit non à Trump    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Gaïd Salah persiste et signe    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    130 comprimés psychotropes saisis par la police    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moon prêt pour un quatrième sommet avec Kim
COREES
Publié dans L'Expression le 16 - 04 - 2019

Le président sud-coréen Moon jae-in s'est dit prêt hier à aller n'importe où pour retrouver le leader nord-coréen Kim Jong Un pour un quatrième sommet, saluant la volonté de ce dernier de relancer les négociations avec les Etats-Unis. Le dirigeant nord-coréen s'est dit vendredi ouvert à l'idée d'un troisième sommet avec le président américain Donald Trump si Washington arrivait à la table des négociations avec «la bonne attitude», deux mois après le fiasco, à Hanoï, de leur deuxième rencontre. M. Moon, qui a été un des grands artisans de la détente sur la péninsule et du rapprochement entre Washington et Pyongyang, a salué «l'engagement ferme (de M. Kim) en faveur de la dénucléarisation de la péninsule» et appelé de ses voeux un nouveau sommet intercoréen, qui serait le quatrième en un an.»
Dès que la Corée du Nord sera prête, j'espère que les deux Corées pourront s'asseoir ensemble, quel que soit le lieu, quelle que soit la forme», a déclaré le président lors d'une rencontre avec ses principaux conseillers.»Je ne ménagerai pas mes efforts pour m'assurer que le prochain sommet intercoréen soit un tremplin vers une opportunité encore plus grande et un résultat encore plus important.» M. Moon a rencontré la semaine dernière M. Trump pour tenter de relancer le processus de paix. Le premier sommet historique, en juin 2018 à Singapour, entre MM. Trump et Kim s'était terminé avec une déclaration commune très vague sur la «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne». Le deuxième, en février à Hanoï, s'est soldé par un fiasco, sans la moindre avancée concrète sur ce dossier, et même pas de déclaration. Cette déconvenue avait soulevé des questions quant à l'avenir du processus. Au Vietnam, le Nord avait expliqué qu'il voulait la levée des seules sanctions pesant sur les conditions de vie des Nord-Coréens. Mais les Etats-Unis avaient considéré que Pyongyang exigeait de fait la disparition des principales sanctions sans proposer grand chose de précis en retour. Néanmoins, les deux camps avaient fait part de leur souhait de poursuivre les discussions. M. Moon, de longue date un partisan du dialogue avec le Nord, milite pour la reprise des projets de coopération intercoréens. Mais ceux-ci risquent de violer les sanctions internationales imposées sur Pyongyang.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.