Real : Bale veut plus de 50 millions d'euros pour s'en aller    L'ACCUSANT D'AVOIR ORDONNE LE ‘'CADENASSAGE'' DE L'APN : Said Bouhadja charge l'ex SG du FLN    SYNDICAT SNAPO : Sit-in de pharmaciens devant le ministère de la Justice    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    ZAKAT EL FITR : Le montant fixé cette année à 120 DA    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    ORAN : 10 ‘'harraga'' arrêtés à Ain El Turck    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    Egypte: 16 terroristes présumés tués par la police    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Le maintien de ces élections, un risque pour la cohésion et la stabilité nationale    Le procès d'Ali Haddad aura lieu le 3 juin    Les étudiants ne lâchent pas prise    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Les souscripteurs accéderont à leurs logements samedi    Médéa : Portes ouvertes à la Caisse de retraite    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    On vous le dit    Nouvelles d'Oran    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    Les armes affluent vers Tripoli et Benghazi malgré l'embargo : Libye, une guerre par procuration ?    Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    Feghouli, la nouvelle année de grâce !    OC Alger-Hussein-Dey Marines pour une place en demies    «Faire de la politique n'est pas dans le rôle de l'armée»    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Le pire a été évité    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





13 réalisatrices au festival de Cannes 2019
Publié dans L'Expression le 22 - 04 - 2019

En 1946, année inaugurale du festival de Cannes, le film surréaliste de Barbara Virginia, «Tres dias sem Deus», a fait ses débuts en compétition. Au cours des sept décennies suivantes, alors qu'elle s'est développée pour devenir l'un des plus grands rassemblements cinématographiques au monde, Cannes n'a pas tenu sa promesse de mettre en avant les artistes femmes. Enfin, les patrons au festival de Cannes semblent recevoir le message. Après avoir été critiquées pour avoir omis de mettre en lumière les réalisatrices, quatre d'entre elles auront leur travail dans la compétition principale en 2019 - «Atlantique» de Mati Diop, «Little Joe» de Jessica Hausner, «Sibyl» de Justine Triet et «Portrait de femme», «On Fire» de Celine Sciamma. Cela peut sembler dérisoire, mais c'est la meilleure performance depuis 2011 et représente plus de 21% des 19 inscriptions au concours, annoncées à ce jour. Cela représente une hausse de 14% en 2018 et de 16% en 2017. Elle pourrait également s'améliorer si davantage de titres de compétition étaient ajoutés ultérieurement, comme c'est souvent le cas. Au total, 13 réalisatrices sont représentées dans la sélection officielle de 47 films dévoilée par le directeur artistique Thierry Fremaux. (Deux des femmes étaient coréalisatrices du même film.) On retiendra que nous avons une cinéaste algérienne et une cinéaste marocaine, dans la sélection. Les chiffres de Cannes sont en retard sur ceux d'autres festivals de film de premier plan. Par exemple, les femmes ont réalisé 46% des films en compétition au festival de Sundance cette année et 40% des titres en compétition au festival de Berlin. Mais la nouvelle programmation de Cannes montre que, depuis 72 ans, le festival commence à créer un environnement plus inclusif pour les artistes de différents sexes, races, croyances et sexualités. Pour marquer les changements, l'affiche officielle du festival présente une image de la cinéaste pionnière Agnès Varda, perchée sur le dos d'un technicien afin de pouvoir photographier son premier film, «La Pointe courte». fait dans ses 20 ans. Tout progrès en termes de représentation des cinéastes est en partie imputable à la protestation et à la pression. L'année dernière, 82 femmes ont foulé le tapis rouge à Cannes pour dénoncer le manque de représentation des réalisatrices. Ava du Vernay, Kristen Stewart, Marion Cotillard et Salma Hayek font partie de leurs rangs. Cate Blanchett et Varda, présidente du jury de Cannes, ont lu dans un communiqué: «Les femmes ne sont pas une minorité dans le monde, mais l'état actuel de notre secteur dit le contraire. En tant que femmes, nous sommes toutes confrontées à nos propres défis, mais nous sommes aujourd'hui ensemble sur ces marches, symbole de notre détermination et de notre engagement en faveur du progrès», voilà que c'est dit!
[email protected]

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.