LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    L'ACCUSANT D'AVOIR ORDONNE LE ‘'CADENASSAGE'' DE L'APN : Said Bouhadja charge l'ex SG du FLN    SYNDICAT SNAPO : Sit-in de pharmaciens devant le ministère de la Justice    ZAKAT EL FITR : Le montant fixé cette année à 120 DA    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    ORAN : 10 ‘'harraga'' arrêtés à Ain El Turck    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    Médéa : Portes ouvertes à la Caisse de retraite    Egypte: 16 terroristes présumés tués par la police    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Le maintien de ces élections, un risque pour la cohésion et la stabilité nationale    Le procès d'Ali Haddad aura lieu le 3 juin    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Les étudiants ne lâchent pas prise    Les souscripteurs accéderont à leurs logements samedi    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    On vous le dit    Nouvelles d'Oran    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    Les armes affluent vers Tripoli et Benghazi malgré l'embargo : Libye, une guerre par procuration ?    Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    Feghouli, la nouvelle année de grâce !    OC Alger-Hussein-Dey Marines pour une place en demies    «Faire de la politique n'est pas dans le rôle de l'armée»    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Le pire a été évité    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il y a péril en la demeure
NA HUSSEIN DEY
Publié dans L'Expression le 23 - 04 - 2019


De mal en pis
Que se passe-t-il au NA Hussein-Dey? Le club, réputé souvent épargné des problèmes, se trouve confronté à une crise aiguë.
Il s'agit surtout d'une crise de confiance entre les supporters, d'un côté, et les joueurs, staff technique et surtout dirigeants de l'autre. La défaite face au CR Belouizdad (0-2), dimanche en championnat, a provoqué une colère sans précédent des fans des Sang et Or, qui réclament désormais un changement radical au sein de leur club. A commencer par les dirigeants, à leur tête les frères Ould Zemirli, Bachir et Mahfoud, lesquels, selon les supporters, n'ont rien apporté au club pendant 10 ans de règne. La manière avec laquelle est géré le club a souvent suscité, la colère des supporters, mais cette fois-ci, ces derniers estiment que le fossé se creuse au point où la situation ne peut plus demeurer en l'état. La séparation avec le coach Dziri Billel cette saison a été le début d'une descente aux enfers, puisque l'on estime que ses deux successeurs, Mohamed Lacète (à deux reprises) et Meziane Ighil n'ont pu assurer la continuité du travail accompli si bien que l'équipe s'est fait éliminer de la coupe de la CAF, de la coupe d'Algérie, et voilà que la situation empire en championnat, où il est désormais quasi impossible de la voir terminer sur le podium et assurer une participation à une compétition internationale, la saison prochaine. Demain, les supporters vont passer à l'action. Ils comptent organiser un sit-in devant le complexe de Bensiam pour faire part de leurs revendications. «10 ans de corruption et de mauvaise gestion, le moment du départ est arrivé... Bon débarras», disent-ils. Selon ce qui se trame dans la maison du Nasria, les frères Ould Zemirli auraient pris la décision de quitter le navire à la fin de la saison en cours. D'ailleurs, ils allaient le faire, la saison dernière, avant qu'il n'y ait l'intervention des autorités locales qui les avaient dissuadés. Mais cette fois-ci, le blocage a atteint son paroxysme, faisant que la séparation devient inévitable. La fin de la saison risque de connaître une hémorragie au sein de l'équipe, puisque des joueurs en fin de contrat auraient décidé de quitter, au même titre que l'entraîneur? Mohamed Lacète, qui pourrait jeter l'éponge avant même la fin de l'exercice, surtout qu'il fait face à une campagne de dénigrement qui ne dit pas son nom. Ce samedi, le NAHD, qui occupe la 6e position avec 35 points, jouera un match retard face au Paradou AC, au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Une rencontre très difficile face à une équipe qui carbure à plein régime et qui croit toujours au titre. Un autre faux pas pour le Nasria sera synonyme d'implosion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.