Lancement d'un nouveau site web    La valorisation des agrumes passe par leur labellisation    Des syndicalistes demandent au président de purger l'UGTA    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    La situation du tennis algérien au menu de la réunion du CE    Les Verts se préparent déjà    La JSK joue sa dernière carte    108 familles relogées dans des appartements neufs    Evaluation des résultats de la coopération algéro-britanique dans le domaine éducatif    Création de 2.902 places pédagogiques et 5 nouvelles spécialités pour la session de février 2020    Découverte de pièces archéologiques à Tébessa    Sortir le livre sur les places publiques    Un document relatant les ères historiques successives    Soudani retrouve les terrains    Les dates de leur procès fixées    L'Algérie donne le ton et rejette toute ingérence étrangère    Plusieurs soldats tués dans une attaque près du Burkina Faso    Un manque de stratégie et de volonté politique    Un dispositif de surveillance déclenché en Algérie    À el aouana (Jijel) pas de perte humaine    L'Algérie perd une place dans l'Indice Transparency    Le ministre de l'Enseignement supérieur s'explique    Tebboune, à coeur ouvert    L'édification d'une Algérie nouvelle exige la contribution de l'élite nationale    Le peuple insiste sur l'édification d'un Etat libre et uni    Une secousse tellurique de magnitude 3.6 enregistré à Jijel    Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Inter Milan : Accord avec Tottenham pour Christian Eriksen    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    NOUVELLES RESSOURCES ENERGETIQUES : Tebboune juge ‘'nécessaire'' l'exploitation du schiste    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    Bouhired décorée par le président tunisien    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    .sortir ...sortir ...sortir ...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etudiants et enseignants au rendez-vous
BEJAIA
Publié dans L'Expression le 24 - 04 - 2019

Le mouvement national pour le départ du système et ses principaux symboles s'est de nouveau invité, hier, à Béjaïa à travers une imposante marche des étudiants, des travailleurs et enseignants de l'université de Béjaïa.
La rue n'a rien perdu de son ton. Hier, les étudiants, les travailleurs et les enseignants de l'Université Abderahmane-Mira ont de nouveau marché dans les rues de Béjaïa, avec la même mobilisation que les précédentes marches à leur actif.
La manifestation, qui s'est ébranlée du campus de Targa Ouzemour, a regroupé, hier, des milliers d'étudiants, de travailleurs et d'enseignants de cette institution universitaire qui est restée fidèle à son rendez-vous hebdomadaire de mardi. La marche s'est déroulée dans le calme et dans une ambiance bon enfant, sur un parcours en boucle assez long, marqué par un arrêt devant la wilaya. «Pour une université de qualité, non à l'élection présidentielle, pour une justice équitable et non au règlement de comptes clanique, pour le départ du système et tous ses symboles, pour une Algérie libre, plurielle et démocratique» et bien d'autres slogans ont été brandis et scandés hier, par les manifestants. «On veut un changement de système» écrit-on sur une pancarte. «Les étudiants exigent le départ de tout le système et refusent le jeu de division», lit-on sur une autre banderole. Les dernières mesures prises par les autorités n'ont pas aussi rendu caducs les slogans avec lesquels est né le mouvement de rue à l'échelle du pays, dont celui rappelant toujours que l'Algérie est une «République et non une monarchie.» Plus déterminés et plus mobilisés, les étudiants de Béjaïa ont marqué le rendez-vous hebdomadaire. Ils étaient là avec d'autres corporations de l'institution, pour dire halte aux manipulations diverses visant à semer le doute au sein du mouvement. «Nous n'abdiquerons pas et nous saurons contrecarrer toutes les manoeuvres du système qui tente de se maintenir contre vents et marées», affirment unanimement les marcheuses et les marcheurs qui, drapés de l'emblème national et du drapeau identitaire ont rejeté en bloc les tractations de Abdelkader Bensalah, chef d'Etat par intérim. Comme tous les autres «B», ce dernier figure encore sur la liste des symboles dont le départ ne peut qu'être le début de la solution. Une solution qui ne peut être que politique aux yeux des manifestants. Celle-ci passe par la désignation d'une instance de transition et d'un gouvernement d'entente nationale. Pour les étudiants, les travailleurs et les enseignants de l'université de Béjaïa, le traitement des dossiers judiciaires actuels n'est que de la poudre aux yeux. Si le jugement de la mafia doit avoir lieu, il ne peut l'être qu'après règlement de la crise politique et ne peut être fait que par un pouvoir légitimement élu par le peuple.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.