Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Vendredi puissance 14    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    "Le développement de l'ANP a permis de préserver l'unité de l'Etat"    Le Hirak inébranlable    Fin du délai aujourd'hui    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Le tour de vis du gouvernement    Des centaines de milliers de manifestants à Alger : « Gaïd Salah dégage ! »    Barça : Messi a mal vécu la défaite face à Liverpool    L'APC DENONCE L'OCTROI ‘'OPAQUE'' DE MARCHES PUBLICS : Le maire d'Oran dans le collimateur    MASCARA : 3 individus arrêtés et des munitions saisies à Ain Farès    Une balle de match pour un titre    Tottenham: Pochettino met fin aux rumeurs    ELECTION PRESIDENTIELLE : Les noms des 77 candidats à la candidature dévoilés    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Premières projections de films documentaires    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les universitaires haussent le ton
MARCHE IMPOSANTE HIER À ALGER
Publié dans L'Expression le 24 - 04 - 2019

Une minute de silence a été observée par les étudiants à la mémoire des victimes de l'effondrement d'un immeuble à la casbah d'Alger.
Ils ont investi de nouveau les rues de la capitale. Les étudiants étaient présents en force à la marche hebdomadaire du mardi. Ils sont venus de toutes les universités d'Alger et même de celle des wilayas limitrophes pour crier, haut et fort, le fameux slogan «dégagez tous». Drapeaux et pancartes ont orné les artères de la capitale. Pour la neuvième fois consécutive, les étudiants se montrent infatigables et réclament la liberté d'expression et le changement profond du système de manière pacifique.
«Oh, viva l'Algérie, yetnahaw gaâ», «On demande le départ de toute El issaba», «vous avez ruiné le pays, vous êtes des voleurs», «Algérie libre et démocratique», scandaient des milliers d'étudiants. La manifestation d'hier a pris une autre couleur en s'adaptant aux derniers événements qui ont marqué l'actualité nationale. Les discussions de Bensalah, les interpellations par la justice et même la tragédie qui a secoué la Casbah étaient au centre de la manifestation.
Une minute de silence a été observée par les étudiants à la mémoire des victimes de l'effondrement d'un immeuble à la casbah d'Alger. «La Casbah des chouhada», scandaient les manifestants après cette pause en signe d'interpellation des responsables. Ces derniers ont tenu même à répondre sur les négociations échouées lancées par Bensalah et les agissements de la justice. «Ni récupération ni manipulation, l'Algérien est conscient», «les symboles de la corruption sont les partis FLN, RND, TAJ, MPA s'ils ne seront pas dissous, rien ne changera». «En tant que juristes nous demandons le départ de tous les symboles du système et l'ouverture des enquêtes contre ceux qui ont contribué à la dilapidation des biens du peuple», «libérez la justice pour pouvoir guérir le pays, on veut des faits et non pas des paroles», «Nous refusons de négocier avec une force non constitutionnelle», «Salah a boudé les négociations de Bensalah», lit-on sur les dizaines de pancartes. La manifestation a été marquée par la présence de l'une des héroïnes de la révolution, Djamila Bouhired qui a tenu à marcher aux côtés des étudiants.
«Nous devons continuer le combat pour honorer la mémoire de nos chouhada et libérer le pays», disait-elle à l'adresse des jeunes étudiants. Les étudiants ont réussi hier à occuper la place de la Grande Poste sans aucune difficulté.
Or, ces derniers ont été empêchés de passer par le tunnel des facultés pour rejoindre la place Maurice Audin. Un important dispositif des agents antiémeute a été installé sur l'avenu Pasteur pour bloquer le passage aux étudiants. Seuls les automobilistes ont été autorisés. Des heurts ont failli éclater entre les étudiants et les forces de l'ordre à cause d'un groupe d'intrus qui faisait dans la provocation. Fort heureusement les étudiants se sont retirés pour éviter le pire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.