PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un comité pour la libération de Hanoune est né
APRÈS SON ARRESTATION ET INCARCERATION DANS LA PRISON DE BLIDA
Publié dans L'Expression le 12 - 05 - 2019


la SG du PT
Taâzibt a appelé les partis politiques et les personnalités nationales à «dénoncer cette décision gravissime qui a frappé la secrétaire générale d'un parti connu par son autonomie et son indépendance».
Le siège du Parti des travailleurs (PT) était hier, un espace de contestation exprimée par des figures syndicales, des personnalités politiques, et des militants et sympathisants qui ont affiché leur soutien indéfectible et leur solidarité avec la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune, emprisonnée dans la prison civile après avoir été convoquée par le tribunal militaire et mise en détention provisoire. L'événement, qui a suscité et provoqué moult questionnements et interrogations, semble en train de déclencher un effet de mobilisation et de soutien à l'égard de Louisa Hanoune. Le siège du PT a réuni des gens de tous les horizons qui caractérisent la société dans sa pluralité politique, économique, syndicale et socio-culturelle. On pouvait remarquer la présence de Khalida Messaoudi et Abdelmadjid Azzi, une figure syndicale et ex-premier responsable de la Fédération des travailleurs retraités et des représentants de la société civile. L'émotion était grande, surtout de la part du bras droit de Louisa Hanoune, à savoir Youcef Taazibt qui ne pouvait pas retenir ses larmes lors de son allocution à propos de l'arrestation de la patronne du PT et les raisons qui motivent cet acte. Dans ce sens, Taâzibt a appelé les partis politiques et les personnalités nationales à «dénoncer cette décision gravissime qui a frappé la secrétaire générale d'un parti connu par son autonomie et son indépendance quant à sa ligne politique qui ne souffre d'aucune ambiguïté sur ce qui se passe sur la scène politique la tournure grave qu'est en train de prendre la situation politique dans le pays», a martelé Taâzibt.
Dans le même sillage, l'orateur a exhorté les gens libres de prendre «acte par rapport à ce précédent très grave qui frappe de plein fouet le principe de la démocratie et de la liberté. Les femmes et les hommes libres sont sollicités a être à nos côtés pour exiger la libération immédiate et- inconditionnelle de Louisa Hanoune», a-t-il mentionné. Le numéro deux du PT, Taâzibt en l'occurrence, s'est interrogé sur l'acte de l'arrestation de Louisa Hanoune et les dessous de l'opération. Dans ce sens, Taâzibt a expliqué que «je suis comme vous, à l'heure actuelle, je ne suis pas au courant des raisons qui ont justifié la décision de l'arrestation de Louisa Hanoune», et d'ajouter que «l'arrestation relève de la «hogra» et de l'injustice. Tout le monde connaît les positions du principe de Louisa Hanoune, c'est une militante qui a combattu durant des décennies les pratiques arbitraires de système de parti unique, elle a lutté contre la prédation et les prédateurs qui ont siphonné le Trésor public. Hanoune a été de toutes les causes démocratiques et elle a dénoncé toutes les pratiques visant le musellement de la liberté d'expression et du pluralisme politique, syndical et culturel», a asséné Taâzibt.
Dans le même registre, le membre du bureau politique Youcef Taâzibt a appelé les sympathisants et les militants de constituer un comité qui se «chargera de conjuguer les efforts dans la direction d'une véritable mobilisation pour faire libérer Louisa Hanoune.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.