Cours de justice: Mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Tlemcen: 20 communes sans eau suite à un incident à la station de dessalement de Honaine    Quatre avions et un navire d'aides algériennes pour le Liban    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Les feux de forêts mobilisent    RELATIVE OFFICIALITE    Des dégâts matériels enregistrés: Deux forts séismes sèment la panique à Mila    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Djerrar opéré avec succès    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Le désert agraire    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Deux Algériens légèrement blessés    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maduro accuse l'ex-chef du renseignement
TENTATIVE DE COUP D'ETAT AU VENEZUELA
Publié dans L'Expression le 12 - 05 - 2019


Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a accusé Manuel Ricardo Christopher Figuera, l'ancien chef du service du renseignement, d'avoir organisé la tentative de coup d'état du 30 avril dernier.»La personne qui a organisé le coup est un lâche, un traître. Son nom est le général Manuel Ricardo Christopher Figuera», a tonné M. Maduro lors d'un rassemblement public vendredi. Le général Figuera a pris la fuite et abandonné à leur sort les soldats devant participer au putsch à Altamira, un quartier de Caracas acquis à l'opposition vénézuélienne, a-t-il ironisé, selon des médias locaux. M. Maduro a ajouté qu'une enquête a montré que l'ex-patron du Service national bolivarien de renseignement (SEBIN) avait été recruté par la CIA il y a plus d'un an, assurant que justice serait faite «tôt ou tard» après cette trahison. Avant de fuir, le général Figuera avait été sanctionné par les Etats-Unis selon qui le SEBIN s'est livré à des actes de torture. Sa défection a été confirmée le 7 mai, par le vice-président américain Mike Pence, en annonçant par ailleurs que les sanctions américaines le visant étaient levées. Nicolas Maduro a par ailleurs réaffirmé sa confiance en le ministre de la Défense, Padrino Lopez, le président de la Cour suprême, Maikel Moreno, et le commandant de la Garde présidentielle, Ivan Hernandez Dala. Suite au putsch avorté, Figuera a été remplacé à la tête du SEBIN par le général Gustavo Gonzalez Lopez. Ancien ministre de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix, il était jusqu'alors conseiller à la sécurité et au renseignement du président Maduro. La crise politique au Venezuela s'est aggravée depuis le 23 janvier, lorsque Juan Guaido, dirigeant de l'opposition et président du Parlement, s'est autoproclamé président par intérim lors d'un rassemblement dans la capitale, Caracas. Il a été reconnu par les Etats-Unis, ainsi que par les membres du groupe de Lima (à l'exclusion du Mexique), par l'Organisation des états américains et par une partie des états membres de l'Union européenne. La Russie, la Biélorussie, la Bolivie, l'Iran, Cuba, le Nicaragua, El Salvador, la Syrie, la Turquie et d'autres ont exprimé leur soutien au président Maduro, qui demeure le président légitime du Venezuela. Les Vénézuéliens étaient appelés hier, par Juan Guaido, à sortir dans la rue pour dénoncer l'offensive du pouvoir, visant les responsables du soulèvement manqué. Ces manifestations devraient permettre à l'opposition de compter ses rangs, plus de trois mois et demi après que Guaido s'est proclamé président par intérim. Les adversaires du régime veulent reprendre l'initiative après les mesures prises par le pouvoir contre plusieurs députés. L'un a été incarcéré, trois se sont réfugiés dans des ambassades et un autre a fui pour la Colombie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.