Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'affaire Louisa Hanoune s'internationalise
UN MILLIER DE PERSONNALITES POLITIQUES FRANÇAISES APPELLENT À SA LIBERATION
Publié dans L'Expression le 18 - 05 - 2019


La secrétaire générale du PT
L'appel, le premier du genre à l'étranger pour la libération immédiate de Louisa Hanoune, a été signé par de grosses pointures.
L'incarcération de la secrétaire générale du Parti des travailleurs prend une nouvelle tournure. Elle s'internationalise. Selon le magazine Le Point, un millier de personnalités françaises, militants politiques et syndicaux, défenseurs des droits de l'homme, universitaires, ont signé un appel réclamant «la libération immédiate» de la secrétaire générale du PT dont l'incarcération est qualifiée d'«arrestation arbitraire qui suscite une légitime émotion». L'appel, le premier du genre à l'étranger pour la libération immédiate de Louisa Hanoune, a été signé par de grosses pointures. L'on cite, notamment l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le patron de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez et le président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme, maître Henri Leclerc.
La chef du PT bénéficie d'une grande popularité à l'étranger connue partout depuis des années pour ses prises de position et son combat intransigeant en défense de la démocratie, des libertés, des droits des femmes.
Le Parti des travailleurs (PT) a annoncé que le comité national qui a été créé la semaine dernière comme conséquence de l'arrestation de la secrétaire générale, Louisa Hanoune par le tribunal militaire, va organiser un si-in aujourd'hui, c'est-à-dire le 18 mai 2019, à la Grande Poste pour exprimer la solidarité des sympathisants et les militants à Louisa Hanoune qui est à son 10e jour d'incarcération dans la prison de Blida et d'exiger sa libération immédiate. «De nombreux citoyens sont venus au siège du PT pour apporter leur soutien à la secrétaire générale du Parti des travailleurs. Des partis de l'opposition et des personnalités nationales ainsi que des associations de la société civile et des syndicats ont signé la pétition où ils expriment leur indignation de l'arrestation arbitraire de Louisa Hanoune»,», précise-t-on.Il faut signaler que le mouvement de solidarité avec la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune émane aussi de l'étranger, une campagne internationale a vu le jour, les parlementaires portugais ont affiché leur «solidarité avec la détenue politique Louisa Hanoune et ont voté une demande de sa libération», lit-on dans un communiqué émanant desdits parlementaires portugais.
La participation des représentants du Front des forces socialistes (FFS) à la deuxième réunion du comité national pour la libération de la détenue politique Louisa Hanoune, se veut comme une manière de rappeler à la classe politique que le combat doit être maintenu pour que «les libertés et la démocratie et le pluralisme soient consacrés comme éléments de l'Etat de droit».
Quant à la question liée à la cause de l'incarcération de Louisa Hanoune par le tribunal militaire, les responsables du PT apportent un éclairage à ce niveau en soulignant: «On nous dit que la secrétaire générale de notre parti, Louisa Hanoune, a été arrêtée parce qu'elle comploté contre le régime. Si c'est bien ça le chef d'inculpation, on est tous contre le régime et nous voulons le changer le plus rapidement», a précisé Youcef Taâzibt. Pour les responsables du PT, Louisa Hanoune est victime de ses «positions par rapport à la révolution du 22 février et son implication d'une manière forte au sein de ce mouvement qui exige le changement du système et de tous ses symboles», a rétorqué Youcef Taâzibt. Le PT est membre de l'Entente internationale des travailleurs (EIT), cette affiliation lui a permis d'avoir des soutiens des partis ouvriers et des syndicats au niveau international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.