La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La bataille d'Alger
DESIGNATION DES SUPERVISEURS DU FLN POUR LA CAPITALE
Publié dans L'Expression le 21 - 03 - 2006

Lors de son conclave d'hier, le bureau exécutif a fixé l'ordre du jour du conseil national qui se réunira du 28 au 29 avril.
La guerre des superviseurs se poursuit au sein du FLN qui, décidément, n'est pas à une bataille d'Alger près. Hier, les sept membres qui composent la direction exécutive du parti majoritaire se sont rencontrés pendant plus de deux heures au siège du parti: Objectif avoué : discuter et ficeler l'ordre du jour du conseil national du parti dont la date a été arrêtée au 28 du mois prochain, selon des sources proches du parti.
L'objectif inavoué du conclave des membres de l'exécutif, a été de désigner les septs responsables du parti qui seront nommés comme superviseurs. La guerre des «tranchées» a été telle qu'il a été impossible de laisser l'opération se dérouler d'elle-même, comme cela s'est passé au niveau des autres wilayas. Encore que de sérieux problèmes ont entaché l'installation de certains superviseurs, à l'exemple d'Oran où «deux sénateurs- ex-redresseurs- en sont venus aux...armes». C'est pour éviter la répétition de pareils actes, que la direction exécutive a décidé de trancher elle-même pour les superviseurs d'Alger.
Très sensible et très particulière, la capitale est la seule des wilayas à compter sept superviseurs. Selon le découpage du vieux parti, Alger est divisée en sept «sous-régions». Il s'agit de Bouzaréah, Draria, Cheraga, Hussein Dey, Dar El Beïda, Bab El Oued et El Harrach. En réalité, la guerre autour de ces postes sensibles dans une wilaya encore plus sensible se limite plus aux personnes qui prétendent les occuper. Les tiraillements ont gagné toutes les structures du parti aux différents niveaux de hiérarchie. Les appétits se sont aiguisés et même les «anciennes sensibilités» se sont réveillées. La raison n'est pas aussi simple et les enjeux en valent le jeu. Il s'agit d'une course qui va placer «son homme» en prévision des prochaines élections législatives et locales. Et celui qui maîtrisera le FLN d'Alger, pèsera lourd au sein du parti, en d'autres termes au sein du pouvoir. C'est tout simplement la bataille d'Alger.
Par ailleurs, la commission de la gestion des collectivités locales présidée par Messaoud Chihoub s'est réunie également hier en présence du secrétaire général Abdelaziz Belkhadem, et de Amar Tou qui chapeaute les commissions du FLN.
Après un ralentissement qui a caractérisé le travail des commissions installées, il y a six mois, la commission Chihoub relance le débat sur les collectivités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.