Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    Une AG élective «bis» le 24 avril    Les psychotropes ravagent les jeunes    Lancement de la 14ème édition de son concours «Media Star»    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Produits agricoles : Hemdani prévoit la stabilisation des prix dans quelques jours    Guardiola explique les raisons de la non-participation de Mahrez face à Chelsea    Boukadoum et Beldjoud reçus par le Premier ministre libyen    Poursuite du recensement des zones d'ombre à l'échelle nationale    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Archives algériennes : une mémoire confisquée ?    Coronavirus:163 nouveaux cas, 117 guérisons et 5 décès    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Disparition de la chanteuse Naïma Ababsa: Une femme d'exception, une dame de coeur    Eau : le déficit national de pluviométrie compris entre 20 et 30 % sur les trois dernières années, selon le ministre    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Les Kabyles dès aujourd'hui au Cameroun    La BADR vulgarise ses produits    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Les ménages à rude épreuve    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    C'est l'escalade !    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    6 ans de prison pour deux anciens DG    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Intolérable gaspillage!    Conclave des opérateurs de l'Ouest    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le 34ème sommet entre les crises et le Covid
Tshisekedi, Faki et Adeoye investis par l'Union Africaine
Publié dans L'Expression le 08 - 02 - 2021


Comme attendu, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Felix- Antoine Tshisekedi Tshilombo, a été élu, samedi soir, président de l'Union africaine (UA) pour l'année 2021, par les chefs d'Etat et de gouvernement, participant par visioconférence, à Addis Abeba, au 34ème sommet de l'organisation. Il succède à son homologue sud-africain, le président Cyril Ramaphosa qui a brillé par son dévouement et sa mobilisation constante en faveur des principes et des missions de l'UA, malgré les conditions particulières induites par la pandémie de Covid-19. Dès le début du sommet, l'UA a procédé au renouvellement du mandat du Tchadien Moussa Faki Mahamat comme président de la Commission, organe exécutif et instance majeure de l'organisation, et ce en plein débat sur la lutte contre le Covid-19 et l'approvisionnement vaccinal du continent. Faki a bénéficié du soutien de 51 Etats membres sur les 54 que compte l'UA. Grande première, il aura comme adjointe la vice-gouverneur de la Banque nationale du Rwanda, Monique Nsanzabaganwa. Le 34ème sommet intervient une année après l'arrivée du Covid-19 en Egypte où fut détecté le premier cas, entraînant une large polémique sur les capacités des systèmes de santé africains face à la propagation du nouveau coronavirus. Au final, l'Afrique se découvre épargnée par rapport aux autres continents, puisqu'elle ne compte que 3,5% des cas et 4% des morts enregistrés partout dans le monde. Le grand problème débattu par les Etats membres concerne l'accès aux vaccins, sachant que l'Afrique aura besoin de 1,5 milliard de doses pour assurer la vaccination de 60% de la population. Un pari difficile à tenir et qui suscite interrogations et appréhensions, la pandémie ayant engendré «beaucoup de souffrance et de difficultés», selon le président Ramaphosa. En outre, l'urgence sanitaire va influer sur la grave crise économique et sociale dont souffrent les Etats membres. Aussi, a-t-il été question d'une nécessaire solidarité, vivement recommandée par l'Algérie, afin de surmonter les aléas de la course effrénée aux vaccins dont plus de 70% sont accaparés par les pays riches. D'autres défis ont été abordés, à savoir l'insécurité due à un terrorisme grandissant, avec ses conséquences socio-économiques, les guerres civiles motivées par la soif de pouvoir ainsi que la question majeure de l'exercice du droit à l'autodétermination par le peuple sahraoui dont le territoire, sous occupation illégale marocaine, est toujours en attente de décolonisation. Au moment où le Conseil Paix et Sécurité, chargé de cette question, accueille à sa tête le Nigerian Bankole Adeoye, en remplacement de l'Algérien Smaïl Chergui, le nouveau président de l'UA, Felix Tshisekedi a indiqué, dans son programme, qu'il entend lutter contre le changement climatique, les violences sexuelles, promouvoir la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), et parachever le méga-projet de barrage hydro-électrique Inga, dans son pays. Mais avec sa nouvelle casquette, il va lui falloir, aussi, démontrer son attachement aux principes et aux missions de l'UA dans un certain nombre de crises, au Sahara occidental où la RDC a ouvert un consulat, récemment, en RCA et dans les Grands-Lacs, en Ethiopie ou, encore, au Sahel. Faute de quoi, il risquerait de ne pas être à la hauteur de la confiance témoignée par ses pairs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.