Ces partis à candidats «extra-muros»    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Algérie Poste : La grève déclarée illégale, installation d'un comité pour la mise en place du syndicat    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le gouvernement français «regrette»...    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Amara, un plébiscite et des promesses    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    4 décès et 176 nouveaux cas    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Tous les indicateurs sont en hausse    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Plus de 1000 policiers mobilisés    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Installation du Comité de préparation de la conférence nationale élective du Syndicat d'Algérie Poste    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Ligue 1- Mise à jour: Un quatuor à la relance    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Guelma: Hommage au chahid Souidani Boudjemâa    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Quand Goudjil séparait le bon grain de l'ivraie    Le club se prépare à faire table rase    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une fake news fait flamber les prix
Annaba
Publié dans L'Expression le 03 - 03 - 2021


Depuis plusieurs jours, les prix des fruits et légumes et autres produits prisés par les ménages, ont pris un incroyable envol. Il en est de même pour les commerces d'alimentation générale où les prix sont devenus de plus en plus inabordables pour le commun des humains. Du pareil au même pour les produits de l'électroménager entre autres articles. La fourchette de l'augmentation des prix a frôlé l'incroyable. L'inconscience des consommateurs profite aux commerçants qui ont renoué avec le mercantilisme. Les dessous de ce dopage des prix des différents produits à Annaba, est dû à une fake news, informant sur le retour au confinement, notamment après le relâchement dans le comportement des citoyens, quant au respect des mesures de protection et prévention contre la propagation de la Covid-19. En effet, depuis la levée du confinement partiel à domicile dans la wilaya d'Annaba, l'engouement du retour à une vie sociale normale, semble avoir fait oublier aux citoyens, les dangers de la négligence des gestes barrières, dont le port de la bavette et la distanciation sociale. Une inconscience renforcée et encouragée par la fausse information, appelée communément «Radio trottoir». Celle-ci, qui malheureusement, affecte en profondeur l'esprit citoyen. Un constat désolant qui, a priori, répond à un lobby mafieux, pour provoquer la ruée du consommateur sur les produits de consommation. Une stratégie dont, l'objectif est de faire augmenter les prix de tous produits confondus, dans cette wilaya où les zones d'ombre tirent les ficelles d'une fake news sur un retour au confinement en ce mois de mars courant. Cela semble leur réussir, puisque l'information a fait le tour de la wilaya comme une traînée de poudre, affolant du coup les habitants et profitant en même temps aux commerçants qui ont aussitôt augmenté les prix de leurs produits. Au constat, en dépit de cette flambée des prix, les ménages se sont empressés de faire des achats de réserve, notamment pour le mois de Ramadhan. Jusqu'à la mise sous presse, c'est le grand assaut sur les commerces où, l'huile, le sucre, café, flan, Thon, farine, semoule et autres produits nécessaires aux ménages, sont à moitié épuisés des étals. Même rush enregistrée dans les magasins de vêtements pour enfants. Les parents accompagnés d'enfants font depuis plusieurs jours, le lèche-vitrine à la recherche de la tenue de l'Aïd pour leurs bambins. Deux occasions, à savoir le Ramadhan et l'Aïd El Fitr qui n'auront lieu que dans cinq semaines pour le premier et deux mois pour le second. Bien que les prix aient pris des hauteurs très éloignées et inaccessibles, notamment avec la dégradation du pouvoir d'achat, cela n'a pas eu d'effet sur les emplettes des consommateurs à Annaba. En somme, cette fake news dénote, sans l'ombre d'un doute, un acte commandité, profitant aux professionnels du mercantilisme qui manipulent comme des marionnettes, le consommateur, soucieux de s'approvisionner pour sa survie, méme à des prix fortement dopés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.