Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Le MJS rassure les sportifs d'élite pour leur avenir professionnel, après la reconversion    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Maladies chroniques: appel au respect des recommandations médicales durant le Ramadhan    FAT: Décès de l'ancien DTN, Mohamed Bouchabou    Covid-19: au moins 2.987.891 morts dans le monde    Ligue 2 (12e j): le derby JSMB-MOB à l'affiche    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Algérie-Liban: renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Real : l'avenir de Benzema serait lui aussi scellé    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Amara, un plébiscite et des promesses    Le gouvernement français «regrette»...    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tous les indicateurs sont en hausse    Tension persistante dans l'éducation    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Est-ce une nouvelle crise ?    La grève s'étend    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'Algérie n'importera plus de fer»
Mohamed Arkab, ministre de l'énergie et des Mines
Publié dans L'Expression le 06 - 03 - 2021

Fini les importations, cap sur les exportations. Il est temps de bannir le réflexe d'importation. Lourdement impactée par la chute des prix du pétrole, l'Algérie se doit de diversifier son économie et se diriger vers l'exportation. La nécessité de diversifier les exportations est réitérée dans tous les discours, en affichant «une ferme volonté» de la réaliser concrètement surtout que le potentiel ne manque pas. Pour ce faire, l'Algérie doit d'abord identifier les produits exportables et surtout leur trouver un marché. C'est désormais chose faite. Selon Mohamed Arkab, ministre de l'Energie et des Mines, l'Algérie pourra renoncer à l'importation du fer en 2025.
«Grâce au projet de Ghar Djebilet (Tindouf), avec la possibilité de s'orienter vers l'exportation» a estimé Mohamed Arkab, dans une interview accordée à la revue Echaab économie dans son numéro du mois de mars. Dans sa déclaration, Mohamed Arkab a précisé que le projet de Ghar Djebilet augmentera la cadence de sa production pour atteindre «12 millions de tonnes de fer/an, à partir de 2025», la production actuelle ne dépassant pas 5 millions de tonnes. Ce qui permettra à cette mine de couvrir «toute l'activité de transformation du fer en Algérie», selon Mohamed Arkab. Ainsi, une fois l'importation de ce métal totalement arrêtée, le Trésor public peut économiser près de 2 milliards de dollars/an, ajoute le ministre. Le surplus sera orienté vers l'exportation, précise-t-il. En outre, le projet de Ghar Djebilet peut générer
3 000 postes d'emploi, dont 1000 permanents, dès son entrée en phase de production. Cette mine dispose d'une réserve de 3,5 milliards de tonnes de fer, a fait savoir Arkab. Concernant l'exploitation de ce géant minier, «les négociations avec le partenaire chinois ont été concluantes», révélait, récemment, le ministre, soulignant que «la signature aura lieu très prochainement». Le lancement effectif du projet de prospection du gisement de fer de Ghar Djebilet devrait avoir lieu au plus tard, ce mois de mars, avec une entame effective de l'exploitation, vers fin 2023. Le secteur oeuvre en coordination avec les autres départements ministériels (transports, ressources en eau et énergie) à assurer les besoins du projet dont le suivi sera assuré par des experts algériens de haut niveau, a indiqué le ministre. Par ailleurs, le ministre avait mis en avant depuis Tébessa «l'importance de renforcer les mines de fer au niveau des communes d'El Ouenza et de Boukhadra afin de redoubler la production nationale en la matière».
Evoquant l'exploitation du marbre et du granit, le ministre a indiqué que l'Algérie peut «couvrir 200% de ses besoins», grâce aux gisements dont elle regorge, sachant que «la plus grande partie de ces gisements n'est pas exploitée». Concernant les métaux et les terres rares, il a fait état d'un audit des indicateurs sur les volumes des réserves qui font ressortir la présence de ces richesses aux quatre coins du pays, avec une plus grande concentration dans les régions du Sud du pays. Cet audit devra permettre de définir les sites de ces matières rares, et ce, après la finalisation des études sur terrain et la vérification effective des réserves et de la faisabilité économique pour leur exploitation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.