Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





30 Morts
Explosions dans un camp militaire en Guinée équatoriale
Publié dans L'Expression le 09 - 03 - 2021


Les cadavres de dix personnes ont été retirés des décombres hier, au lendemain de quatre explosions accidentelles ayant ravagé un camp militaire et ses environs à Bata, en Guinée équatoriale, a assuré la télévision d'Etat, portant le bilan provisoire à 30 morts et 600 blessés. Aucune autorité n'était joignable pour confirmer ces dernières découvertes macabres. Le ministère de la Défense avait parlé dimanche soir de 20 morts et au moins 600 blessés. L'inamovible président de ce petit Etat d'Afrique centrale, Teodoro Obiang Nguema, avait blâmé des fermiers voisins pour un écobuage mal maîtrisé et la «négligence» des militaires en charge de surveiller l'arsenal du camp de Nkoa Ntoma de la capitale économique du pays. Les terrifiantes déflagrations ont littéralement ravagé les édifices du camp abritant des forces spéciales et des gendarmes, ainsi que leurs familles, et éventré ou aplati d'innombrables maisons des quartiers environnants. «Dix cadavres ont été retirés de décombres par les services de secours ce matin, qui ont repris leurs recherches», a assuré à l'antenne un journaliste de la télévision d'Etat TVGE, qui dépend du ministère de l'Information. Trois enfants de 3 et 4 ans ont été extraits vivants des décombres hier matin et transportés à l'hôpital général de Bata, selon la même source. «Mon oncle, un officier du camp, vient de nous appeler pour dire qu'il avait retrouvé les corps de cinq membres de sa famille entièrement brûlés», témoigne un habitant de Bata, qui a requis l'anonymat. La TVGE a assuré que le bilan ne pourrait que s'alourdir. Des images dignes de scènes de bombardements intensifs défilent à l'antenne de la TVGE.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.