L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 268 guérisons et 9 décès    L'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    Mechichi campe sur ses positions    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    Peu de communication, beaucoup de spéculation    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belmadi tape du poing sur la table
Elections de la Fédération Algérienne de football
Publié dans L'Expression le 11 - 04 - 2021

Les élections de la Fédération algérienne de football (FAF) auront lieu avec une liste unique, le 15 du mois courant. Celle-ci sera présidée par Charaf-Eddine Amara, actuel président du conseil d'administration de la SSPA/CRB et P-DG du Groupe Madar-Holding. Avant le dépôt de ce dossier de candidature et la décision prise par le président sortant, Kheireddine Zetchi de ne pas briguer un second mandat, un homme a été associé à tout ce qui est en rapport avec ce rendez-vous électoral. Celui-ci n'est autre que l'entraîneur de l'Equipe nationale de football, Djamel Belmadi, qui a insisté chaque fois que l'occasion se présentait devant lui à dire qu'il est, lui et son groupe, loin de tout ce qui se dit. Malgré cela, on lui colle l'étiquette d'avoir été derrière le choix de Amara et le refus de la candidature de Antar Yahia, son ancien coéquipier en Equipe nationale, avec lequel il n'entretiendrait pas de bonnes relations depuis des années. Belmadi s'est vu obligé, une fois de plus, d'apporter une mise au point. Cette fois-ci, elle a eu sur le site officiel de l'instance fédérale, vendredi soir. «Le sélectionneur national, Djamel Belmadi a tenu à apporter des précisions qu'il juge plus qu'importantes au sujet du déroulement du dernier stage de la date FIFA (22 au 30 mars 2021), au cours duquel l'Equipe nationale avait affronté la Zambie (le 25 à Lusaka) et le Botswana (le 29 à Blida)», lit-on sur le site de la FAF. Il y est mentionné encore: «À ce propos, M. Belmadi estime que ce stage s'est déroulé dans des conditions chaotiques ne lui permettant pas d'être dans des positions et des dispositions à même de mener à bien ses missions d'entraîneur. Cela a même perturbé sérieusement les joueurs, ce qui est inadmissible à l'échelle d'une sélection.» Tout «ce marasme vécu» est en rapport avec les prochaines élections de la FAF, ce qui est venu inquiéter «fortement» Belmadi, «qui ne veut pas être mêlé à d'autres considérations en dehors de ses prérogatives, de son cadre professionnel et de ses engagements avec l'Equipe nationale». «Belmadi ne veut en aucun cas être le soutien de qui que ce soit, ni voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d'un quelconque programme, voire à des desseins populistes, estimant qu'il s'était engagé avec la première sélection du pays uniquement pour des objectifs sportifs bien précis», ajoute la même source, qui conclut que «cette situation l'inquiète au plus haut point et risque de compromettre sérieusement l'avenir des Verts lors des prochaines échéances». Belmadi a été clair depuis le déclenchement de ces affaires liées à la succession de Zetchi. On a d'abord rapporté qu'il a voulu «imposer» le maintien de ce dernier dans son poste, d'autant qu'il entretient de très bons rapports avec lui. Les déclarations du cham- pion d'Afrique en titre, qui a soutenu Zetchi, ont été mal interprétées par certains cercles. D'autres ont affirmé que lors de sa dernière rencontre avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Belmadi a donné son avis sur le prochain patron de la FAF en refusant Antar Yahia et soufflant le nom de Charaf-Edddine Amara. Se trouvant dans une situation peu confortable, face à tout ce qui se dit sur lui, Belmadi s'était exprimé la semaine dernière, pendant presque une heure sur les ondes de la Radio nationale, en affirmant qu'il est loin de tout ce qui se dit. Mais ce passage n'a pas eu le résultat escompté par le concerné lui-même, puisque son nom continue d'être associé à ce rendez-vous électoral. À quand la fin de cette
«ambiance pesante»? Wait and see...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.